Histoire vécue Poids - Régime > Boulimie      (2510 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je n'arrive pas à m'empêcher manger

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 29/10/10 | Mis en ligne le 02/01/12
Mail  
| 244 lectures | ratingStar_225707_1ratingStar_225707_2ratingStar_225707_3ratingStar_225707_4
Ce soir, j'ai encore cette douleur a l'intérieur qui me ronge. toute cette bouffe que j'ai avalée comme une ogresse fais resortir cette tristesse sans nom. Je vous écris car je suis vraiment deséspéré et j'ai vu en lisant nombreux de vos postes que même si chaque personne est differente, nous rencontrons des situations de souffrance similaire. J'ai besoin de me confier à des gens qui vivent ce calvaire quotidien. J'ai 22 ans et j'ai l'impression de trainer un poids, un boulet a la cheville depuis des années. je ne sais pas comment m'en sortir, j'ai la sensation de tourner en rond comme une imbécile et de répéter les mêmes erreurs, voir d'empirer au fur et a mesure, pourtant je fais des efforts (psy et autres.. ) mais on dirait que je me boycotte.je crois qu'écrire tout ça peu mettre au claire les choses, je suis perdue, j'ai des trous de mémoire, des pertes de notions du temps, j'ai l'impression de devenir dingue. je vais essayer d'abréger mon histoire(on zappe l'enfance ou faut sortir les mouchoir avec parents alcoolo, père dénigrateur et mère anorexique), de 16 à 17 ans j'étais toxicomane (je prenais de l'héroine) puis j'ai arreté pendans les vacances dété par obligation et depuis, je crois que je n'ai pas du me sevrer correctement ni fais le travail psychologique adapté car la depression m'a emporté, lannée suivante j'ai échoué mon bac, lannée daprés j'ai glandé et pris de mauvaises décisions (capacité en droit au lieu de reprendre la bac alors que j'aime pas le droit), perte totale de confiance et perte de reseau social, c'est vers mes 19 ans que je suis tombée dans l'anorexie , j'ai aidé ma mère a arreter de boire donc comme ils n'étaient plus anestésiés le soir, ils se sont rendus compte qu'ils n'avaient rien en commun donc, grosse dispute et divorce,mon père me détéstais et c'était réciproque, j'aurais voulu le voir mort.. a coté je faisais un programme de découverte des métiers dans un groupe de jeune de la zone qui se moquaient de moi a cause de ma maigreur,ensuite j'ai déménagé avec ma mère (on était hyper fusionnelle, je me voyais pas vivre sans elle.. d'une certaine façon je lui en veux de m'avoir volé un aspect de ma vie), elle me "bouffais la tete" avec ses problèmes et au bout d'un moment j'ai craqué, j'étais trop maigre, a bout de force, j'ai demandé a aller en clinque, ce qui a été un desastre, jy suis resté 15 jours, c'était en période de fete (noel, nouvel an), les gens étaient zombifiés et bourré de médoc, jai pris peur, ça n'a pas arrangé mon cas, j'ai commencé a manger par angoisse, trop manger.. je suis resortie, j'avais refléchi sur plein de truc, j'avais renoué avec mon père, je croyais tenir mes bonnes résolutions.. au début tout le monde était au petit soin avec moi, j'ai recommencé a manger, tout le monde était content, moi je faisais ça pour eux mais j'avais peur de grossir. je trouvais toujours des excuses pour pas manger tout ses plats plein de graisse. dés que je mangeais je faisais du sport, je sortais, marchait beaucoup pour éliminer.. je fuyais mon mal être.. puis je sais pas, j'ai commencé a faire des crises sans compenser,jsuis passé du 34 au 38, a déprimer sérieusement et m'empater, sans ambitions professionnelles tout en étant forcée de devenir adulte. j'ai essayée de travailler sur moi, de comprendre les raisons mais y'a tellement de chose et les psy ne m'aident pas réelement, les crises ne partent pas, c'est pire.je suis fatiguée de faire semblant que tout va bien aux yeux des autres. je suis fatiguée de n'etre plus qu'une carcasse vide, d'avoir perdue mon entrin, mon originalitée, mon identitée au profit de cette nourriture a la con qui m'éloigne des gens et de toute activité.. actuellement je suis en surpoids, je suis hyperphage que boulimique, j'ai 15 kilos de plus que mon "poids de forme", passer d'une 40 a un 44 en 2 mois, c'est radical! et j'arrive qu'a tenir une semaine des plats normaux et encore, c'est comme quelqu'un qui arrete de fumer, je dois m'occuper tout le temps pour ne pas craquer, pour ne pas me gaver car si ça commence, c'est 2 ou 3 jours à me goinfrer a en avoir mal au bide, mal au foie, mal a la tête. bref, c'est pas la joie. j'ai besoin d'un conseil. j'ai essayé de voir plusieurs psy mais je n'arrive pas a tenir une thérapie, je pense que mes mécanismes de défense son trop lourd, sois j'y vais et je fais que pleurer donc impossible d'avencer la théarapie (on me gave de médicaments donc je ne vais plus voir les psy.. ) , sois je me braque, j'ai pas confiance ou je trouve tout complétement inutile. c'est pas évident de creuser tout ça, mais je veu m'en sortir, quand je réalise tout ce que je gache et tout ce que j'ai foutu en l'air a cause de ces tca ça me désole, c'est une boucle sans fin ! je souhaiterais avoir des avis sur la clinique gresivaudan, je devais y entrer il y'a un an et demi (j'ai refusé a cette époque, je croyais pouvoir m'en sortir seule), je compte refaire une demande, mais je suis terrifié par ce qui peu arriver. (si on ajoute à ça que je suis poebique sociale ..)
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


225707
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Reprise au piege ? - anorexie et boulimie

image

Bonjour les filles. Alors voila, aujourd'hui j'ai un peu peur et j'essaye de réagir vite avant de retomber dans un engrenage pas cool du tout… En fait, il y a quelques mois, en juin, je vous avais dit que je suivais la chrononutrition pour...Lire la suite

Fin de la boulimie mais ? - anorexie et boulimie

image

Oui, c'est tout à fait ça. Moi aussi j'étais dans un état de faiblesse, un état tel que lorsque je me disais, allez, c'est facile, tu peux arrêter, et bien non, la détresse reprenait le dessus, et je continuais. Et oui, je me complaisais dans...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Notre combat contre les tca
Sur le même thème
Boulimie et Thérapie: témoignage d'une ado de 14 ans
Boulimie : Mon enfer
Voir tous les  autres témoignages