Histoire vécue Perte d'un proche > Suicide      (786 témoignages)

Préc.

Suiv.

Se debarrasser de l'anesthesie. - deuil

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 20/10/13 | Mis en ligne le 18/05/14
Mail  
| 806 lectures | ratingStar_527811_1ratingStar_527811_2ratingStar_527811_3ratingStar_527811_4
Bonjour, Je ne pouvais pas rester indifférente à ton post. J'ai également perdu mon père par suicide, il y a un an. Pareillement à toi, j'ai arrêté d'être aussi proche de lui lorsqu'il est tombé en dépression, et son suicide a été très brutal, rien, même s'il était en dépression, ne pouvait laisser deviner qu'il allait se suicider, je me suis souvent demandée si il avait réfléchi à son suicide les jours précédents ou si c'était un acte impulsif, en quelque sorte. Je n'ai toujours pas trouvé de réponse, seul lui a cette réponse. Enfin bref, moi aussi j'ai ressenti ce sentiment de vide terrible, qui s'installe profondément, sans vouloir te lâcher, et qui t'étreint, t'empêchant de dire ta douleur alors qu'elle est intense. Je comprends la douleur que tu peux ressentir, en écoutant des morceaux comme tu le dis, je jouais souvent Comptine d'un autre été de Tiersen au piano et Fly de Ludovico Einaudi, maintenant il m'est abominable de jouer ces morceaux, et de les écouter sans ressentir une douleur terrible. Et pourtant, comme tu le dis si bien, tu as tellement besoin de crier ta douleur, je te comprends vraiment bien. Je ne saurais quoi te répondre pour te dire comment avancer. Il est vrai que c'est normal de ressentir une douleur, mais elle devrait s'atténuer un peu en quatre ans. Mais, cela dit, tu sais, c'est normal de souffrir ainsi. MAIS, la normalité ne doit pas te faire dire qu'il ne faut rien faire, même si c'est normal dans un cas pareil, dans une situation telle, il faut réussir à l'atténuer un peu. Non pas à oublier ton papa, mais atténuer la douleur de sa mort. Il faudrait que tu te remémores des souvenirs heureux, que tu retrouves des photos où il souriait, où il riait, je regarde régulièrement des photos où mon père était souriant/heureux, et ça m'aide à me dire qu'il est peut-être plus heureux là où il est, je me dis qu'il veille sur moi. Je pense qu'il faut que tu continues à lui écrire et à lui parler, ça aide beaucoup, tu peux exprimer ta souffrance en écrivant, tu peux même crier/hurler/pleurer si ça t'aide. J'ai lu un livre du Dr Fauré "Après le suicide d'un proche, Vivre le deuil et se reconstruire", il m'a beaucoup aidé, j'ai compris beaucoup de choses, peut-être pourrais-tu le lire ? Tu peux également te faire aider par un psychiatre/psychologue, et sans même parler de prendre des médicaments, pouvant être utiles toutefois, mais pas obligatoires, tu peux parler avec lui/elle, ça t'aidera peut-être à exprimer ta tristesse, ta souffrance et toute ta douleur, ça te libérera. En tous les cas, je te souhaite beaucoup de courage, ce n'est pas une étape facile à surmonter, la mort d'un proche est quelque chose de très douloureux, et le suicide rajoute à la douleur je crois. On ressent parfois de la colère contre soi-même, contre les gens, ou contre le proche suicidé, on ne comprend pas toujours son suicide, on lui en veut parfois, on se demande s'il a pensé à nous avant de partir… C'est difficile. Alors je te souhaite du courage, mais je suis sûre que tu t'en sortiras et que tu arriveras à surmonter cette étape affreuse, je suis sûre qu'en toi, tu as toute la force nécessaire pour t'en sortir, malgré la douleur qui t'étreint, malgré le vide que tu ressens. Et puis si tu as besoin de parler, n'hésite pas à m'envoyer un message privé, je serai là pour toi.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


527811
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Dans tes bras (gay, termine)

image

Bonjour à tous ! Bon, déjà, un immense merci collectif d'avoir suivi mon récit durant toute cette année, de l'avoir commenté suite après suite et d'avoir laissé vos impressions sur ce dernier chapitre. Veuillez m'excuser si certaines...Lire la suite

Suicide mental repetitif et autres problemes,help! - depression, deprime, stress

image

Salut, J'ai 17 ans. J'ai une vie fictive bien remplie (avec peut-être un peu trop d'action, de torture, de meurtres, d'enlevements, de prises d'otages, de suicide répétitifs). Oui j'avoue certains films ont de mauvaises influences sur moi, mais...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages