Histoire vécue Perte d'un proche > Veuf/Veuve      (246 témoignages)

Préc.

Suiv.

Comment lui survivre

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1697 lectures | ratingStar_35798_1ratingStar_35798_2ratingStar_35798_3ratingStar_35798_4

J'ai perdu mon mari et j'élève nos trois enfants. J'habite un village de provence où tout se sait, j'ai été très entouré par les commerçants mais d'autres personnes ne peuvent s'empçecher de s'interroger à savoir comment fait elle pour survivre ou tout simplement pour vivre, va t elle refaire sa vie etc…

J'avais l'impression de porter une étiquette veuve sur le front, je pense que l'on fait peur aux gens, donc on s'efface, on ne s'extériorise pas, on vit cacher, et nous n'avons pas droit de profiter de la vie ou de réapprendre à vivre bien, sereinenment, sortir, inviter ouse faire inviter chez des amis comme tous les gens normaux font normalement sans aucune honte et sans appriori.

Je suis une thérapie car je me dis au fond pourquoi je n'aurai pas le droit de profiter de la vie moi aussi, je me moque de ce que les gens peuvent bien penser de moi. Je veux vivre comme tout le monde sans rien demander à personne et partager avec mes enfants les moindres occasions pour pouvoir me dire les soir quand je vais me coucher c'est bon d'avoir passé une belle journée et nous recommencerons.Cela va faire 6 ans que mon mari est décédé et seulement depuis peu je me dis pourquoi je n'aurai pas droit au bonheur comme tout le monde, mon mari l'aurai voulu, combien de fois m'a t il dit je suis heureux quand tu l'es, alors fais comme moi ne le déçois pas penses à toi et à tes enfants, de là haut il sait que tu es forte et que tu y arriveras.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


35798
b
Moi aussi !
8 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ma fille est morte

image

J'ai perdu moi aussi ma fille de 16 ans, et je suis effarée de découvrir aujourd'hui, en allant sur ce … le nombre de parents qui pleurent leurs chers enfants disparus. Quelle hécatombe, la vie est injuste, lorsqu'on voit les petits vieux...Lire la suite

Le concierge, assassin en sous-sol

image

Quel bonheur, ce gardien ! Quel délice ! Com me on se sentait bien quand il était là. Christian Bonin était concierge dans une grande copropriété de la banlieue parisienne. Quatre cents familles dans des tours de huit étages. Et lui, dans sa...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages