Histoire vécue Poids - Régime > Anorexie      (2026 témoignages)

Préc.

Suiv.

Relation difficile avec la nourriture

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1657 lectures | ratingStar_144703_1ratingStar_144703_2ratingStar_144703_3ratingStar_144703_4

J'ai toujours eu une relation difficile avec la nourriture. A 2 mois déjà, elle a failli me coûter la vie. Je vous plante le décor : mes parents m'avaient emmené en vacances, à l'Π; le d'Oléron, c'était mes premières bien sûr, j'avais donc 2 mois, puisque native d'avril, et mes parents ont pensé que c'était le bon moment pour me mettre au biberon, avant que ma mère ne reprenne le travail. Le lait chauffe, on le met dans le biberon, et on me le donne. Je le refuse, mais mes parents pensent à un caprice et me forcent. Je finis par boire, mais je commence à rougir et à gonfler de la gorge. Bien sûr, c'est la panique chez les parents, on m'emmène à l'hôpital. Heureusement, celui-ci possède un centre anti-poison, et on diagnostique tout de suite ce qui ne va pas : allergie aux protéines de lait de vache. Je suis hors de danger, mais on me garde pour la nuit, et mes parents sont très mal. Sympas comme premières vacances hein ? Du coup, j'ai été nourrie au sein jusqu'à 16 mois, et mes parents m'ont surprotégée depuis ; la preuve, je n'ai marché qu'à 18 mois. En bref, j'ai eu un départ difficile avec la nourriture.

Enfant, ça a continué. Je refusais de me nourrir, c'était très souvent la guerre avec mes parents pour me faire manger. Jusqu'à 6 ans. Ensuite, malheureusement, quand j'ai commencé à le faire de moi-même, eh ben je me suis vite aperçue que j'avais pas un métbolisme qui éliminait rapidement lol. J'ai pris beaucoup de poids, même si je dois avouer que je n'ai pas grand souvenir de cette période à vrai dire jusqu'à 12 ans, quand j'ai été larguée (mais ça, ce sera l'objet d'un autre article).

Après cette rupture, je suis allée mal, et la nourriture, c'était souvent ce qui servait à compenser. C'est là qu'arrive le 2ème sujet, mon corps. A cette époque, je le détestais bien sûr, parce que c'était à cause de lui qu'on me regardait, qu'on me jugeait et que les petits mots gentils du style "grosse vache" fusaient. C'était à cause de lui que j'avais perdu mon copain, qu'on ne voulait plus de moi et que j'étais mal. Le problème était que le mal-être me faisait manger, et donc je grossissais encore, c'était le cercle vicieux. Souvent, quand je sortais de la douche, j'étais prise de sorte de crises en me voyant de la miroir, où je me retrouvais un peu hystérique, et je me griffais. Le ventre, les cuisses ou la poitrine, l'important était qu'il ne fallait pas que ce soit visible, car je ne voulais pas que les autres soient au courant. C'était mon corps que je détestais, j'avais pas envie que les autres s'en fassent pour moi, donc surtout pas le visage, même si je haïssais autant ma face que le reste.

Ca a duré jusqu'au 25 décembre 2001. Pourquoi une date si précise ? Eh bien ce soir-là, nous avons, avec mes soeurs et mon cousin, fait notre 1er concert pour la famille (on en reparlera plus tard). Et le lendemain, j'étais juste bien. Je n'avais plus aucun complexe, je ne sais pas vraiment comment ça se fait. Mon corps n'avait pas changé pourtant. Je ne peux pas dire que je l'aimais, mais je l'acceptais, et c'était déjà un grand pas.

Les changements sont arrivés en fac de droit, juste après le bac. J'ai commencé à ne plus manger le midi. Parce que je n'avais pas le temps. Ce n'était pas pour mincir, parce qu'honnêtement ça ne marchait pas lol. Je restais à la fac à discuter avec un camarde et à fumer, pendant que lui mangeait. Au début ce fut un peu dur de tenir le ventre vide, mais l'Homme s'habitue à tout.

J'ai commencé à mincir en mars. C'est à cette époque que j'ai arrêté les cours en cachette de mes parents, et j'étais en permanence stressée, avec l'angoisse d'être découverte. Si chez certaines personnes, le stress fait manger, chez moi il me coupe l'appêtit. En plus c'était pas génial entre mes parents, et ça en rajoutait. Et puis début avril ce fut l'apothéose : je venais d'envoyer ma cassette pour le casting de la Star Ac 3, j'avais l'impression d'avoir confié ma vie à des mains inconnues, et j'étais pétée de trouille à l'idée de pas être prise. D'ailleurs, pendant plusieurs jours, j'ai eu une douleur de stress dans l'épaule. Tout ça accumulé, j'ai perdu 10 kgs en 3 mois, sans même m'en rendre compte, même si j'avais un peu peur pour ma santé, parce que j'étais tellement anxieuse que je ne savais pas si mon coeur allait tenir. Je m'attendais à un infarctus presque à chaque moment.

Aujourd'hui, où en suis-je… Il y a des jours où je me dit "Qu'est-ce que t'es bien gôlée ! ", et puis d'autres où je me trouve horrible, mais dans ça va, je m'aime bien. Si je m'arrête aux détails, c'est sûr que y a plein de trucs que j'aime pas, rien même en fait. Sauf mes yeux, parce qu'ils sont magnifiques, bleus incrustés de jaune au milieu (je peux bien me la péter là-dessus, c'est tout ce que j'ai de bien lol). Donc je regarde l'ensemble, et ça me va, c'est correct. J'aimerais perdre 10 kgs de plus, mais je focalise pas dessus ; ça part, c'est bien, sinon c'est pas grave. Je me pèse chaque matin ou presque, mais pourtant j'ai pas l'impression que ce soit une obsession. Je ne mange toujours pas le midi, sauf le week-end parce qu'on est en famille, mais contrairement à ce que pensent les gens, ce n'est pas pour maigir et ce n'est pas une forme d'anorexie. Enfin, je crois pas, j'espère pas du moins. C'est juste que mon estomac a beaucoup rétréci, et je n'arrive pas à manger le midi quand je déjeune, je n'ai pas le temps de digérer et j'ai l'impression que je suis tellemnt pleine que si j'avalais quoi que ce soit ça me ferait vomir.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


144703
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

On s'entraide, encore...?

image

Ma Sylphidounette pour avoir parlé avec toi de ce problème de notes et de choix d'orientation je comprend très bien et d'ailleurs je me souviens de ce que je t'avais dit a ce propos. Je vois très bien e que tu veux dire par "utiliser les études...Lire la suite

Stilnox - anorexie et boulimie

image

Perso j'ai eu une accoutumence au stilnox aussi… je crois que ce médoc ne provoque pas de dépendance… bref au début je l'avais en "si besoins" et puis au fur et à mesure au lieu de le prendre occasionnellement je l'ai pri tous les jours… au...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Ma 1ere vidéo retraçant mon anorexie
Sur le même thème
Mon combat anorexie
Anorexie, mon histoire
Voir tous les  autres témoignages