Histoire vécue Poids - Régime > Bien être      (762 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je dois apprendre à manger uniquement quand j'ai faim !

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo 26 ans
Mail  
| 405 lectures | ratingStar_158391_1ratingStar_158391_2ratingStar_158391_3ratingStar_158391_4

En ce jour, (septembre 2005) ? Tout n'est pas si facile, tout au moins comme j'osais l'espérer. Je m'essouffle un peu, mes espoirs d'un avenir (alimentaire) stable et plus facile s'étiolent. Ca plus, évidemment les hauts et les bas de la vie à gérer. Pour être franche, je m'aperçois que souvent, quand je crois que j'ai atteints l'équilibre, je me laisse un peu flotter, je ne suis plus aussi rigoureuse avec moi-même ? Et doucement je réglisse délicatement dans la "maladie" , dans une alimentation anarchique, je laisse mon inconscient faire ce qu'il veut, en croyant bêtement, me faire du bien. Mais je le sais c'est faux, les compulsions ne sont que le reflet d'un problème, qu'il faut régler à la base. Priver mon inconscient de cette nourriture quand mon estomac n'a pas faim, alors qu'autour de moi, des personnes mangent, des appels de consommations se font insistants, sont des actes souvent vécu comme des punitions que je m'inflige. Je me dis souvent que "ce n'est pas grave" , un écart ? C'est vrai en soit un écart ce n'est pas grave, mais c'est l'addition de tous ces écarts qui sont dangereux. Je pensais pouvoir changer ce fait, changer cet état qui fait que je me sens punis, injustement, le métamorphoser en un autre sentiment. Mais je n'y arrive pas, tout au moins pas pour l'instant. Alors pour l'instant je tente de me réconcilier avec moi-même. Et me permettre quand je me sens punis par moi-même de me faire un peu de bien autrement que par la nourriture. Pas facile. Mais je ne peux plus laisser ce sentiment d'injustice me pourrir la vie. Alors j'essaie de ne plus penser à ce sentiment de punition, et j'essaie d'être fière de moi, quand j'arrive à vaincre ces tentations malsaines. Après il m'arrive de faire des gâteries, là aussi difficile la limite entre gourmandise et compulsion, mais il me faudra du temps je pense. D'autant plus que l'aspect gustatif n'est pas le même après un carré de chocolat et 10 carrés. Ces petites choses sont importantes. Si j'ai envie de me remplir j'empoigne une bouteille d'eau minérale. Il m'arrive trop souvent d'avoir envie de manger, sans faim réelle, il m'arrive aussi de continuer à manger alors que je suis sensée être rassasiée. Je n'ai pas encore un équilibre alimentaire parfait. La nourriture que j'ingurgite, que les autres mange détient encore trop d'impact psycho/sentimentaux sur moi. Alors je dois toujours, toujours être très attentionnée, et rigoureuse. Ré apprendre à avoir vraiment faim, avant d'entamer un repas. C'est l'essentiel.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


158391
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Homme se faire masser nu ? - massages

image

C'est écrit comme ça car je le prefere en gras c'est tout il n'y a pas la matiere a polémiqué je trouve. C'est pas sympa de mettre ce que j'écris en doute j'ai réellement reçu ce massage et j'ai apprécié. Et si oui effectivement je l'ai mis...Lire la suite

Je m'identifie trop a mon personnage principal - ecrire un roman

image

Faire des études n'aide pas à grand chose, personnellement quand j'arrête d'écrire pendant juste une semaine, je déprime encore plus et je suis obligé de retourner à mon récit en délaissant tous le reste. Et même pendant des examens ou des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages