Histoire vécue Perte d'un proche > Suicide      (786 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai mis 24 ans à m'en remettre après le suicide de mon père

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 363 lectures | ratingStar_227974_1ratingStar_227974_2ratingStar_227974_3ratingStar_227974_4
Je ne suis pas froissée Lepetitprince, tu n'as pas à t'excuser, je ne suis pas vexée du tout et puis, depuis que je te lis j'ai un tout petit peu appris à te connaître. Je sais aussi que toi tu appelais de l'aide pour Planeur et moi je suis dans l'inverse. Je voulais juste approfondir un peu ton "pffff". Tu sais Lepetitprince, le suicide est un sujet qui me touche énormément et il y a quelque mois de cela j'aurais été virulente, vindicative sur ce sujet. Aujourd'hui, je suis capable d'en parler calmement mais surtout avec énormément de recul. Je me suis départie de toute la part affective pour ne garder que la part du vécu. C'est tellement plus confortable pour moi. Mon père s'est pendu à 49 ans. Toute notre famille a éclaté à la suite de cela. J'ai mis 24 ans à m'en remettre. 24 ans à me libérer de la culpabilité que j'avais éprouvé. 24 ans pour comprendre son geste. 24 ans pour analyser le suicide et le comportement des suicidaires. Que pouvons-nous faire ? Comment pouvons-nous les aider ? Fromi a mis un post très très juste à ce sujet. Je la remercie en passant d'ailleurs. Ce qui me rend très amère ce sont ces gens qui parlent et parlent et qui veulent aider, appeler au secours et crient à la non-assistance à personne en danger. Je ne pense pas qu'ils aient été confrontés au problème du suicide d'un proche. C'est tout le danger d'un forum comme celui-ci car nous en sommes tous à des stades différents. Si, il y a quelques moi j'avais lu certaines réponses de "non assistance à personne en danger" j'aurais explosé. Lire cela n'aurait fait qu'accentuer gravement ma culpabilité. J'aurais ruminé. C'est tellement complexe le suicide et surtout le chantage au suicide. J'ai tellement approché cela de près, comme tant et tant d'autres d'ailleurs. Autrement Lepetitprince, tu parles de "penser à toi" et c'est de cela qu'il faut que tu prennes soin. Penses à toi. Même si les adultes ne t'ont pas appris à penser à toi, à écouter tes désirs et prendre soin de toi lorsque tu étais enfant, crois-moi, c'est possible de remédier à cela et de progresser. Petit à petit on avance, petit à petit tu peux apprendre à t'écouter, TOI, tes désirs, tes souhaits, ton corps et tu dépouilleras de tous tes parasites qui te pompent l'air à ton détriment. C'est tout cela qu'il faut apprendre et que l'on parvient à apprendre avec de la volonté et un Bélier ascendant Bélier, de la volonté, il en a à revendre.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


227974
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Dans tes bras (gay, termine)

image

Bonjour à tous ! Bon, déjà, un immense merci collectif d'avoir suivi mon récit durant toute cette année, de l'avoir commenté suite après suite et d'avoir laissé vos impressions sur ce dernier chapitre. Veuillez m'excuser si certaines...Lire la suite

Suicide mental repetitif et autres problemes,help! - depression, deprime, stress

image

Salut, J'ai 17 ans. J'ai une vie fictive bien remplie (avec peut-être un peu trop d'action, de torture, de meurtres, d'enlevements, de prises d'otages, de suicide répétitifs). Oui j'avoue certains films ont de mauvaises influences sur moi, mais...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages