Histoire vécue Poids - Régime > Boulimie      (2510 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je suis anorexique et boulimique, et j'ai peur d'en mourir

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 636 lectures | ratingStar_200650_1ratingStar_200650_2ratingStar_200650_3ratingStar_200650_4

Je suis anorexique - boulimique (avec au minimum un vomissement par jour) depuis maintenant 5 ans. Je vais avoir 20 ans. La cause de cette souffrance à débuté suite au divorce de mes parents et incontestablement aussi suite à cette idéologie de la femme maigre voire même squelettique. J'ai consulté deux psychologues lors de ma première année de TCA et cela ne ma pas aider personnellement. Cela dit j'encourage toutes les femmes à consulter car pour certaine c'est curatif ? J'ai eu des hauts et des bas durant c'est 5 années, mais j'ai gardé un poids particulièrement stable et je dois reconnaitre que je ne suis pas très grosse. Cette image positive de moi-même, il m'a fallut plus de 4 ans pour l'accueillir. Je mesure 1m78 et pèse 57 kilos. Un mannequin d'après mon entourage ? On m'envie. Et pourtant je souffre affreusement. Je suis dépressive, très dépressive même. Honnêtement j'ai envie d'en finir, mais je ne peux pas me libérer, simplement par empathie vis-à-vis de ma famille, de mes amis ? Je n'ai plus de but dans ma vie, j'ai finis mes études secondaire et abandonné l'université âpres quelque mois tellement je broie du noire. Je ne sors plus, je ne vit plus. Mes parents me croient guérie de ce mal être depuis plus de trois ans. Et pourtant c'est loin d'être le cas. La boulimie fait partie de mon quotidien à présent. C'est horrible de dire cela, je sais, mais je m'y suis tellement habituée que je ne m'imagine pas vivre sans cette maladie qui me tue. J'invite la mort et je l'accueil à bras ouvert car j'ai peur de vivre ? Et pourtant j'ai cette angoisse qui me ronge. Ce rappel à la raison qui me dit que je me détruit, j'ai peur. J'ai vraiment de plus en plus peur, et spécialement depuis ses derniers mois car je découvre les conséquences des vomissements quotidiens. Au début de ma maladie je n'y croyais pas, toutes ces histoires de dents sensibles, d ? Dèmes, maux de tête, constipation, fatigue etc me semblaient n'être qu'une mise en garde et un découragement pour les "pro-ana" . Soit dit en passant, ce courant pro-ana est une des pire chose qu'il puisse exister au monde. Les adolescentes se cherchent et croient se trouver en atteignant une maigreur affolante. Je parle par expérience, j'ai été ado moi aussi. Bref je m'égare du sujet. Depuis peu j'ai constamment des problèmes de gencives, mes dents sont tellement sensibles que je ne sais plus boire lors du souper à cause des températures opposée. Moi qui avait un email très blanc, elle jaunissent, et se déchaussent petit à petit. J'ai des maux de dos atroces, insomnies, hyperactivité, dépression ? Mais ce qui m'alarme le plus aujourd ? Hui, c'est une photo que j'ai trouvé sur Google. Par dignité pour la personne et pour les femmes sensible, je ne mettrais pas de lien. Mais il s'agit d'une jeune femme maigre qui est décédée en se faisant vomir. Rupture de l'estomac. Je vous passerais les détails car moi-même en lisant l'article j'ai fait une chute de tension tant les détails sont atroces, et je n'ai pas put terminer ma lecture. Je ne pensais vraiment pas qu'il était possible de décéder d'avoir trop mangé. Il était mis que cette jeune femme avait ingurgité 5,6 litre de nourriture. C'est ça qui m'affole, car lorsque je fait des grosses crises de boulimie il m'arrive de me peser avant et après et je remarque régulièrement un changement de poids de plus de 4 kilos. Je suis terrifié, je n'ose plus manger par peur de faire une crise et de décéder seule dans ma salle de bain accroupie devant mon WC. Je crois que mes tendances suicidaire me faisaient aimer cette maladie dite "mort lente" , mais maintenant que je sais que cette mort peut arriver d'une instant à l'autre je suis terriblement angoissée. Je crois que je veux guérir. Pour la première fois de ma vie je me dit que ça en vaux peut être la peine. Mais je sais que je replongerais. C'est comme si un ancien alcoolique ne buvait plus qu'un verre par jour, après un moment il se dirait "pourquoi pas deux cette fois ci" . J'aimerais avoir des témoignages de femmes ayant vaincu la maladie. Est cet possible de la combattre définitivement ? Tout vos témoignages sont les bienvenus. Je me rends compte que j'ai énormément écrit ? Mais après 4 ans de silence et de replis sur moi-même j'ai besoin de vider mon sac, je n'en peux plus de vivre en faisant comme si j'étais normale devant ma famille et mes amis, et d'angoisser lorsque je suis invitée a souper car soit je commence a manger puis je ne sais plus m'arrêter, soit je me demande si je rentrerai à temps chez moi pour pouvoir vomir et je passe une horrible soirées parmi mes amies qui, elles, s'éclatent.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


200650
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Reprise au piege ? - anorexie et boulimie

image

Bonjour les filles. Alors voila, aujourd'hui j'ai un peu peur et j'essaye de réagir vite avant de retomber dans un engrenage pas cool du tout… En fait, il y a quelques mois, en juin, je vous avais dit que je suivais la chrononutrition pour...Lire la suite

Fin de la boulimie mais ? - anorexie et boulimie

image

Oui, c'est tout à fait ça. Moi aussi j'étais dans un état de faiblesse, un état tel que lorsque je me disais, allez, c'est facile, tu peux arrêter, et bien non, la détresse reprenait le dessus, et je continuais. Et oui, je me complaisais dans...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Notre combat contre les tca
Sur le même thème
Boulimie et Thérapie: témoignage d'une ado de 14 ans
Boulimie : Mon enfer
Voir tous les  autres témoignages