Histoire vécue Perte d'un proche > Veuf/Veuve      (246 témoignages)

Préc.

Suiv.

Veuve à 25 ans...

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 1499 lectures | ratingStar_264751_1ratingStar_264751_2ratingStar_264751_3ratingStar_264751_4
Bonsoir, je suis tombé sur votre discussion par hasard, j'ai perdu mon fiancé il y a un an, et je le pleur chaque jour que dieu fait, ma moitié est décédé d'une allergie a un antibiotique, suite a un mauvais diagnostic, jusqu'au dernier moment les médecin nous disait que sa vie n'était pas en danger, il a été très courageux, n'a pas ronchonné et a beaucoup souffert, il n'arrivait même plu a parler, je suis la dernière personne qu'il ai vu, et c dernière parole malgré sa difficulté pour s'exprimé ont été : "je t'aime trop" "je ne te laisserai pas toute seul", aujourd'hui hui je suis toute seul face a c parole qui me hante sans arrêt et face aux images de mon amour mort sur son lit d hôpital… après son décès je me sui renfermé un peu plus chaque jour, pck toutes c personnes qui cherchaient a me consoler me répétaient sans arrêt les mêmes choses : "on te comprend" "mais tu es jeune et belle, tu referas ta vie un jour""avec le temps tu oublieras""maintenant il faut avancer"… toutes ces choses qui pour moi me paresse inutile, et vide de sens… le décès de mon fiancé a été très difficile et l'après a été encore pire… j'ai voulu a plusieurs reprise mettre fin a mes jours, étant croyante je n'en ai pas eu le courage… après sa mort j'ai du affronter énormément de méchanceté et d'humiliation, ma meilleur amie s'est mariée j'ai été son témoin 1 mois après le décès de mon chérie, ensuite elle m'a oublié, sous prétexte que j'étais poisseuse… je pense que mon entourage en générale n'a pas été capable de soulager ma souffrance, je pense aussi qu'a la longue me consoler était devenue une corvée, je me suis donc retrouvée seul quelques mois plus tard… j'ai toujours été solitaire auparavant mais j'avais ma moitié, donc rien ne pouvait m'arriver… il était mon oxygène, je ne sais pas par quel miracle je tiens aujourd'hui, mon coeur est noir, mes larmes me font mal, je garde tout a l'intérieur, je n'ose parler a personne de peur de les embêter… ou d'être juger… mon histoire est très compliqué et très douloureuse je suis perdu, seul et effrayé… sans réponse a toutes les questions que je me pose… est ce que quelqu'un pourrais m'aider ? S'il vous plait (j'ai l'impression d'être devenue folle).
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


264751
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ma fille est morte

image

J'ai perdu moi aussi ma fille de 16 ans, et je suis effarée de découvrir aujourd'hui, en allant sur ce … le nombre de parents qui pleurent leurs chers enfants disparus. Quelle hécatombe, la vie est injuste, lorsqu'on voit les petits vieux...Lire la suite

Le concierge, assassin en sous-sol

image

Quel bonheur, ce gardien ! Quel délice ! Com me on se sentait bien quand il était là. Christian Bonin était concierge dans une grande copropriété de la banlieue parisienne. Quatre cents familles dans des tours de huit étages. Et lui, dans sa...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages