Histoire vécue Perte d'un proche > Veuf/Veuve      (246 témoignages)

Préc.

Suiv.

Enfin c'est juste mon avis.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 21/08/11 | Mis en ligne le 20/07/12
Mail  
| 423 lectures | ratingStar_278104_1ratingStar_278104_2ratingStar_278104_3ratingStar_278104_4
Bonjour barbara, Personnellement, j'ai perdu mon mari depuis 3ans et demi, et je n'ai eu aucune relation avec un autre homme, ni amicale, et pourtant je me sens très seule, mais c'est la présence de mon mari qui me manque, et toutes les choses que nous aurions dû faire ensembles, il y a des jours ou vraiment la solitude me pèse mais pour l'instant, je sais que je ne suis pas prete pour une nouvelle relation, je ne me vois pas avec un autre homme que le mien…pour autant je ne me sens pas aigrie et j'essaie de proffiter de bon momments même si se n'est pas facile tous les jours. Je pense que pour votre ami il était trop tot pour passer à autre chose car en général il est compliqué et douloureux, pour un veuf ou une veuve de continuer sa vie (car on ne refait pas sa vie on la continue autrement) avec une nouvelle personne, il faut du temps, pour accepter le départ de l'être aimer, et pouvoir donner tout son amour à une nouvelle personne, (Ketchuppi l'explique très bien) mais je comprend que pour vous, le temps passe et que vous vous posiez des questions, il faut peut être que de votre côté vous alliez de l'avant, tout en étant honnête avec lui, et lui faire comprendre que vous ne pouvez pas l'attendre indéffiniment même si vous avez des sentiments pour lui, d'autant plus si ses enfants se mèle de sa vie privé. Enfin c'est juste mon avis. Amicalement.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


278104
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ma fille est morte

image

J'ai perdu moi aussi ma fille de 16 ans, et je suis effarée de découvrir aujourd'hui, en allant sur ce … le nombre de parents qui pleurent leurs chers enfants disparus. Quelle hécatombe, la vie est injuste, lorsqu'on voit les petits vieux...Lire la suite

Le concierge, assassin en sous-sol

image

Quel bonheur, ce gardien ! Quel délice ! Com me on se sentait bien quand il était là. Christian Bonin était concierge dans une grande copropriété de la banlieue parisienne. Quatre cents familles dans des tours de huit étages. Et lui, dans sa...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages