Histoire vécue Poids - Régime > Boulimie      (2510 témoignages)

Préc.

Suiv.

La boulimie ! est-ce vraiment fini ? et après ?

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-az.aufeminin - 07/10/11 | Mis en ligne le 20/04/12
Mail  
| 199 lectures | ratingStar_244146_1ratingStar_244146_2ratingStar_244146_3ratingStar_244146_4
Bonjour à toutes. Ça fait quelques jours que je viens sur ce forum à la recherche d'informations. Aujourd'hui, j'ai décidé de me présenter. J'ai trente ans et ai été boulimique (avec vomissements) pendant dix ans, après 2 ans d'anorexie. Plus aucune crise depuis 5 semaines maintenant ! J'en suis fière… et je veux tenir le coup. A vrai dire, cela ne me semble pas trop difficile (je ne sais pas expliquer pourquoi). J'ai même actuellement une hantise à l'idée de devoir vomir (si j'étais malade et devais "vraiment" vomir). Mon seul souci est ma prise de poids (3-4 kgs en 5 semaines) mais qui se stabilise actuellement ! Voilà, je vous raconte mon parcours. Depuis mes 5-6 ans, j'ai eu des problèmes de poids. Dès cet âge-là, j'ai été emmenée par ma mère chez différents médecins pour faire différents régimes. Après s'en sont suivis des diètes, achats de produits "miracles",… De mes 16 ans à mes 18 ans, j'ai perdu 27 kilos (je pesais 89 kgs pour 1m62). Je jeûnais ou me nourrissais du stricte minimum. Je suis ensuite partie aux Etats-Unis pendant un an et suis revenue avec 13 kilos en plus. Le drame !!! Quand je suis revenue, j'avais beaucoup changé. Il y a eu une incompréhension énorme entre mes parents et moi. C'est aussi à ce moment que j'ai "rencontré" l'amour de ma vie (en fait, j'étais déjà amoureuse de lui depuis deux ans, en secret). Nous sommes restés 4 mois ensemble. Mes parents n'acceptaient pas notre relation. Pendant ce temps j'ai encore pris 5 kgs. Quelques mois après notre rupture. Je me sentais très très mal et ai commencé à ne plus supporter d'avoir de la nourriture en moi. J'ai donc commencé à me faire vomir, en mangeant normalement. Au départ, les crises n'étaient pas fréquentes (du moins pas aussi fréquentes ni importantes que par la suite). 8 mois après, j'ai rencontré un autre garçon. C'était pas super au départ étant donné qu'il était avec quelqu'un. J'ai continué à me faire vomir. J'habitais toujours avec mes parents. Ils l'ont découvert mais rien de plus. Je suis ensuite allée habiter avec lui. Nous sommes restés 9 ans ensemble. 9 ans pendant lesquels j'ai continué à me faire vomir, en mangeant de plus en plus. Il ne l'a su que quand ça allait mal entre nous car je ne me cachais plus. Je pense que je voulais le faire culpabiliser. Nous nous sommes séparés plusieurs fois (je suis même allée vivre quelques mois avec l'amour de ma vie, 4 mois pendant lesquels les crises étaient beaucoup moins fréquentes et pendant ce temps j'ai pris presque 10 kilos). Je suis retournée avec mon mari (nous nous étions mariés un an avant). Les crises ont continué. Pendant tout ce temps, il y a eu des périodes de régimes (soupe aux choux, hyperprotéiné,…) , quand je reprenais du poids malgré les vomissements. Il y a eu un moment où j'étais vraiment très très mince. (du moins à mes yeux). Je pesais 51 kgs. Je trouvais ça horrible car on ne voyait que mes os (j'ai une ossature très lourde). Nous nous sommes à nouveau séparés il y a un an et demi et je suis depuis lors à nouveau avec l'amour de ma vie et nous sommes super heureux. J'ai continué les crises avec lui. Comme je l'ai dit j'ai arrêté il y a 5 semaines et cela fait un mois qu'il est au courant. Au départ, il n'a pas compris et ne l'a pas très bien pris. Maintenant, il m'aide au jour le jour, il me soutient et me résonne. Son aide est précieuse. De plus, je ne vis plus dans le secret (ce qui était devenu insupportable à vivre pour moi). Aujourd'hui, je ne me dis pas être guérie car mon poids est toujours une obsession pour moi. Je compte les calories mais je mange en faisant attention. Voici ce que je mange chaque jour : Matin : grand bol de spécial_k chocolat ou fruit + lait écrémé. Midi et soir : salade et poulet / poisson + 1 tranche de pain et fromage light. Je reviens du médecin, qui est au courant depuis quelques mois de mon problème. Il m'a dit que j'arrêterai de grossir et que je pourrai maigrir lorsque j'arrêterai de penser à mon poids, lorsque j'arrêterai de compter les calories, de stresser et de vouloir tout contrôler. Lorsque je retourne quelques temps en arrière et me pose la question de savoir pourquoi ce déclic, pourquoi à ce moment et pas avant, la réponse est toute claire pour moi… J'ai rompu tout contact avec ma mère peu de temps avant. Je pense que sans ça je serais toujours avec mes crises. Ma mère a toujours voulu que je sois la meilleure. Elle m'a imposé ses régimes très tôt. J'ai aussi été en rivalité avec ma soeur (qui ne me parle plus non plus aujourd'hui parce que je ne parle plus à ma mère (j'ai rompu les contacts avec ma mère parce qu'elle n'accepte toujours pas la relation avec mon copain). Ma soeur, pendant environ deux ans, s'est également faite vomir, pour faire comme moi, accentuant d'autant plus la rivalité de qui serait la plus "jolie". J'étais aussi en compétition avec ma soeur (qui est 4 ans plus jeune que moi) concernant notre envie d'avoir un enfant. Elle a un petit garçon de trois ans et moi toujours rien ! J'ai des problèmes d'ovulation et mes trompes étaient bouchées (de naissance). Je me suis faite opérée et tout est réglé de ce côté là. Aujourd'hui, libérée de la pression continuelle que ma mère m'imposait (à vouloir continuellement gérer ma vie et à me mettre en rivalité avec ma soeur) , je me sens enfin bien. Mais il n'y a pas que ça qui m'a aidée. Il y a aussi tout l'amour que j'ai pour mon copain. J'ai réalisé que si je continuais, il allait m'arriver quelque chose et que j'allais passer à côté d'un bonheur immense. Nous allons, le mois prochain, commencer la fécondation in vitro. Cela me rend super heureuse. En plus, aujourd'hui, je n'ai plus peur de prendre du poids suite à ma future grossesse, ce qui n'était bien entendu pas du tout le cas avant. C'était une hantise. Je pense que cela, ajouté à mes problèmes réels (mais ne rendant pas impossible une grossesse) n'ont rien arrangé. Moi je veux m'en sortir. Il y a tellement de belles choses à vivre. Tout ça en VAUT LA PEINE ! Ce qui me pose problème aujourdhui cest que j'ai stoppé les crises et vomissements avec un poids qui ne me convenait pas (62 kgs). Ça se stabilise, comme je lai dit. Pendant les fêtes j'ai mangé comme tout le monde, sans cette idée en tête de commencer faire pour tout éliminer. Je nai pas pris énormément de poids les lendemains de ces repas. Cependant, je fais toujours une fixation sur les calories. Alors que je nai pas peur de grossir lorsque je serai enceinte, j'ai peur de varier mon alimentation (alors que je sais que ce nest pas équilibré). J'ai peur de retomber dans lanorexie ou la boulimie. Je ne sais pas comment faire pour BIEN manger ! Je suis donc ici pour partager mon expérience et espérer recevoir des conseils de celles qui sen sont sorties. Je voulais savoir si vous avez pris beaucoup de poids, à partir de quand vous avez commencé à ne plus en prendre, à maigrir pour retrouver un poids qui vous convient (sans exagérer, juste pour se sentir bien dans sa peau). Jespère quon pourra faire un bout de chemin ensemble contre cette fichue maladie ! Désolée si mon témoignage vous semble long. Je voulais juste que ce soit clair. Mes étapes vont peut-être permettre certaines de sy retrouver et de prendre conscience de certaines choses. Dans tous les cas, merci de mavoir lue jusquau bout. Jattends vos réponses avec impatience.
  Lire la suite de la discussion sur sante-az


244146
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Reprise au piege ? - anorexie et boulimie

image

Bonjour les filles. Alors voila, aujourd'hui j'ai un peu peur et j'essaye de réagir vite avant de retomber dans un engrenage pas cool du tout… En fait, il y a quelques mois, en juin, je vous avais dit que je suivais la chrononutrition pour...Lire la suite

Fin de la boulimie mais ? - anorexie et boulimie

image

Oui, c'est tout à fait ça. Moi aussi j'étais dans un état de faiblesse, un état tel que lorsque je me disais, allez, c'est facile, tu peux arrêter, et bien non, la détresse reprenait le dessus, et je continuais. Et oui, je me complaisais dans...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Notre combat contre les tca
Sur le même thème
Boulimie et Thérapie: témoignage d'une ado de 14 ans
Boulimie : Mon enfer
Voir tous les  autres témoignages