Histoire vécue Perte d'un proche > Suicide      (786 témoignages)

Préc.

Suiv.

suicide programmé de mon papa

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 7659 lectures | ratingStar_12506_1ratingStar_12506_2ratingStar_12506_3ratingStar_12506_4

Suicide programmé de mon papa :

Papa divorcé de maman, remarié mais pas spécialement heureux, a rencontré une femme plus jeune que lui qui l'a envouté : elle l'a delesté de son argent, l'a trompé, l'a exploité et quand elle a eu tout ce qu'il pouvait lui offrir, l'a quitté et est repartie vers son mari. Papa était fou d'elle : un soir je l'ai trouvé en train de pleurer et de souffrir : je l'ai pris dans mes bras pour le consoler et il m'a dit : " je ne m'en remettrais jamais". A ce moment là je lui ai dit que je l'aimais et qu'il s'en remettrais.

Puis il a commencé à organiser son suicide. Je vous citerais un exemple car il m'informais de l'avancement de ses projets. J'etais chez le pédiatre au comptoir de la secretaire et elle me dit " je vous propose un rendez vous le 13 juin a telle heure et moi de lui répondre : non pas à cette date s'il vous plait, mon père se suicide.

Pendant deux ans, il me donnait des dates : je ne vivais pas et mon entourage riait de lui et de moi : ils disaient : les gens qui en parlent ne passent pas à l'acte. Mon beau-père, le mari de ma mère m'a dit " ton père n'aura jamais les couilles pour faire celà. Au mois de septembre précédent sa mort, mon mari a enterré sa grand mère et mon père a tenue a assister à son enterrement.

En fait pour lui il s'agissait de la répétition générale. Après l'enterrement, nous etions en train de boire un verre, je me suis approchée de mon papa qui avait l'oeil hagard et je lui ai dit " si je dois vivre celà, je te demanderais de me le faire vivre le plus tard possible". Il a souri. Le 16 decembre 1994, le jour de son anniversaire, il s'est acheté un revolver 22 long riffle single action revolver (un coup).

J'avais alerté son employeur en lui demandant de me prevenir de suite si une jour il etait en retard au travail. L'angoisse montait. Le 6 janvier 95 samedi matin, je reçois un appel de papa qui me dit : je voulais te dire que je t'aime très fort ma chérie, tu verras tes soucis seront bientôt résolus. Je passe le w end avec mon ami rené et je te rappellerais lundi matin.

La peur au ventre, je suis passée le samedi soir avec ma soeur devant chez lui à 11H30, la lumière était allumée et je suis repartie un peu rassurée. Le lendemain dimanche matin je l'appelle : répondeur dimanche après midi je passe chez lui : ma chienne etait dans le coffre de ma 205. Arrivée chez lui je suis allée voir dans le garage sa voiture était là ma chienne s'est plantée devant la porte en pleurant, j'avais les clés mais j'ai eu peur d'ouvrir.

Je suis repartie chez moi et je n'ai cessé de l'appeler jusqu'au lundi matin ou son employeur m'a tel en me disant : on attend jean-marie pour une réunion. J'ai compris, je suis retournée la bas avec mon mari, j'ai ouvert, il avait méticuleusement tout préparé pour nous, les papiers assurances vie, papiers voiture, testament, lettre d'adieu .

Et je l'ai trouvé dans son lit bien vétu, le bras droit crispé sur la tempe, il tenait un crucifix de la main gauche et avait pris la précaution de se mettre un post it sur le corps qui disait : je ne sais pas dans quel etat je serais, je vous supplie d'eloigner mes filles de moi. J'ai appris plus tard qu'il avait réservé sa concession au cimetière deux ans auparavant de sorte que la femme pour laquelle il s'est suicidé ait mon père dans le dos lorsqu'elle irait fleurir la tombe de son père.

Ma vie s'est écroulée ce jour là. Papa était très beau, grand, brun, le teint mat aux yeux bleus, il ressemblait à alain delon, il etait en pleine santé et venait d'avoir 50 ans ! Malgré l'écoute que j'ai tenté de lui apporté et le réconfort, encore aujourd'hui je me sens toujours autant coupable, je ne parviens pas à faire son deuil ! Je le cherche toujours car j'ai toujours besoin de lui. Merci d'avoir pris le temps de me lire.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


12506
b
Moi aussi !
12 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par aly | le 14/04/11 à 18:31

j'aimerais te demander quelle age tu avait quand cela est arrivé??? De plus, j'aimerais te dire que tu est vraiment courageuse, je le sais, je ne te connait pas, mais je suis persuadé que tu en a, rien que a en lire ton histoire. Cette épreuve a du être tellement difficile, et j'espere que tu va mieux... alors, je voudrait te dire bonne chance pour le temps a venir... alysson

Par virginiemarianne | le 11/10/11 à 15:42

Bonjour, je vous remercie pour ce courageux temoignage . Ce que je remarque c'est que vous avez beaucoup d'amour pour votre papa et vous avez eu aussi beaucoup de dévouement.
Aujourd'hui les familles sont déchirées à cause du plaisir facile . L'argent a pris le dessus sur les valeurs familiales solides.
Autrefois, il ya vait un seul foyer où tout le monde avait sa place- Quand une difficulté arrivait, il y avait toujours des repères. Qaund quelqu'un est délaissié et se retrouve seul, il est en face d'unn grand désarroi . La solitude et l'indifférence des membres des familles est insupportable.
Vous n'avez pas délaissé votre Papa. Il est parti rempli de votre amour. S'il vous a dit que vos difficultés allaient s'estomper, c'était pour vous faire savoir que , depuis là où il serait, il ferait tout pour continuer à vous aider.
Ce qui serait très auspicieux pour vous- et pour lui - serait de prier régulièrement pour lui, pour que son âme trouve la Lumière et le repos. vous en recevrez beaucoup de benedictions.
Vous pouvez aussi laissez quelques pièces en cuivre près de sa tombe.
Je crois que le lien avec votre papa n'est pas rompu . il est toujours là.
Je vous souhaite de continuer à garder et honorer ce respect des valeurs familiales et de la transmettre à vos enfants.
Je vous souhaite une vie très heureuse.
Merci pour votre témoignage.

Histoires vécues sur le même thème

Dans tes bras (gay, termine)

image

Bonjour à tous ! Bon, déjà, un immense merci collectif d'avoir suivi mon récit durant toute cette année, de l'avoir commenté suite après suite et d'avoir laissé vos impressions sur ce dernier chapitre. Veuillez m'excuser si certaines...Lire la suite

Suicide mental repetitif et autres problemes,help! - depression, deprime, stress

image

Salut, J'ai 17 ans. J'ai une vie fictive bien remplie (avec peut-être un peu trop d'action, de torture, de meurtres, d'enlevements, de prises d'otages, de suicide répétitifs). Oui j'avoue certains films ont de mauvaises influences sur moi, mais...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages