Histoire vécue Poids - Régime > Boulimie      (2510 témoignages)

Préc.

Suiv.

Allergie aux sulfites

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-medecine-ccm
Mail  
| 248 lectures | ratingStar_265363_1ratingStar_265363_2ratingStar_265363_3ratingStar_265363_4
Je confirme tes symptômes ; lorsque je buvais du vin, un processus progressif se mettait en route : douleurs dans la nuque, mal de tête modéré, écoulements nasaux, mal de tête sévère avec douleurs autour des yeux, nausées, vomissements. Le moindre mouvement du corps provoque des lancements dans la tête tout à fait insupportables. Je confirme le délais de 4 à 6 heures pour arriver aux vomissements ; quelques heures de la nuit permettent alors de retrouver une relative quiétude. Cela fait 20 ans que j'ai ces symptômes de façon rare (après avoir bu du vin, mais pas chaque fois que j'en buvais à l'époque) puis de plus en plus régulière, mais il n'y a que quelques années que je vise avec quasi-certitude les sulfites. Au départ, on pense qu'on réagit un peu trop au vin, mais quand les mêmes symptômes apparaissent sans le vin, on se dit que ça vient d'autre chose… Les raisins secs peut-être, mais ils ne sont pas tous traités aux sulfites (on peut les reconnaître à l'?Il nu) … alors on avance à tâton ! J'ai trouvé que les médecins à qui j'en parlais ne prenaient jamais la chose très au sérieux. Maintenant, quand j'ai eu une crise, je vais voir mon ostéopathe "viscéral" qui par ses manipulations me remet un peu mieux sur pied que si je ne faisais rien. Il me dit travailler surtout à la jonction ileo-caecale (?) pour "éliminer les toxines". Depuis qu'il est imposé de faire figurer la présence de sulfites sur les emballages (à partir d'une certaine quantité) je fais plus attention, mais je suis certain que tous les aliments sulfités ne sont pas étiquetés ainsi. Lorsque je buvais du vin, l'effet était assez rapide, mais je pense que l'on peut accumuler des plus petites doses et ne ressentir les effets ultimes que plus tard, sous l'effet d'une dose "minime". Je craignais une crise (vomissements) depuis le week-end dernier car je ressentais des raideurs dans la nuque (sensations proches du torticoli) et elle est arrivée ce jeudi. Je ressens toujours les douleurs et j'espère que mon prochain rendez-vous ostéopathe me fera le plus grand bien ! Je terminerai en parlant de l'effet social du problème qui me freine dans certaines de mes sorties de peur d'ingérer "à l'insu de mon plein gré" des sulfites et d'en connaître les conséquences décrites !
  Lire la suite de la discussion sur sante-medecine.commentcamarche.net


265363
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Reprise au piege ? - anorexie et boulimie

image

Bonjour les filles. Alors voila, aujourd'hui j'ai un peu peur et j'essaye de réagir vite avant de retomber dans un engrenage pas cool du tout… En fait, il y a quelques mois, en juin, je vous avais dit que je suivais la chrononutrition pour...Lire la suite

Fin de la boulimie mais ? - anorexie et boulimie

image

Oui, c'est tout à fait ça. Moi aussi j'étais dans un état de faiblesse, un état tel que lorsque je me disais, allez, c'est facile, tu peux arrêter, et bien non, la détresse reprenait le dessus, et je continuais. Et oui, je me complaisais dans...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Notre combat contre les tca
Sur le même thème
Boulimie et Thérapie: témoignage d'une ado de 14 ans
Boulimie : Mon enfer
Voir tous les  autres témoignages