Histoire vécue Poids - Régime > Alimentation      (3214 témoignages)

Préc.

Suiv.

Perdre du poids : tenir compte des calories

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo 56 ans
Mail  
| 1193 lectures | ratingStar_154275_1ratingStar_154275_2ratingStar_154275_3ratingStar_154275_4

"saurais tu m en dire plus stp dans le rapport qu il semble y avoir au niveau de l interaction assimilation proteines /lipides au cours d un même repas ? (de ce que j en ai compris, il faut une certaine proportion d apport lipidique afin de permettre l absorption des proteines. Est ce au niveau de la degration de l aliment contenant les proteines, ou au niveau de l assimilation même ? Dans quelles proportions ? Que se passerait il ds le cadre de proteine "pures"? Dans le cas d absorption de lipides uniquement ? " => En cas de sport : Tout entraînement musculaire entraîne des micro fissures musculaires. IL faut donc nourrir le corps pour réparer et reconstituer la masse musculaire. Après un entraînement, il est conseillé d'ingérer des protéines en combinaison avec des lipides et des hydrates de carbone (G) selon le schéma P20 ? L40 ? G40. Attention à ne pas consommer que des protéines de petit lait. Tu dois ingérer d'autres acides aminés ne se trouvant pas dans le petit lait. Voilà pourquoi tu dois consommer de la viande. A moins d'ingérer de la poudre de soja, tu dois veiller à ingérer suffisamment de protéines animales. Voici un extrait intéressant sur la formation des muscles, bien qu'il ne soit pas directement lié à ton problème : http://www.bodyfitness-es.com/Nuev[...]er/13.html "La prise de tissu musculaire exige un afflux constant de nutriments et calories. Tous les grands culturistes que je connais font un minimum de cinq ou six repas par jour. Ils sont conscients du fait que les repas moins copieux, mais plus fréquents, nourrissent les muscles sans interruption et leur permet de rester dans un environnement anabolisant. (?) Si vous désirez expérimenter un développement ininterrompu, vous devrez fournir à vos muscles les matières premières dont ils ont besoin pour se régénérer et rétablir les stocks de glycogène qu'ils utilisent comme source d'énergie. Kleiner ajoute que pour garantir l'efficacité du transport des nutriments on doit adhérer à un programme de nutrition fréquente, sans attendre à avoir faim. Celle-ci indique déjà que l'organisme a besoin de matières premières, qu'il n'est pas prêt à en attendre longtemps la livraison et que bientôt il fera tout le nécessaire pour les obtenir, même aux dépens des tissus musculaires. Selon Kleiner, il convient d'éviter ce phénomène ? Dénommé catabolisme ? , coûte que coûte. Ce qui nous intéresse est justement le mécanisme contraire, qui préside aux processus de construction et maintien" . => Association GPL ? 1er point de vue : Il vaut mieux dissocier la prise de protéine de la prise d ? HC (glucides). Les enzymes nécessaires n'agissent pas dans le même milieu. Le milieu acide est beaucoup plus prononcé pour la dégradation des protéines. La digestion est ralentie en cas de mélange de protéines et d ? HC. Cela peut causer des désagréments (manque de punch ? Flatulence ? Ballonnement). Il s'agit donc d'une approche digestive. Dans cette optique, limitez la quantité de fibres pour une meilleure digestibilité (= absorption par l'organisme) (=> modérez la prise de fibres ; dissociez plutôt). 2ème point de vue : Une fois dans le sang, les acides aminés des protides parviennent aux cellules de l'organisme, véritables usines où vont se construire les protéines humaines grâce aux acides nucléiques (ADN et ARN). Or, l'insuline présent dans le sang agit en synergie avec les protides au niveau cellulaire (activation des enzymes, ou croissance cellulaire notamment) La combinaison avec qques grammes de glucides facilitera donc le transport.Lire à ce sujet : http://biogassendi.ifrance.com/protveget.htm ethttp://www.gabrielle-deniziaut.com [… ] on*id*val* (très technique) 3ème point de vue : Absorbez le nbre de grammes de protéine requis par le métabolisme. Il vaut mieux 6 prises fractionnées que trois grosses prises. Généralement il est conseillé une prise de 30 gr de protéine toutes les 3 heures. Ce degré peut être modifié pour les sportifs entraînés (métabolisme progressivement préparé). Mais cela reste assez théorique (à moins de se relever la nuit). Au-delà il y a encrassage du foie. NB : Importance du foie : Toute interférence avec le flux de bile peut créer une myriade de désordres digestifs immédiats. Un bon flux de bile est essentiel à la détoxication, l'une des tâches majeures du foie. Le foie est constamment bombardé de produits chimiques toxiques provenant de l'environnement : les aliments que nous mangeons, l'eau que nous buvons, l'air que nous respirons. La bile est utilisée pour transporter les substances toxiques, les conduire à l'intestin qui les éliminera de l'organisme. C'est aussi le chemin le plus important d'élimination du cholestérol. Il faut donc traiter correctement son foie, sous peine de sérieux désordres ? => Et les lipides ? Tu trouveras ci-dessous un article sur la prise de lipides. Cela ne répondra pas tout à fait à ta question. Part d'un cas théorique, plutôt que d'un point de théorie. Un individu qui ? Car tu trouveras pas mal de points de vue qui s'opposent, selon l'objectif choisi ? Gagner du muscle ou perdre de la graisse ? http://bodyform.free.fr/Glucidemasse.htm Cruel dilemme : gagner du muscle ou perdre de la graisse : les deux ne sont apparemment pas compatibles. Si vous vous lancez, vous cherchez à obtenir de résultats rapides, vous devez absolument choisir un axe prioritaire. Peut-on quand même concilier dans une certaine mesure ces deux objectifs ? Plus ou moins, plutôt moins que plus : en tout cas ce n'est vraiment pas simple et vous aurez peut-être l'impression que le compromis que vous avez fait minimise vos résultats. C'est pourquoi grand nombre de bodybuilders ne jouent pas sur les 2 tableaux en même temps. Ils procèdent par alternance : prise de masse suivie d'une perte de graisse et ainsi de suite… Si votre objectif prioritaire est de prendre du poids, alors consommez en grande quantité des glucides. Tout ce que vous pouvez faire, c'est limiter la prise de graisse conjointe à la prise de muscle : pour cela pratiquer 3 fois par semaine à jeun 25-30 minutes de cardio à faible ou moyenne intensité (60 à 70 % de votre fréquence cardiaque maximale) ?Fréquence cardiaque maximale : FCM = 220 - âge en année.?A jeun, c'est important, car au lever du jour, votre concentration d'insuline est faible (absence de frein à la fonte de graisses) , vous pouvez "booster" la lipolyse en faisant du cardio. Soyez prudent si vous débutez ? Prise des repas précédents à 19H et collation à 22H.?Faible ou moyenne intensité pour sélectionner majoritairement les réserves lipidiques. Si vous augmentez l'intensité de votre cardio, vous allez brûler davantage de graisses, mais vous allez aussi "taper" dans votre glycogène musculaire. En faisant ainsi 3 séances de cardio par semaine vous pouvez empêchez le stockage de 200 à 400 gr de graisses par semaine ; ce qui est loi d'être négligeable. Ainsi, en théorie du moins, vous pouvez grossir sans être trop gras, car le reste de la journée, les conditions sont anabolisantes, votre croissance musculaire peut s'installer.Remarque : si votre objectif prioritaire est de perdre de la graisse, consommez pendant quelques jours de faibles quantités de glucides (moins de 2,2 g par kg de poids de corps) et rechargez vos batteries de temps en temps. Alternez les cycles Low carboHydrad (LCH) avec High carboHydrad (HCH) : 3 4 et 4 3 (3 jours avec de faibles quantités de glucides, soit 30 à 45 %, LCH, 4 jours avec 55 % de glucides, HCH). Ne chercher pas à modifier cette fréquence, ni à descendre sous le seuil conseillé pour les HC (Hydrates de carbone) , si vous voulez éviter l'effet yoyo ultérieurement. En phase 3 4 (LCH) , augmentez les protéines de 15 à 25 % les 3 1ers jours.Adaptez le taux de lipides en fonction du solde restant. Ne jamais descendre sous 10 % pour les lipides.Si le taux de lipides varie de 15 à 30 % (occasionnellement 40 %) , cela n'aura pas d'incidence sur la prise ou la perte de poids. A équivalent calories sur le total de la journée, évidemment. C'est le total de K/calories ingérées sur une journée qui compte. Evitez toutefois d'ingérer trop d ? HC en soirée, si vous regardez la TV ou lisez un livre. Modérez alors les HC (?). En conclusion, peu importe que vous preniez 2500 k avec 15 ou 30 % de matière grasse, pourvu que le nbre total de calories soit le même.Pour terminer, je rappellerai qu'en période normale les nutritionnistes conseillent la répartition GPL suivante : Glucides 55 % - Protéines 15 % - Lipides 30 %.NestorLiens intéressants : - http://bodyform.free.fr/Cardiointensité.htm (Quel intensité pour le travail cardio vasculaire ? ). - http://www.muscle-fitness-france.com/15.html (bodyfitness). *) LipaseLa lipase est un enzyme digestif sécrété essentiellement par le pancréas, qui permet la digestion des graisses.L'insuline diminue l'activité de la lipase. En outre la combinaison glucides ? Graisse aboutit à la formation de triglycérides. Evitez ce type d'association si possible ? (=> Ne pas manger de la pâtisserie en dessert après un steak frites ! ). Ne pas être excessif : un yaourt au fruit en dessert est autorisé. Même si diététiquement on peut faire mieux. Tout est dans les proportions on dit souvent un gramme de proteine par kg de poids idéal => Oui ; un peu moins pour le femmes (0.8 gr). Jusque 1.2 pour les hommes. Cas particulier : 1.5 pour la muscu. "il faudrait donc a priori compter les proteines des legumes secs. Mais il me semble que les proteines vegetales sont de moins bonne qualité, ds le sens "incompletes" et que pour obtenir "une" proteine correcte, il faut un melange de plusieurs legumes secs… comment definir ce melange ? " => Peu importe la quantité de protéines, pourvu que tu ais tous les acides aminés présents. Tu ne les as pas dans les protéines d'origines végétales, à l'exception du soja. On conseille généralement 50 % de protéines végétales et 50 % de protéines animales. Mais je trouve que cela n'est pas obligatoirement ainsi, pourvu que tu ais ingéré les 2 types dans la journée ? "En cas d absence d apport de protéines, on dit que le corps est autophage… dans quelle proportion se fait la perte de pourcentage de protéines dans le corps pour un laps de temps donné ? => Là, joker : Je ne suis pas spécialiste en nutrition. Aucune formation professionnelle. Je suis autodidacte (J'apprends sur le tas). Vérifie ce que je dis à une deuxieème source si tu as un doute. Quand je ne sais pas, je le dis Mais tu peux facilement trouver la solution : En cas d'apport insuffisant, le corps met en place un mécanisme de conversion : Ponction sur le squelette en cas de milieu trop acide pour rétablir l'équilibre (ou de source de calcium insuffisant). Fais une recherche google avec "Ostéoporose ? Milieu acide" .Ponction sur les muscles en cas d'apport de protéines insuffisant. Idéalement toutes les 3 heures.Dans quelles proportions, je ne sais pas. "Mis à part l'eau que contient le muscle, quels sont les autres "déchets"? Est ce du au procédé de dégradation du muscle ou a la composition du muscle lui même ? " => L'eau n'est pas un déchet mais un véhicule (hydrolyse) ou un constituant de notre corps. Je parlerais plutôt en termes d'excrétion et de sels biliaires, plutôt que de déchets. Mais c'est chou vert et vert chou. Fais une recherche google avec "acide ? Sels biliaires" ou "bile ? Rejeté / excrété" . "Egalement, en ce qui concerne la libération d énergie dans le corps par la transformation de la graisse en sucre rapide (je suppose puisqu en tout cas en énergie immédiatement utilisable…) il faudrait un minimum d apport de sucres rapides pour que cette transformation puisse avoir lieu." => Oui. Réponse déjà détaillée auparavant. "Donc faire du sport à jeun est une hérésie ? " => non, le corps dispose de réserves immédiatement utilisables (glycogène des muscles). Attention si durée supérieure à 45 à 60?. Prendre une boisson avec glucose ou manger une ½ banane (crampes, étourdissements). Si c est vrai, quel est l organe qui en a besoin ? => Je suppose que tu parles des organes qui ont besoin de glucose. Le glucose est le carburant principal du corps (cerveau, c'ur, muscles, principalement). "D'autre part, en ce qui concerne les apports en vitamines, (?) arrive-t-on à couvrir ses besoins en vitamines avec 5fruits et légumes par jour ? Les nutritionnistes conseillent 5 à 10 portions de légumes cuits et crus. La vitamine C dans les éléments crus. Xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx *) Apport en vitamines et sels minéraux (Long chapitre situé entre les xxxxxxxxxxx) :=> Cherchez la catégorie qui vous intéresse.Groupe à risqueFaites-vous partie d'un groupe à risque de carence ou d'excès ? Il est des moments de la vie où le corps a un besoin accru en vitamines et minéraux. C'est le cas lors de la croissance, de périodes de grosses fatigues, d'épuisement, d'efforts importants (sports de compétition, par exemple) , de grossesse, d'allaitement, d'alcoolisme, de maladies importantes, de traitements médicaux lourds et/ou longs. Voici quelques conseils- Les femmes enceintes (ou qui souhaitent l'être) Ont un besoin accru en : - acide folique (vitamines B9 ou B11) pour prévenir les risques de malformations du tube neural du bébé. Besoins : un supplément de 400 µg par jour. On conseille en général aux femmes qui souhaitent être enceinte, de s'assurer ce supplément si possible 4 semaines avant la conception et au moins 8 semaines à partir du moment où la grossesse est vérifiée. - fer pour couvrir les besoins placentaires et f ? Taux. Des suppléments peuvent s'avérer nécessaire dans la deuxième partie de la grossesse. Voir avec le médecin. - Suivant les analyses de sang effectuées pendant la grossesse, voir avec le médecin si une supplémentation en certaines autres vitamines et/ou minéraux est nécessaire. Attention : un excès en vitamine A (plus de 7,5 mg/j) peut, par contre, s'avérer tératogène (entraînant des malformations chez le f ? Tus en début de grossesse). - Les femmes qui allaitentOn conseille de prendre un supplément de vitamine D et de vitamine K les 3 premiers mois de l'allaitement. Les laits en poudre pour bébés sont, eux, enrichis à la fabrication.Besoins supplémentaires : 5 µg par jour de vitamine D et 25 µg par jour de vitamine K.Voir avec le médecin si un supplément en fer n'est pas nécessaire. - Les nourrissonsLe lait maternisé est enrichi en vitamine K. Les enfants allaités doivent en prendre en supplément (sous forme de gouttes) pendant au moins 3 mois.Un supplément en vitamine D peut s'avérer nécessaire pour les nourrissons qui ne peuvent bénéficier d'une légère exposition au soleil (bébés nés en hiver, par exemple). Attention : chez le bébé de moins de 6 mois, une forte diarrhée (surtout si elle est accompagnée de vomissements) peut rapidement conduire à la déshydratation (perte de potassium et de sodium). Consultez directement un médecin. - Les enfants en pleine croissanceLeurs besoins en vitamine D et calcium sont plus importants. Jusqu'à l'âge de 4 ans, un apport quotidien sous forme de supplément est nécessaire. De 4 à 7 ans, on conseille de faire jouer les enfants au moins un quart d'heure par jour à l'extérieur, mains et visages découverts. L'apport en vitamine D sera ainsi suffisant. En hiver, un supplément en vitamine D est le bienvenu. En ce qui concerne le calcium, un minimum (à puiser dans les produits laitiers) de 800 à 1 200 mg par jour est nécessaire. - Les 12-19 ansCe n'est pas forcément un groupe à risque, sauf si leur alimentation est complètement déséquilibrée, comme cela arrive parfois. Une alimentation trop grasse et sucrée, manquant de fruits, de légumes et de produits laitiers peut conduire à des manques.C'est aussi une période de forte croissance qui peut entraîner des besoins accrus en fer. - Les filles pubères et les jeunes femmesLeurs besoins en fer peuvent être accrus en cas de menstruations abondantes.NB : Ajoutez qques gouttes de citron si vous buvez régulièrement du thé. - Les plus âgésEn cause : ils ne mangent et ne sortent pas assez. L'âge amène souvent une perte de goût et d'appétit ainsi qu'une plus grande sédentarité. Les plus âgés manquent donc souvent au moins de calcium (d'autant qu'à ce moment de la vie, le bilan calcique est négatif : la perte quotidienne augmente sensiblement, surtout chez la femme après la ménopause) et de vitamine D. Or, une carence en calcium et en vitamine D combinée favorise l'ostéoporose. Les manques en autres vitamines et minéraux dépendent de l'équilibre de leur alimentation. Attention : éviter de consommer trop de sodium (de 3,5 g) pour éviter l'hypertension. Besoins journaliers supplémentaires En vitamine D : Femmes : De 50 à 60 ans : 2,5 µg/j - De 60 à 70 ans : 5 µg/j - À partir de 70 ans : 10 µg/j. Hommes : respectivement : non - 2,5 µg/j - 7,5 µg/j. - Les alcooliquesLa digestion de l'alcool "pompe" une bonne part de vitamine B1. Or, une carence sévère en vitamine B1 conduit à des pertes de la mémoire à court terme et à une dégradation du système nerveux. - Les personnes sous traitement médicamenteuxNotamment sous certains antibiotiques, laxatifs, anti-épileptiques, calmants, anti-douleur, diurétiques et isoniazide (contre la tuberculose, par exemple) et, bien sûr, tous les traitements anticancéreux.Les risques de manques portent sur la vitamine K (coagulation plus lente, risque d'hémorragie) et la vitamine C. - Les végétariens et les végétaliensPour les végétariens qui éliminent de leur assiette les produits d'origines animales que sont la viande, le poisson et les volailles, les apports peuvent être assurés par les produits laitiers et les ? Ufs. Les végétaliens, qui suppriment aussi produits laitiers et ? Ufs, risquent, eux, une carence en vitamine B12. À moins d'enrichir leur alimentation en céréales complètes et lait de soja enrichi. Les femmes enceintes ou allaitant qui ont ce type d'alimentation doivent être particulièrement attentives à leurs apports en B12. - Les personnes à alimentation déséquilibrée ou au régimeToutes les vitamines et tous les minéraux. Prendre un supplément journalier (une gélule). Poser une question spécifique si nécessaire (Précise la vitamine ou l'oligo élément). - Les fumeursBesoins accrus e Vitamine C - Les sportifs Surtout complexe des vitamines B et les vitamines antioxydantes (Besoins accrus en énergie et en vitamines) Pq ? => Stress oxydatif dû à une consommation plus importante d'oxygène. *) Peut-on souffrir d'un excès de vitamines et minéraux ? Les principaux risques d'excès portent sur la vitamine A, l'iode, le fer et la vitamine D.Une ingestion trop importante de vitamine A peut être tératogène, donc entraîner des malformations du f ? Tus en début de grossesse. Les femmes enceintes ou souhaitant l'être dans un avenir proche doivent donc limiter leur consommation de foie et de produits dérivés et, surtout n'avoir recours à aucune supplémentation en vitamine A (sauf avis médical). Par son accumulation facile dans l'organisme (dans le foie et les réserves graisseuses) , la vitamine D peut se retrouver en excès, avec comme conséquence un empoisonnement possible. Une surdose s'accompagne de nausées, vomissements, diarrhées, douleurs et fatigue. Entre autre causés par un dépôt calcaire à des endroits incongrus, comme dans les reins, le c'ur et les vaisseaux sanguins.Un abus de suppléments de fer peut conduire à un empoisonnement du foie, de la rate et d'autres organes.Un excès en iode peut entraîner une hyperthyroïdie dont les symptômes sont : irritabilité, perte de poids inexpliquée, insomnies ? Xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx "Pour certaines personnes, les regimes dissociés, meme sur le long terme semblent fonctionner. C est le cas d une belle soeur qui a adopter ce mode d alimentation depuis environ 20ans. Personnellement, que ce soit de part ce que j'ai pu lire a ce sujet, ou de part des essais sur moi même, je pense qu effectivement si cela fonctionne en mangeant a volonté (puisque c est un des attraits soi disant de ces régimes) , c est surtout que la lassitude s installe, et qu effectivement les matin ou c est poisson a volonté, ou les 3jours que haricots verts (j exagère un peu mais bon…) , on est pas forcement très en appétit !! => Il y a régime dissocié et régime dissocié ! Le principe du régime dissocié, justifié par une raison diététique : Apports fractionnés : le corps ne stocke plus. Meilleure digestion et absorption (question d'enzymes, actifs en milieu différent : acide ou alcalin). Tu peux manger Protéines légumes ou céréales / pdt légumes. Les fruits se prennent comme collation de préférence ou 30? Avant le repas.Les légumineuses sont un cas spécial (½ protéines et ½ HC). Cela dépend de la réaction de l'estomac. Laissons-les à part.Il n'est donc pas question de manger davantage. Mais l'individu n'a pas l'impression de se priver puisqu'il mange toutes les 2 H ou à peu près. En fin de journée on fait le bilan calorique de la même manière. Grosse différence : Davantage de légumes sont ingérés.Certains individus, qui répartissaient mal leurs apports auparavant, stockaient les HC ingérés. D'où la situation exceptionnelle dans ce cas. Avec un régime dissocié, ils peuvent manger davantage qu'auparavant où ils faisaient 3 gros repas. Voilà pourquoi on dit qu'ils mangent plus.Ce n'est donc que la résultante d'une erreur commise. Ils ont enfin réappris à assimiler les glucides correctement. "Je ne comprends pas comment on pourrait ne plus tenir compte de l'apport calorique ? " => L'estomac s ? Habitue. Il rétrécit si tu ingères des quantités fractionnées. L'individu n'a donc pas l'impression de se priver. Parfois il prendra un encas isolé (pâtisserie = glucides) sans que cela porte à conséquence sur le taux de glycémie (?). Cela reste ponctuel. "En poussant a l extrême un régime dissocié, je pourrais donc manger la même quantité d olives du moment que je n y adjoint rien d autre sans prendre un gramme ? " => fais gaffe à l'insolation ! Il faut ingérer les aliments à un moment opportun. Dissocier les protéines des HC. "Les bons arguments pour lui clouer le bec éventuellement ? " => Un régime dissocié exige pas mal de contraintes. Difficile à mettre en pratique, au début ; si tu travailles ou si tu es souvent à l'extérieur. A moins d'emmener ses petits légumes avec soi.Pour ne pas se prendre la tête, avec un tel régime, elle doit apprendre à relativiser. Je mange dissocié en général, mais je m'adapte en famille ou si je sors au resto. Si je vais faire une course, je prends un fruit ou un paquet de biscuits. Je saute un repas. Et je verrai à la phase suivante.Elle dira probablement que non, mais elle ne s'en plus compte ? Le tout est de bien alterner les protéines et les HC. Finalement la contrainte est raisonnable. Mais qu'en est-il du plaisir de la table ? A chacun son approche perso. Cela dépend de la manière dont elle le vit, le ressent. *
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


154275
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Borborygmes, gargouillis - alimentation et sante

image

Cher momo, J'ai moi aussi le même problème que le tien c'est a dire de faire un bruit monumental a une fréquence infernale. Indentiquement a toi, j'ai cherche la solution sur internet où les réponses que l'on trouve sont les meilleures....Lire la suite

Monodiete de bananes - alimentation et sante

image

Et bien ça s'est vraiment bien passe a chaque fois en fait. Je me suis renseignee (beaucoup parce que je n'evoulais pas faire de betises). Du coup j'ai appris que faire son premier jeun avec de l'eau, ce n'était vraiment pas conseille. Du coup j'ai...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages