Histoire vécue Poids - Régime > Boulimie      (2510 témoignages)

Préc.

Suiv.

Solution contre la boulimie: chercher la cause profonde

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 507 lectures | ratingStar_200028_1ratingStar_200028_2ratingStar_200028_3ratingStar_200028_4

Je suis bv depuis 3 ans (j'ai aujourd'hui 17 ans). Depuis environ 1 an je suit une thérapie, et je me suis engagée complètement dans ma guérison, car je veux un avenir.Je suis passée au bord de le mort, au début de mes problèmes, car je faisais de l'anorexie également… donc j'ai décidé de réagir, et j'ai été un peu aidée : mes parents ont décidé de réalisé mon rêve et de partir vivre en Asie.

Voilà mon histoire, mais maintenant j'en viens au fait.

Après toutes mes recherches, mes réflexions sur moi-même, mon passé, mes lectures à propos des TCA, la façon que j'avais d'analyser mes problèmes, j'ai arrêté de me dire :

"Arrêtes de faire des crises ! C'est n'importe quoi ! ",

Mais à la place : "Pourquoi je fais de crises finalement, pourquoi je me sens mal, qu'est-ce qui m'angoisse"

Car au contraire de ce qu'on pense souvent, les crises c'est en fait et malgré tout un moyen de se calmer par rapport à une angoisse ou quelque chose au fond de nous qui nous fait du mal : c'est un symptôme !

Voilà pourquoi il est très difficile, voir impossible de se retenir, de s'empêcher de faire des crises.

C'est exactement comme si vous aviez la grippe, et que vous vous interdisiez d'avoir le nez qui coule, d'éternuer, et d'avoir de la température…

Cela n'a pas de sens car ce sont les marques d'un problème plus profond…

Et bien pour la boulimie c'est la même chose, ce n'est pas sur les crises qu'il faut travailler, mais sur le pourquoi des crises, c'est une réflexion longue, profonde, sur soi-même, la relation avec les amis, la famille, car quelque chose cloche… on ne peut pas le nier.

Si vous voulez vous en sortir, et définitivement, il vaut d'abord mieux se faire aider, et fuir tous les médecins et psys qui veulent nous soigner en travaillant sur le comportement alimentaire : les crises.

En fait c'est un vrai travail sur soi, sur sa manière d'être qu'il faut faire, ainsi les crises ne deviennent plus nécessaires, car elles le sont pour nous…

Et elles disparaissent petit à petit sans meme qu'on se controle.

Après vous pourrez me croire ou non, mais c'est ce que je suis en train de vivre, et je peux vous dire que c'est l'une des meilleures expériences de ma vie.

J'ai l'impression qu'un nouveau moi se crée, avec plus d'envies, de passions, mes relations avec mes amies et ma famille s'améliorent aussi.

Même si je continue à faire des crises, je retrouve un bien-être que je n'avais pas connu depuis avant ma maladie, je suis plus calme et sereine…

Tout ça pour vous dire que c'est possible, mais qu'il faut vraiment adopter une façon différente de voir ses problèmes…

Je vous conseille aussi le livre de Catherine Hervais, une psy qui a elle même souffert de boulimie. Enfin une personne qui sait de quoi elle parle…

Vivre et communiquer avec un proche boulimique-anorexique chez Interéditions.

De part mon expérience je peux vous dire qu'on peut aller beaucoup mieux très vite, mais il faut que la guérison deviennent une activité à part entière, et un objectif permanent…
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


200028
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Reprise au piege ? - anorexie et boulimie

image

Bonjour les filles. Alors voila, aujourd'hui j'ai un peu peur et j'essaye de réagir vite avant de retomber dans un engrenage pas cool du tout… En fait, il y a quelques mois, en juin, je vous avais dit que je suivais la chrononutrition pour...Lire la suite

Fin de la boulimie mais ? - anorexie et boulimie

image

Oui, c'est tout à fait ça. Moi aussi j'étais dans un état de faiblesse, un état tel que lorsque je me disais, allez, c'est facile, tu peux arrêter, et bien non, la détresse reprenait le dessus, et je continuais. Et oui, je me complaisais dans...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Notre combat contre les tca
Sur le même thème
Boulimie et Thérapie: témoignage d'une ado de 14 ans
Boulimie : Mon enfer
Voir tous les  autres témoignages