Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > Anneau gastrique      (2338 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mais merde alors, qu'est-ce que ça manque d'originalité !

Témoignage d'internaute trouvé sur jeux_video_com - 16/10/11 | Mis en ligne le 15/07/12
Mail  
| 196 lectures | ratingStar_275861_1ratingStar_275861_2ratingStar_275861_3ratingStar_275861_4
"Oui, ça fout bien les boules et c'est prenant de bout en bout. Oui, les développeurs maîtrisent leur boulot. Mais merde alors, qu'est-ce que ça manque d'originalité ! Il est vrai que les survival horrors ont tous beaucoup de choses en commun*. Il y a la plupart du temps un héros viril avec un balais dans le cul, des ennemis qui aiment le prendre par surprise et par derrière dans des couloirs mal éclairés… Et face au manque de munitions**, rentrer trop vite dans les zones étroites et sombres peut être dangereux… Mais une fois qu'on a respecté ces codes, il faut inventer. Et ça, après le très bon Dead Space 1, Visceral Games l'a oublié… Les séquences s'enchaînent et se ressemblent : Isaac rentre dans une pièce, se fait surprendre par des monstres, évite de se faire encercler, les tue tous, continue le long du couloir, active un bidule bleu qui fait marcher une machine à la con, et tout recommence en boucle. Oui, le rythme est speed. Mais au final, on en retient peu de choses. On n'affronte pratiquement pas de boss, et certaines phases de jeu sentent vraiment le cabillaud à force d'avoir été utilisés à droite à gauche. Je pense aux nullissimes hallucinations d'Isaac avec un spectre à la con, à la mode depuis la sortie de FEAR, ou encore à ce passage sur une sorte de tractopelle-foreuse complètement pompé sur Resident Evil 4. Il y a bien deux ou trois cutscenes spectaculaires… Mais on trouvait plus mémorable dans le premier jeu. Cette absence de vrais moments forts n'est pas du tout compensée par un scénario franchement à la ramasse, dont on finit par se foutre complètement. On ne se sent jamais dans la peau d'un ingénieur spatial qui se creuse la tête pour réparer un ascenseur et poursuivre le méchant, d'un mec meurtri plein de compassion pour sa coéquipière apeurée, ou qui lutte intérieurement pour poursuivre sa mission malgré la progression de sa folie. Non. On a plutôt l'impression prosaïque d'être là pour avancer, tuer des monstres, et mettre les bidules bleus carrés qui clignotent dans des trous carrés. C'est con ! Il y avait moyen de faire quelque chose d'extraordinaire sur ce plan là. Dead Space, c'est quand même un univers que Visceral Games s'est emmerdé à rendre riche, par le biais de nombreux jeux, films, et même romans. C'est peut-être pas une mythologie comparable à Star Wars ou au Seigneur des Anneaux, mais c'est quand même vaste ! Bon… Ne vous laissez pas pour autant dégouter. Le prix du jeu a baissé, et à 20 euros, l'expérience vaut largement le coup. C'est gore, c'est tendu, ça offre un bon challenge hors des niveaux de difficulté de lopettes… Et même si c'est pas très original, les développeurs de Visceral Games sont bons artisans du jeu vidéo… A défaut d'être de grands artistes." Un test sur senscritique.
  Lire la suite de la discussion sur jeuxvideo.com


275861
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

1er rdv sleeve le 24/01/13

image

Coucou les filles, Alors comment vous allez ? Cycy je vois que tu es prolongée, j'espere que ça va mieux tes doigts quand même. Sinon ton petit régime ça va ? Moi ça va vu que c'est pas vraiment un régime ça passe en douceur… et toi dadoo...Lire la suite

9 mois post op anneau gastrique -30kgs

image

Bonsoir, Audrey, oui moi aussi au bout d'un moment, on ressent moins l'effet du serrage. Mon chir qit que c'est le corps qui s'adapte. Pour le liquide de gonflage, il y a une longue tbulure entre le boitier et l'anneau et au 1er serrage, il faut le...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Ma perte de poids de 20kg
Voir tous les  autres témoignages