Histoire vécue Poids - Régime > Anorexie      (2026 témoignages)

Préc.

Suiv.

Une anorexie peut facilement aller vers la boulimie, attention !

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo 18 ans
Mail  
| 1036 lectures | ratingStar_158703_1ratingStar_158703_2ratingStar_158703_3ratingStar_158703_4

Oui, tu as tout à fait compris. J'ai peur de grossir trop vite, de prendre plus que je n'est perdu. Et surtout de perdre le contrôle, de tomber justement dans l'excès inverse c'est à dire la boulimie. Car je suis consciente qu'a force de priver le corps, c'est ce qui peut se passer… Et je ne veux pas en arriver là, mais j'ai peur de perdre le contrôle en fait… J'ai peur de remanger mais en passant dans le "trop". Et puis, je ne vais pas mentir. Il est vrai que je me trouve maigre du haut du corps, et je n'aime pas. Mais à partir de la taille, je me trouve juste mince, et cela ne me choque pas ou moins, je me sentirais même presque plus à l'aise avec ce tour de taille et de cuisse là qu'avec celui qui est le mien quand je suis à mon poid de forme. Mais je me doute que c'est peut être a cause du fait que l'anorexie nous donne une image déformée de nous-même. Mais je voudrais stabiliser pour le moment à mon poid actuel tout en apportant à mon corps ce dont il a besoin, au moins stabiliser provisoirement, le temps de finir cette maturation qui me permettra d'être vraiment prete à reprendre et surtout de ne pas avoir peur de reprendre, parce que je ne me souviens plus de comment j'étais quand j'étais à mon poid de forme aussi, alors forcément, il me faut du temps, mais je suis décidée à y arriver, parce que l'anorexie est une maladie merdique, qui fait souffrir autant soi-même que l'entourage. Et ça, je ne l'accepte plus, j'ai envie que la vraie moi revienne, car là, ce n'est pas moi. Et puis, pour mes études aussi. Mais je sais que ce n'est pas facile, car c'est une lutte permanente contre soi-même et son cerveau. Je ne suis pas non plus une sédentaire, car au niveau activités physiques, sur un total de la journée, je dois aussi être à 30 minutes minimum. Mais j'ai toujours été très active, meme avant l'anorexie. Par exemple regarde, un peu plus haut j'ai marqué mes repas d'hier. Finalement hier soir, ça a donné, 2càs de spaghettis, 2 càs de salade verte et un yaourt nature (mauvaise stratégie de ma part… J'aurais mieux fait de le manger à 4h00 a la place des gateaux ou le matin pour faire "semblant de" le manger et ne pouvoir en manger que la moitié ou le quart comme je l'ai fait tout au long de la semaine…). Et bien, je n'y peux rien, mais j'ai l'impression d'avoir mangé excessivement. Excessivement en quantité, en calories, au niveau gras et sucre. D'avoir fait exploser les calories sur la journée… Qu'en penses tu objectivement ? Ce matin, comme on était en famille, je n'ai pas pu faire comme en semaine au petit déjeuner et j'ai donc été obligée de manger plus (un demi yaourt au lieu d'un quart, une tranche complète de pain au lieu de la moitié) , et j'ai encore un peu de mal quand c'est ainsi… Par contre, je voudrais te demander… Penses-tu qu'il faut vraiment se forcer à manger pour se sortir de là ? Faut-il se forcer à manger, a la fois quand nous n'avons pas faim au moment de passer à la table (par exemple : s'obliger à goûter si on a pas faim à ce moment là ? ) et à la fois quand on a plus faim (par exemple, se forcer à prendre le dessert même si on se sent ou qu'on a l'impression d'être calée) ? Ne vaut-il pas mieux fractionner ses repas ou par exemple, laisser la possibilité de prendre le dessert plus tard, au lieu de le prendre tout de suite après le repas ? Faut-il donc se forcer à manger, doit-on nous forcer à manger ou faut-il malgré tout essayer de rester à l'écoute des sensations et faire en fonction de nous, même si nos sensations corporelles au niveau de l'estomac doivent être assez biaisées et fausées par l'anorexie ? Faut-il s'écouter, écouter les informations et les sensations que notre estomac nous donne ou qu'on a l'impression qu'il nous donne ou pas ? Car on dit qu'il faut faire 3 repas principaux et deux collations, mais si on fait cela, le dessert est en option dans les repas… Donc faut-il vraiment se forcer, s'obliger ? Parce qu'en fait, d'habitude, ordinairement, je n'ai jamais aimé manger sans faim, sans avoir faim. Je n'aime pas non plus me forcer à manger, a la fois si je n'ai pas faim et a la fois si je n'ai plus faim, si je suis arrivée a la satiété ou au rassasiement. Je n'aime pas devoir outrepasser les possibilités de mon estomac, manger plus que de besoin (car la satiété est le signe que les besoins sont pourvus au moins temporairement). Parce que j'ai l'impression que ça fait un peu gavage, et puis si on donne plus que de besoins, il y a stockage… Mais le problème est qu'avec l'anorexie, je ne sais pas trop bien parfois ce que mon estomac me dit, les sensations sont parfois contradictoires et il y a la peur de manger car peur de trop manger. Et puis, même si je n'ai jamais voulu maigrir, ou mincir, car j'ai la chance d'avoir toujours été mince/svelte naturellement, l'anorexie provoque quand même des angoisses face à des aliments (par exemple le boudin noir, que je mange, tout en sachant pertinement que c'est super calorique et gras…) , que l'on sait ou que l'on juge passablement gras, sucré ou calorique… Comment as-tu fait toi pour passer au dessus de ses peurs ? Comment as-tu fait pour réussir à lâcher prise, à te laisser aller, à arreter de tout vouloir contrôler (car finalement, c'est ça aussi l'ano) , et réussir de nouveau à te faire plaisir, à remanger sans te poser de questions, sans culpabiliser, en te détachant un peu de tout ça ?
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


158703
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

On s'entraide, encore...?

image

Ma Sylphidounette pour avoir parlé avec toi de ce problème de notes et de choix d'orientation je comprend très bien et d'ailleurs je me souviens de ce que je t'avais dit a ce propos. Je vois très bien e que tu veux dire par "utiliser les études...Lire la suite

Stilnox - anorexie et boulimie

image

Perso j'ai eu une accoutumence au stilnox aussi… je crois que ce médoc ne provoque pas de dépendance… bref au début je l'avais en "si besoins" et puis au fur et à mesure au lieu de le prendre occasionnellement je l'ai pri tous les jours… au...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Ma 1ere vidéo retraçant mon anorexie
Sur le même thème
Mon combat anorexie
Anorexie, mon histoire
Voir tous les  autres témoignages