Histoire vécue Poids - Régime > Boulimie      (2510 témoignages)

Préc.

Suiv.

My story

Témoignage d'internaute trouvé sur forumados
Mail  
| 187 lectures | ratingStar_268023_1ratingStar_268023_2ratingStar_268023_3ratingStar_268023_4
Salut a tous ! Voila. J'ai été boulimique pendant des années, mon histoire est relativement banale, tout a commence au lycée, avec les gros problèmes d'estimes et de confiance en soi, d'image et autant de drames familiaux sur lesquels les psys adorent coller les étiquettes ''Éléments Déclencheurs'', que nous connaissons tous. J'dis pas que je m'en suis totalement sorti, car il m'arrive encore de temps en temps (mais rarement) de m'agenouiller devant la cuvette… C'est vrai que ça devient une partie de vous a la longue !!! J'tiens juste a dire qu'il est possible de remonter la pente. J'ai jamais eut de graves problèmes de santé, je suis jamais devenu squelettique, même si j'ai de temps en temps touché du doigt les problèmes lies a l'anorexie et a la boulimie… Il s'est même passe de longues périodes sans que je me fasse vomir, je sais pas si ça existe, mais dans mon cas ma boulimie était chronique et suivait les fluctuations de mon état d'esprit et de santé. Ce qui m'a amené a passer régulièrement d'un extrême a un autre, c'est a dire d'heureux et bien gaulé a déprimé et gros, sur des périodes couvrant parfois plusieurs mois ! Le corps humain n'est pas fait pour être ainsi malmené. Vomir pour moi ça a toujours été avant tout un moyen de controler mon poids, de perdre et surtout pas d'en prendre selon les cas, avant d'être un exutoire. J'ai souvent pensé que du coup j'avais le contrôle du truc, puisque je me faisait vomir sans nécessairement me prendre la tete, ou il pouvait se passer des periodes de reprises de poids incroyables… Alors qu'en fait pas du tout ! Aujourdhui encore je portes les stigmates de ces prises et pertes importantes de poids. A l'époque, j'ai tout essaye, avoir une alimentation normale, saine, light, équilibrée, le sport et tous ses dérivés miracles… Mais rien a faire, car rien a mes yeux n'égalait les résultats spectaculaires de la boulimie et de l'anorexie. Je me suis retrouve pris petit a petit dans le piège de la facilité, gerbant a tout va excès de bouffe, de calories, de culpabilité… Je suis devenu totalement aphasique, une loque et j'avais plus envie de rien, je me suis remis a grossir car a la fin j'avais carrément la flemme de me faire vomir jusqu'au bout (compare a la méticulosité avec laquelle je me faisait vomir auparavant) , mais a vrai dire j'en avais plus grand chose a foutre… Je me suis finalement isolé car je me dégoutait… Et puis un jour je me suis pris une grosse claque dans la gueule, a vrai dire je me suis juste examine sous toutes les coutures devant le miroir et ça a été le déclic ! Je me suis rendu compte que j'étais devenu étranger a mon propre corps. Toute ces années a me faire vomir dans le seul but que LES AUTRES me trouvent beau avaient fait de mon corps un instrument que je ne reconnaissait plus ! C'est fou ce dont on est capable de se persuader des fois… C'est la caricature (pas si caricaturale) de l'anorexique qui se trouve obèse… A force de regarder de travers on en fini par ne plus y voir clair… Enfin bref, j'ai cru devenir schyzo !! Je me trouvait difforme et absolument méconnaissable ! De ce choc a découler une longue période d'introspection… et puis j'ai décidé qu'il fallait que ça change, et pas comme toutes les autres soirs ou je m'étais couche en me disant que demain j'arrêtais de me faire vomir ! Je vous parle d'un enorme coup de gueule ! Et petit a petit j'ai commence a m'intéresser a mon corps, a ses besoins et a son fonctionnement… et puis c'est devenu ma nouvelle obsession ! Ma nouvelle religion !! Alors au fil du temps j'ai change, doucement, sans me forcer, j'ai appris… Je n'ai plus eut besoin de me faire vomir. Je me suis trouve un nouvel objectif… Meme si ça concerne encore et toujours mon apparence physique, je ne me détruit plus la santé, bien au contraire ! Quand j'y repense, je trouve ça dommage de pas avoir fait l'effort plus tôt… Voici mon nouveau mode de vie qui risque d'en faire defaillir plus d'un (e) … Je fait entre 5 et 6 repas par jour, sans plus calculer les calories ni rien (je le faisait au début, mais maintenant j'ai le calorimètre dans la tête ! ) , j'ai appris les règles sacrées de la nourriture, je vous rassure, je ne mange pas non plus de vrais gros repas comme on les connais, j'étale juste ma prise de nourriture sur la journée… ça n'a rien a voir avec du grignotage car ce que je mange n'a rien a voir avec de la junk food ! J'ai un taux de sucre dans le sang quasi-constant, ce qui me file le peps toute la journée ! Bien évidement l'énergie produite par la digestion de 6 repas est plus importante que si vous n'en prenez que 2 ou 3 ! Bref, c'est toujours ça de perdu ! Comme quoi on peut bouffer toute la journée et quand même perdre du poids de manière impressionnante (et quand je dis bouffer, je parle de protéines, de sucres, de graisses, de fibres… de (presque) tout quoi ! ). Bref ça agit aussi énormément sur mon humeur ! En association, je fais du sport Alors je sais, c'est pénible, surtout que la prise de muscle s'accompagne d'une prise de poids, c'est une réalité a laquelle je me suis fait et qui me déculpabilise totalement ! Il y a aussi plusieurs façons de faire du sport, et j'avoue que c'est pas facile de s'y retrouver entre tous les conseils dont on est inondé quotidiennement ! Enfin, soit dit en passant, c'est pas en faisant 300 abdos par jour qu'on perdra du poids, les cellules graisseuses ne se transforment pas comme par magie en muscle !! Hahaha ! Pouf !! Enfin, c'est pas le sujet ! Maintenant j'observe mon corps d'un oeil nouveau, je suis capable de voir que j'ai perdu du poids, que j'ai pris de la masse musculaire, de voir les changements s'opérer ! Chose qui n'est pas possible quand on regarde son corps dans le prisme déformant de la boulimie/anorexie. Enfin il n'y a pas de miracles… Je veux pas rabâcher ce que nous répètent les nutritionnistes et les magazines… Avant j'étais difforme, maintenant je prend forme !! J'dis pas que j'ai vaincu mon problème parceque parfois ça me traverse l'esprit comme un eclair… Courir a Mac Do, acheter un max de bouffe, revenir, me remplir et gerber… ça serait tellement facile ! Mais bon, je n'y vois plus specialement d'interet… ça tient limite de la pulsion… Et je me rend compte qu'il n'y en a jamais eut (d'interet) ! Chacun aborde le problème de la boulimie et de l'anorexie différemment, il existe autant de raisons et d'explications que de personnes atteintes… J'imagine que mon approche très égocentrique de mon problème a finalement été ce qui m'a sorti la tète de l'eau… Dans mon malheur j'ai eut de la chance parce qu'il y a des choses terribles que certains vivent et que je n'ai pas traversé, mais quand je vous lis, je me sens proche de vous, de votre dépendance et de votre mal-être sur bien des points ! Bref si, le sujet vous interesse, je serais ravi d'en parler, voir pkoi pas même de filer deux/trois astuces.
  Lire la suite de la discussion sur forum.ados.fr


268023
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Reprise au piege ? - anorexie et boulimie

image

Bonjour les filles. Alors voila, aujourd'hui j'ai un peu peur et j'essaye de réagir vite avant de retomber dans un engrenage pas cool du tout… En fait, il y a quelques mois, en juin, je vous avais dit que je suivais la chrononutrition pour...Lire la suite

Fin de la boulimie mais ? - anorexie et boulimie

image

Oui, c'est tout à fait ça. Moi aussi j'étais dans un état de faiblesse, un état tel que lorsque je me disais, allez, c'est facile, tu peux arrêter, et bien non, la détresse reprenait le dessus, et je continuais. Et oui, je me complaisais dans...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Notre combat contre les tca
Sur le même thème
Boulimie et Thérapie: témoignage d'une ado de 14 ans
Boulimie : Mon enfer
Voir tous les  autres témoignages