Histoire vécue Poids - Régime > Boulimie      (2510 témoignages)

Préc.

Suiv.

crises d'hyperphagie

Témoignage d'internaute trouvé sur vivelesrondes 27 ans
Mail  
| 336 lectures | ratingStar_40610_1ratingStar_40610_2ratingStar_40610_3ratingStar_40610_4

J'ai toujours été grosse, depuis mon enfance. J'avais des crises d'hyperphagie. J'ai essayé d'en parler à mon médecin quand j'avais à peu près 15 ans. C'est pas facile à en parler mais j'ai pensé qu'il pouvait m'aider. Il m'a dit que si je mangeais correctement au repas, je n'aurais pas faim en dehors des heures de repas donc que ça ne m'arriverait plus. Il m'a conseillé de faire un régime, de manger des carottes et de la salade et que tout irait mieux. Il m'a dit de faire un régime genre pas de féculents, pas de patisserie, pas d'aliments gras, pas de sucreries. Et qu'avec de la volonté j'arriverais.

Il faut dire que ce gentil docteur n'a jamais supporté mon poids. A chaque consulation j'avais droit à "tu sais que t'es trop grosse ? " "t'en es où de ton régime ? " "t'as aucune volonté". Enfin des phrases que beaucoup ont entendu venant de médecins. (A ce que j'ai pu lire sur ce forum).

Il y a quelques années j'ai voulu maigrir pour ne plus avoir à subir les moqueries des autres. J'ai fait un régime qui est parti en catastrophe. Pour maigrir je ne mangeais plus rien pendant des jours, puis j'ai commencé à me faire vomir pour être sure de ne pas reprendre de poids. Depuis j'alterne entre les deux. J'ai perdu environ 40 kilos, j'ai donc un poids considéré comme normal et je le maintiens. Mais à quel prix ! Ma vie est un enfer ! Malgré mon entourage qui me félicite et me trouve tellement courageuse !

J'ai enfin décidé de voir les choses en faces et d'avouer que j'avais un problème. (Ce qui n'est pas chose facile.) Il m'en a fallu du temps pour que j'en prenne conscience. Tout le monde autour de moi était tellement content pour moi.

J'ai donc été voir un autre médecin histoire qu'il m'aide, qu'il me donne des adresses ou me donne des conseils. J'attendais énormément de se rendez-vous. J'ai été honnète et je lui ai tout raconté dès le départ, sans rien lui caché.

Il m'a mesuré et pesé, puis il m'a félicité de ma perte de poids et m'a félicité de le maintenir. (Alors que je venais de lui expliquer que je ne mange plus et que je me fais vomir). Donc, j'ai eu droit à au-moins 15 "bravo vous avez eu beaucoup de volonté" !

Il m'a examiné puis prise de sang.

Au résultat il me dit que lui ne voit rien qui ne va pas et que je suis en excellente santé. Il me dit que tant que je reste à ce poids tout va bien. Puis il se lève, me tend la main et me dit au revoir. Je suis rentré dans son cabinet à 8h35 et j'en suis resortis à 8h45. Arrivée dans les escaliers je me suis mise à pleurer, j'ai continué à pleurer dans ma voiture, puis chez moi.

Je ne sais pas quoi faire. Je suis tellement malheureuse de vivre comme ça. Je pensais qu'en me tournant vers un médecin j'allais trouvé son écoute et son soutien. Pendant toutes ces années ils ne m'ont jamais laissé tranquille à propos de mon poids. Et maintenant que je dis que je me fais vomir, c'est pas grave. Et si j'arrête définitivement de manger jusqu'à peser 35 kilos, est-ce que là quelqu'un voudra bien voir que j'ai un problème ?

J'en suis à me poser la question : est-ce vraiment grave de se faire vomir ?

Je me dis que je suis peut-être un peu hypocondriaque. Peut-être que je fais un cinéma d'un truc tout à fait normal. Peut-être faut-il que j'arrête de me prendre la tête avec tout ça et continuer à le faire pour pouvoir maintenir mon poids.
  Lire la suite de la discussion sur vivelesrondes.com


40610
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Reprise au piege ? - anorexie et boulimie

image

Bonjour les filles. Alors voila, aujourd'hui j'ai un peu peur et j'essaye de réagir vite avant de retomber dans un engrenage pas cool du tout… En fait, il y a quelques mois, en juin, je vous avais dit que je suivais la chrononutrition pour...Lire la suite

Fin de la boulimie mais ? - anorexie et boulimie

image

Oui, c'est tout à fait ça. Moi aussi j'étais dans un état de faiblesse, un état tel que lorsque je me disais, allez, c'est facile, tu peux arrêter, et bien non, la détresse reprenait le dessus, et je continuais. Et oui, je me complaisais dans...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Notre combat contre les tca
Sur le même thème
Boulimie et Thérapie: témoignage d'une ado de 14 ans
Boulimie : Mon enfer
Voir tous les  autres témoignages