Histoire vécue Poids - Régime > Boulimie      (2510 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je suis boulimique vomitive et je suis consciente du mal que je me fais

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 888 lectures | ratingStar_22618_1ratingStar_22618_2ratingStar_22618_3ratingStar_22618_4

Tu vois je suis assez du même avis que les demoiselles ci- dessus.

Moi j'ai fait de l'ano de 9 à 14 ans et de la bouli (de 15 à aujourd'hui 24 ans).

J'ai deux choses qui pourraient t'aider :

1.Ne pourrais tu pas accepter de remettre ton régime à après ta guérison ? (disons 2 mois sans crise).

Tu vas me dire : pour certaines ça dure des années !! Oui, mais d'un point de vue réaliste cela me semble très dur (voir impossible) de guérir en étant au régime.

Ou en tout cas ne dit pas le mot "régime", mais "faire attention".La privation ne va pas bien avec l'ano ou la bouli.Mais tu as le droit de faire attention, tu as aussi tes limites dans l'acceptation, et personne n'est parfait (surtout pas moi ! Lol ! ).

2.OUBLIER LE REGARD DES AUTRES et j'insiste sur ce point car c'est très très libérateur !!!

Si tu ne veux pas de gâteau en dessert ça n'a rien de ridicule !!!

Tu 'ai pas obligé de manger pour prouver que tu n'es pas malade !!! Mais seulement si tu as faim ! Ou envie.

Et tu n'est pas non plus obligé de le dire à tout le monde !

Je vois que tu fais encore des crises tous les jours, je suis passée par là, aujourd'hui ça peut m'arriver d'en faire plusieurs, plusieurs jours de suite. Ou alors là j'en ai fait une en 8 jours.Et pourtant c'est pendant les fêtes, mais ça va.Ca se passe bien.

Tu verras ça iras mieux (très important de consulter un psy).

Mon record 14 crises en 1 mois.

Mais le mois dernier 26 crises (grosse rechutte).

Ca m'encourage de compter, mais ça ne doit pas être pour se dire qu'on est nulle (vu plus haut !

On EST PAS NUL : ce n'est pas notre faute, c une maladie très difficile !! Par contre nous sommes les seules (enfin moi je crois en Dieu donc avec Dieu et les psy… car il faut se faire aider) à pouvoir agir et s'en sortir !!

Donc quand tu seras hors crise (ne desespere pas, envers et contre tout, même quand tu es au plus bas) , tu verras que tu peux reprendre du plaisir à manger. Et avoir des envies (ex : avoir envie d'une part de gâteau) qu'on distingue des pulsions (quand on est obsédée par l'objet convoité).

En clair si tu ne peux pas te dire : j mange le gâteau dans trente min c'est une pulsion.

Du coup avec ces deux choses, tu pourras aller chez des gens et refuser ce que tu ne veux pas manger (enfin moi j'ai fait de l'ano avant alors il y a aussi des fois quand je peux pas je peux pas…).

Tu vois moi je fais ton poids idéal 1m62 47 kg et bien quoi ? Je suis toujours aussi malade (enfin moins qu'avant mais ct pas lié au poids je fesais le même ou plus mince) et malheureuse (même si je vais mieux car j'en ai tellemnt assez de cette satanée maladie !! ) , car là est loin d'être le problème.

Moi, je me suis dit que je pouvais prendre un peu de poids pour guérir (tiens tiens, justement 2 kilos (ou au pire 3). Ca dois te faire mal de lire cela car c justement ton poids mais je ne veux pas te mentir.

Cela dit, sache que si je prends plus de poids et bien il faudra bien que je l'accepte (mais pour le moment j'en ai pas vraiment pris ou peut être 1 kg depuis un moment).

Mais encore c'est parce que j'avais fait beaucoup de crises.

Mais je me mets à ta place si je faisais 50 kg je ne voudrais pas grossir.Cela dit peut être que j'arriverais à relativiser.je ne sais pas.

Moi je suis quand même très fine, j'ai de la marge, attention, je ne dis pas que tu es grosse, pas du tout.

Mais il faut qu'on réalise que c un faux problème notre poids. Et donc si tu arrives à mettre cela en second plan.

Ensuite tu pourras faire facilement un régime.Si tu n'es plus obsédée par la bouffe et si tu le veux encore.

Cela n'empêche pas que tu n'a pas a te forcer à manger.

Tu vois, moi j'ai fait 1 anniv, 2 fois Noël (et pour l'instant je n'ai pas grossis, j'ai manger de tout mais je ne me suis pas jetée sur la bouffe, et quand je culpabilisais trop je m'arretais) et le jour de l'an ce soir.

Mais tu vois (je suis en week end chez les parents de mon ami, on y va souvent ça se passe bien) , la mère de mon ami vient de dire ce matin qu'elle ferait une tourte demain midi, ben là tu vois une tourte le lendemain d'un repas de fête (où je suis même pas sûre d'être déja lever) là, je pense que je pourrais pas : et bien si je ne peux pas, je refuserais poliment (note : les parents de mon ami sont au courant de ma maladie).

Surtout tu n'a pas a avoir honte. C'est un trouble du comportement, une vrai maladie, pas un simple régime, et ce n'est pas ta faute !
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


22618
b
Moi aussi !
10 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Reprise au piege ? - anorexie et boulimie

image

Bonjour les filles. Alors voila, aujourd'hui j'ai un peu peur et j'essaye de réagir vite avant de retomber dans un engrenage pas cool du tout… En fait, il y a quelques mois, en juin, je vous avais dit que je suivais la chrononutrition pour...Lire la suite

Fin de la boulimie mais ? - anorexie et boulimie

image

Oui, c'est tout à fait ça. Moi aussi j'étais dans un état de faiblesse, un état tel que lorsque je me disais, allez, c'est facile, tu peux arrêter, et bien non, la détresse reprenait le dessus, et je continuais. Et oui, je me complaisais dans...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Notre combat contre les tca
Sur le même thème
Boulimie et Thérapie: témoignage d'une ado de 14 ans
Boulimie : Mon enfer
Voir tous les  autres témoignages