Histoire vécue Poids - Régime > Alimentation      (3214 témoignages)

Préc.

Suiv.

Quel régime choisir

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman 42 ans
Mail  
| 1809 lectures | ratingStar_12402_1ratingStar_12402_2ratingStar_12402_3ratingStar_12402_4

Je cite : Une seule cure sort du lot.

Quant à ceux et à celles qui ont 5kg (réels ou imaginaires) à perdre, il est rare qu'ils trouvent leur bonheur dans le dernier régime en vogue. Ainsi, quand on considère ceux, toujours ou nouvellement, à la mode cette année, un seul sort du lot. Revue de détail.

Low carb ou Miami. Variante du régime Atkins, il consiste à faire la chasse aux glucides. Carencé en fruits et légumes, il expose également à des risques cardio-vasculaires réels. En outre, il n'est pas plus efficace à un an qu'un régime classique (réduction des calories et des graisses) comme l'a montré un récent article de l'hebdomadaire britannique The Lancet.

Chrononutrition. Elle exige, pour corriger ses erreurs, de se mesurer le poignet avec un pied de coulisse et, parmi d'autres révélations fracassantes, nous apprend que "trop de légumes donnent trop de hanches et de cuisses" (une idée lumineuse à l'heure où la consommation de légumes doir être encouragée ! ). Sans commentaires.

Diète protéique. Elle suppose de consommer quasi exclusivement des protéines et permet un amaigrissement rapide au prix d'une intense frustration. Potentiellement dangereuse si elle est prolongée, elle est inéluctablement suivie d'une reprise de poids lorsqu'on recommence à s'alimenter normalement.

Régimes dissociés. Ils consistent à ne pas consommer tous les nutriments au même repas. Aucun argument scientifique ne les justifie. Ils marchent souvent, du fait du peu de plaisir que procurent les repas, mais à l'arrêt du régime, aucun repère n'a été fourni pour une alimentation normale, d'où un risque certain de reprise de poids.

Weight Watchers. Il fonctionne par réunions (conviviales, contrairement à ce que l'on croit souvent) ou entretiens individuels, est raisonnable et enseigne des principes globalement pertinents. Mais qui doivent être gardés à vie si l'on ne veut pas regrossir. "Une modification temporaire de l'alimentation qui ne s'appuie pas sur des changements profonds du comportement se traduira par un échec", avertit d'ailleurs le livre qui décrit la méthode.

Tant il est vrai qu'un bon régime n'est pas une méthode miracle à appliquer un mois pour l'oublier aussitôt mais un apprentissage de l'alimentation équilibrée. Des notions que l'on gardera à l'esprit à vie. "La meilleure façon de maigrir, c'est celle qui transmet des connaissances qui permet à chacun de les appliquer dans la vie quotidienne en respectant les particularités de son mode de vie et de ses habitudes alimentaires." insiste Jacques fricker, médecin nutitionniste dans Manger pour bien maigrir. Un régime qui exclut telle ou telle famille d'aliments, qui est incompatible avec une vie sociale normale, qui ne peut s'adapter à vos préférences ou à votre mode de vie est donc à fuir. Au même titre que les diètes trop restrictives car la perte de poids trop rapide conduit le plus souvent à un redoutable effet de rebond alors que le plus dur n'est pas de maigrir mais de stabiliser.

=> Suite ajoutée à 10h52.

Pour ceux qui ont du mal à mincir seuls, consulter un médecin nutitionniste peut aider, à condition qu'il soit sérieux et compétent, ce que quelques indices permettent d'évaluer. L'interrogatoire de départ est exhaustif : antécédents médicaux, évolution du poids au fil des ans, raisons éventuelles de la prise de poids si vous les identifiez, morphologie des ascendants, activités pratiquées au quotidien (profession, loisirs, etc.). L'examen clinique doit être complet : pesée, mesures, tension, examen de la thyroïde et des trajets artériels, etc. Le médecin doit aussi s'attarder longuement sur vos habitudes alimentaires : composition des repas, préférences, grignotage ou compulsions éventuelles… L'idéal est de faire remplir un carnet alimentaire, où le patient note tout ce qu'il consomme, avant toute prescription. Lors de la consultation suivante, le médecin prescrit un régime qui tient compte de tous ces renseignements et ne doit dons pas être standard. Aucun médicament ne devrait être prescrit sauf cas d'obésité massive induisant des risques immédiats pour la santé (mais les extraits thyroïdiens et diurétiques ne sont pas censés soigner l'obésité).

Enfin, le régime doit être simple à appliquer, sans calculs compliqués qui peuvent conduire à des comportements obsessionnels. Une simplicité qui peut rimer avec efficacité, comme le soulignait un article paru voilà quelques temps dans The Lancet. Il relatait l'histoire de ce patient américain qui, consultant pour se débarrasser de son surpoids, s'était vu prescrire pour toute ordonnance : "Chaque jour, cinq fruits, cinq légumes, cinq miles."
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


12402
b
Moi aussi !
31 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Borborygmes, gargouillis - alimentation et sante

image

Cher momo, J'ai moi aussi le même problème que le tien c'est a dire de faire un bruit monumental a une fréquence infernale. Indentiquement a toi, j'ai cherche la solution sur internet où les réponses que l'on trouve sont les meilleures....Lire la suite

Monodiete de bananes - alimentation et sante

image

Et bien ça s'est vraiment bien passe a chaque fois en fait. Je me suis renseignee (beaucoup parce que je n'evoulais pas faire de betises). Du coup j'ai appris que faire son premier jeun avec de l'eau, ce n'était vraiment pas conseille. Du coup j'ai...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages