Histoire vécue Perte d'un proche > Suicide      (786 témoignages)

Préc.

Suiv.

Vaincre les pensées ou idées suicidiaires

Témoignage d'internaute trouvé sur bladi
Mail  
| 1904 lectures | ratingStar_22278_1ratingStar_22278_2ratingStar_22278_3ratingStar_22278_4

Le suicide est comparé a une crise declenché par un probleme emotionel, comme on dit chacun a sa bisbille mais y des personnes qui ne savent pas gerer."

Qui ne savent pas gérer ou qui ne peuvent pas, de plus, personne n'a les mêmes choses à gérer et certaines choses sont plus faciles à gérer que d'autre.

Le suicidaire suite à une situation de crise n'est qu'une forme, ou qu'un type de suicidaire ce n'est pas le seul et c'est, d'une certaine façon, possible d'en guérir… quoique parfois, ce genre de suicidaire, peuvent être assez impulsifs.

Le suicidaire suite à une déprime, c'est souvent un tableau semblable, c'est-à-dire que c'est la déprime qui amène à l'idée suicidaire, et si la déprime peut-être guérie, le suicide sera empêché.

La dépression, au sens médical du terme, a plusieurs composantes organiques (il y a une certaine concordance génétique, de l'ordre des 45%; des modifications dans les circuits neurologiques, dans le métabolisme des noyaux gris et des noyaux caudés ; des modifications dans les neurotransmetteurs (sérotonine notamment) , bien qu'on ne comprenne pas encore tous les mécanismes de façon parfaite ; ces faits sont documentés) …

Un dépressif, aura souvent des idées suicidaires, pour passer à l'acte, cela dépends grandement de son caractère, de son degré d'impulsivité/agressivité/etc. Etc.; plus que de sa constitution organique (même si on peut trouver des marqueurs de ces traits de caractère au point de vue organique) …

Le dépressif, ne se suicidera pas toujours, et il y a un pronostic de rémission des symptômes de l'ordre des 70% sous traitement.

Mais il y a beaucoup (pê pas la majorité) de suicidaires et suicidés qui n'ont pas de symptomes dépressifs, et qui ne sont pas en situation de crise aigue, qui pensent au suicide non pas comme à une solution des problèmes de leur vie perso, mais comme à une façon de rejeter la vie, en général, la vie dans son essence.

C'est un processus actif, une décision mijotée et remijotée ; ou une idée pensée et repensée… pas un coup de tête despérée,… ou un dysfoncionnement neurologique temporaire comme avec la dépression.
  Lire la suite de la discussion sur bladi.net


22278
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Dans tes bras (gay, termine)

image

Bonjour à tous ! Bon, déjà, un immense merci collectif d'avoir suivi mon récit durant toute cette année, de l'avoir commenté suite après suite et d'avoir laissé vos impressions sur ce dernier chapitre. Veuillez m'excuser si certaines...Lire la suite

Suicide mental repetitif et autres problemes,help! - depression, deprime, stress

image

Salut, J'ai 17 ans. J'ai une vie fictive bien remplie (avec peut-être un peu trop d'action, de torture, de meurtres, d'enlevements, de prises d'otages, de suicide répétitifs). Oui j'avoue certains films ont de mauvaises influences sur moi, mais...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages