Histoire vécue Poids - Régime > Bien être      (762 témoignages)

Préc.

Suiv.

Dysphonie spasmodique

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante - 11/03/10 | Mis en ligne le 25/04/12
Mail  
| 219 lectures | ratingStar_246342_1ratingStar_246342_2ratingStar_246342_3ratingStar_246342_4
J'ai 41 ans est je suis sujette depuis 13 ans à cet étrange et très gênant phénomène qu'est la dysphonie spasmodique. J'ai eu des périodes d'aphonie totale, pour dese raisons totalement inexplicables. Très gêant ayant bien-entendu choisi des métiers où l'on parle beaucoup. Il m'a fallu un certain temps avant d'avoir un diagnostic juste sur ce qui m'arrivait. Je voudrais avec l'expérience et les nombreux essais en tous genres - y compris bien entendu les injections de toxine botulique- relaxation méthode Le Huche, nombreuses séances d'orthophonie, apporter mon témoignage très optimiste : aujourd'hui ce trouble me dérange encore régulièrement, mais il est suffisemment atténué et maitrisé pour ne pas m'empêcher de vivre et de mener à bien mes projets de tous ordres. Je pratique moi-même ma propre ré-éducation, basée sur la relaxation et la lecture à voix haute, en misant sur l'accoutumance du cerveau à entendre une "bonne" voix : je vous garantis que ça marche, et je suis convaincue que j'arriverai à un niveau de maitrise suffisante pour que le trouble ne soit plus audible que par les "initiés". Courage donc, et ne misez pas tout sur la toxine botulique qui est un emplatre à mon avis plutôt médiocre.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


246342
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Homme se faire masser nu ? - massages

image

C'est écrit comme ça car je le prefere en gras c'est tout il n'y a pas la matiere a polémiqué je trouve. C'est pas sympa de mettre ce que j'écris en doute j'ai réellement reçu ce massage et j'ai apprécié. Et si oui effectivement je l'ai mis...Lire la suite

Je m'identifie trop a mon personnage principal - ecrire un roman

image

Faire des études n'aide pas à grand chose, personnellement quand j'arrête d'écrire pendant juste une semaine, je déprime encore plus et je suis obligé de retourner à mon récit en délaissant tous le reste. Et même pendant des examens ou des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages