Histoire vécue Poids - Régime > Anorexie      (2026 témoignages)

Préc.

Suiv.

L'anorexie/boulimie est un moyen de combler le vide

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 556 lectures | ratingStar_60506_1ratingStar_60506_2ratingStar_60506_3ratingStar_60506_4

J'ai grandit avec mes 2 parents et mon frère. Mon père est plutôt ce qu'on pourrait appeler un bon vivant, et ma mère, à l'opposé, ne mangeait que des soupes, et du thé. Je ne comprenais pas trop et ne cherchait pas vraiment à comprendre. Toujours est il que j'aimais beaucoup manger, et de ce fait, sans non plus être très grosse, j'étais un peu rondouillette. A mon entrée en 6e, un jour ma mère m'a pris a part, pour discuter, et m'a dit qu'il fallait que je maigrisse, et que si j'étais d'accord. Je l'étais, mais malgré tout, je pense que ce moment a cassé quelque chose en moi. C'était comme si il fallait que je change pour conserver son amour. Je ne sais pas. Quelque chose comme ça. J'ai perdu donc environ 3 kilos, et elle était très satisfaite. Mais elle controlait ce que je mangeais assez régulièrement. A mon entrée au lycée, c'est là que les choses se sont accentuées. Pour je ne sais quelle raison d'ailleurs. Mais du jour où j'ai commencé à avoir des petits amis, il a fallu que je maigrisse, sauf que là, c'était une restriction que je me suis imposée. Je suis passé en environ 2 mois de 53,5 kilos à 46 (pour 1m70). J'étais tellement heureuse. Je suis passée d'une bon 38 à un petit 36, je pouvais m'habiller en moulant, je trouvais ça génial. Le matin, je buvais mon capuccino, le midi je mangeais 2 yahourt au self de la cantine, et le soir j'essayais de feindre un gros repas au self, ou je mangeais de la salade ou une soupe. Ca a marché pendant un moment, puisque ma mère voyant que j'avais dû me racheter plein de vêtements et en des tailles inférieures, a commencé à s'inquiéter. Elle n'avait que ce mot à la bouche " anorexie". Puis au final un jour, elle m'a coincé, elle m'a dit "ou je te fais hospitalisé", ou tu re grossis. J'ai donc repris 4 kilos. Depuis 4 ans même si mon poids c'est plus ou moins stabilisé aux alentours de 50kg, la guerre aux calories n'a jamais été aussi forte. Et avec le temps ça s'accentue. Je compte tout, j'estime, je compense en sport, je saute des repas, et surtout, je culpabilise.  

 

Le sourire constant qu'a gardé cette femme (ça m'énerve de ne pas me rappeler son nom) , je ne le connais que trop bien. On voit ce qu'on appelle les vrais anorexiques (qui pèsent moins de 40kg) , et puis il y a les autres. On controle, on compense, mais on n'est pas anorexique (ou du moins on ne se considère pas comme anorexique) , puisque pas squelettique. On veut juste ne plus pouvoir pincer des endroits, autour du ventre, et des jambes. Pour ma part, je me suis fixer une limite à ne pas dépasser lors de mes régimes, elle est de 48kg. Toute l'année, j'oscille donc entre ces 48 et parfois 52 kg. Pour ma part, c'est comme ça que je réussi à gérer les choses, en me fixant une limite où je ne dois pas aller en deça.  

 

Hier, les gens parlaient d'un vide à remplir, et je pense que c'est exactement ça. Au même titre que les drogues, ou de tout système de dépendance, l'anorexie/boulimie est un moyen de combler le vide, la dépendance. Je pense donc, qu'il faut essayer d'accepter de dépendre des gens (qui certes peuvent nous décevoir ou nous faire mal) , et lâcher cette dépendance destructrice à la non nourriture. Ca veut dire, se jeter à l'eau, et surtout savoir que si on s'effondre pour x ou y raison, ou se relèvera, et surtout, qu'on nous aidera à nous relever.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


60506
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

On s'entraide, encore...?

image

Ma Sylphidounette pour avoir parlé avec toi de ce problème de notes et de choix d'orientation je comprend très bien et d'ailleurs je me souviens de ce que je t'avais dit a ce propos. Je vois très bien e que tu veux dire par "utiliser les études...Lire la suite

Stilnox - anorexie et boulimie

image

Perso j'ai eu une accoutumence au stilnox aussi… je crois que ce médoc ne provoque pas de dépendance… bref au début je l'avais en "si besoins" et puis au fur et à mesure au lieu de le prendre occasionnellement je l'ai pri tous les jours… au...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Ma 1ere vidéo retraçant mon anorexie
Sur le même thème
Mon combat anorexie
Anorexie, mon histoire
Voir tous les  autres témoignages