Histoire vécue Perte d'un proche > Suicide      (786 témoignages)

Préc.

Suiv.

Peut on faire comprendre son désir de mourir?

Témoignage d'internaute trouvé sur vivelesrondes - 11/02/11 | Mis en ligne le 29/03/12
Mail  
| 317 lectures | ratingStar_233853_1ratingStar_233853_2ratingStar_233853_3ratingStar_233853_4
Pardon de déterrer un peu ce post, mais ça m'a fait beaucoup de mal de lire certaines choses. Ne croyez pas qu'une personne qui pense au suicide, qui passe à l'acte, ne pense pas aux autres et au mal qu'elle peut faire autour d'elle. Parfois, la douleur est vraiment trop importante pour trouver la force, l'énergie de continuer. Il a été dit, et c'est vrai, que continuer à vivre pour ne pas faire de mal à un proche est une mauvaise solution, qui ne peut être que temporaire. Je l'ai fait, ça clashe à un moment ou à un autre. Je m'explique : j'ai toujours eu un certain mal-être, depuis très jeune, et je me disais dans ma tête "si j'ai rien trouvé qui me raccroche à la vie d'ici mes 18 ans, je me suicide". Ça fait débile dis comme ça, mais ça m'a permis de vivre en me refoulant plein de choses au fond de la tête jusqu'à cet âge. Mais quand j'ai eu 18 ans, j'étais en couple avec l'amour de ma vie… Gros questionnement. Mes problèmes ont refait surface plus que jamais, parce que l'âge fatidique était passé, et j'ai pas trouvé quelque chose de nouveau à quoi me raccrocher, et j'ai continué à vivre pour lui. Jusqu'à ce que ça devienne intenable et que je fasse une TS. Avec une culpabilité énorme, mais à ce moment là de ma vie, c'était pas possible autrement. J'ai pesé le pour et le contre. J'ai hésité. J'en ai pas parlé autour de moi… Lâcheté, égoisme, tout ce que vous voulez, peut être. Mais SURTOUT, et AVANT TOUT, une dépression très profonde, très ancrée, une douleur insurmontable. Alors arrêtez de jeter la pierre aux personnes qui se suicident. Parce que les "t'as tout ce que tu veux, t'as un toit, tu manges à ta faim, etc etc, t'as même pas de vrais problèmes, secoue-toi, se suicider c'est minable", j'ai lu, j'ai entendu, et ça fait mal. Même ces années après, ça fait mal. Parce que ça donne l'impression d'un mur d'incompréhension. Ça conforte dans une idée que personne ne nous comprend, qu'on est seul au monde, et accroît le mal-être. Des "il suffit de se donner un coup de pied au cul", "moi aussi, dès fois j'ai un coup de blues, mais je fais pas chier le monde", c'est dès réactions irresponsables face à quelque chose de grave et pas anodin, révélateur d'une dépression. Car oui, c'est ça. Quand on parle de se suicider parce que il y a pas d'autre chose possible dans sa vie, c'est que il y a un fond dépressif derrière. Et la personne qui prend par la main cette personne qui parle de suicide pour l'amener à consulter au plus vite un psychothérapeute/psychiatre me paraît plus louable que celle qui la traite de minable. Parce que oui, on peut s'en sortir… ou pas. Ça dépend des gens qu'on rencontre, et des réflexions qu'on peut avoir. J'espère (vu que ce post datait) , que cette personne a pu avoir d'autres messages d'aide que les premières réponses à ce post, très violentes selon moi, pour quelqu'un psychologiquement fragile.
  Lire la suite de la discussion sur vivelesrondes.com


233853
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Dans tes bras (gay, termine)

image

Bonjour à tous ! Bon, déjà, un immense merci collectif d'avoir suivi mon récit durant toute cette année, de l'avoir commenté suite après suite et d'avoir laissé vos impressions sur ce dernier chapitre. Veuillez m'excuser si certaines...Lire la suite

Suicide mental repetitif et autres problemes,help! - depression, deprime, stress

image

Salut, J'ai 17 ans. J'ai une vie fictive bien remplie (avec peut-être un peu trop d'action, de torture, de meurtres, d'enlevements, de prises d'otages, de suicide répétitifs). Oui j'avoue certains films ont de mauvaises influences sur moi, mais...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages