Histoire vécue Poids - Régime > Boulimie      (2510 témoignages)

Préc.

Suiv.

Fin de la boulimie mais ? - anorexie et boulimie

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 24/01/13 | Mis en ligne le 18/06/14
Mail  
| 3140 lectures | ratingStar_531632_1ratingStar_531632_2ratingStar_531632_3ratingStar_531632_4
Oui, c'est tout à fait ça. Moi aussi j'étais dans un état de faiblesse, un état tel que lorsque je me disais, allez, c'est facile, tu peux arrêter, et bien non, la détresse reprenait le dessus, et je continuais. Et oui, je me complaisais dans mes crises, ça me rassurait, c'était ma bouée, ma vie. C'est pour ça que parler de volonté, je le conçois que ça peut-être exagéré. Mais à une période de ma vie, j'ai commencé à prendre conscience de mon état, et j'ai voulu guérir de tout ça. Au final pendant 6 mois j'ai essayé, j'espaçais un peu les crises, et puis ça revenait, je me laissais aller car j'étais trop mal. Et puis un jour le déclic est venu, car j'en pouvais plus, je me suis forcée à penser à autre chose, j'ai persévéré, j'ai été soutenue par quelqu'un, et du coup, j'ai réussi. Je dirais que c'est une combinaison de circonstances qui ont fait que j'ai été prête à m'en sortir à ce moment donné. Du temps et vouloir s'en sortir, c'est mon expérience perso.. Après voila .. Citation : et d'un autre coté je trouve ça paradoxale parce que le fait de dire qu'il faut vraiment en vouloir pour s'en sortir ça évoque la restriction, si tu fais un excés et que la premiere chose que tu te dis c'est que tu te rattrapera, moi c'est ce que je fais depusi des années et ça ne marche pas, ça fais l'effet inverse, culpabilité ou non. Le psy m'a dit que c'était une question de non restriction. Donc tu n'es pas censé devoir faire de "gros" efforts pour guerrir, mais apprendre à te connaitre et à te respecter et guerrir les blessures profondes non ? Oui, biensur guérir c'est sortir de la restriction. Au début j'étais un peu dedans, ou du moins certains jours. Ça a été ma façon de me rassurer et de progresser pour arrêter les crises. Mais quand tu auras perdu le réflexe de criser, tu arriveras petit à petit à manger normalement tous les jours, j'en suis à ce point actuellement. Et pour ta dernière phrase, c'est tout à fait ça. Pour guérir j'ai dû être mieux dans ma tête, et avoir quelqu'un à mes côtés. Voila. PS : Et l'effet inverse, ça me le faisait aussi avant..
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


531632
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Reprise au piege ? - anorexie et boulimie

image

Bonjour les filles. Alors voila, aujourd'hui j'ai un peu peur et j'essaye de réagir vite avant de retomber dans un engrenage pas cool du tout… En fait, il y a quelques mois, en juin, je vous avais dit que je suivais la chrononutrition pour...Lire la suite

Nouveau depart et une goutte d'espoir - anorexie et boulimie

image

Bonjour les filles , Cela fait plusieurs mois que je vous lis sans réellement oser poster quoique ce soit ici sur le forum . Je pensais que mes maux n'étaient pas vraiment légitimes car en réalité, je ne me considère pas vraiment comme malade....Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Notre combat contre les tca
Sur le même thème
Boulimie et Thérapie: témoignage d'une ado de 14 ans
Boulimie : Mon enfer
Voir tous les  autres témoignages