Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > Autres      (316 témoignages)

Préc.

Suiv.

je crie ma rage!

Témoignage d'internaute trouvé sur vivelesrondes 31 ans
Mail  
| 1556 lectures | ratingStar_299_1ratingStar_299_2ratingStar_299_3ratingStar_299_4

Tout ce que je voulais dire c'est que :

1) j'en ai ras le cul qu'on se foute de ma gueule car je suis moche à cause de mon gros cul… la beauté n'est pas qu'une question de gros cul !

2) j'en ai marre d'entendre encore que la minceur voire la maigreur sont eux seuls synonymes de beauté…

(…) quand je vois à la télé des gamins squelettiques dont le poignet est aussi gros que mon pouce, et que j'entends des connasses (désolée de ma grossièreté) dire qu'elles les envient car elles se trouvent trop grosses ça me donne envie de vomir !!!!

3) je fais peut être 135 kilos (oui, c'est un scoop notez le bien car je n'ai jamais dit mon poids en public) mais je commence à en avoir plus qu'assez d'être assaillie par de conneries de pseudo-toubibs qui ne pensent qu'à me faire maigrir !

Je n'ai pas de diabète, pas de cholesterol, pas d'hypertension ! (…).

Je suis au bord du ras le bol complet, j'en ai marre d'entendre que pour être belle, il faut être maigre…

Je ne dis pas qu'être obèse, c'est forcement beau, puisqu'on parle d'Ugly people, le plus souvent ils montrent des gros, donc être gros, c'est être moche (là aussi youpi le stéreotype) !

(…).

J'ai fait une fausse couche (enfin à 6 semaines je sais pas si on peut appeler ça comme ça) il y a quelques mois, cela fait 1 ans 1/2 que je suis au chômage, et mon homme oui, celui que j'aime, et bien je le vois de moins en moins… je suis larguée de tous les cotés… Ma mère est une alcoolique complètement dingue, mon père passe son temps à sortir et rentrer dans un cercle médicamenteux suite à son accident de voiture en 1997.

J'ai recommencé la scarification, et P*** que ça fait du bien, et quand je peux je refume aussi…

Je suis SEULE ! J'assume mon rôle de grosse vache depuis longtemps, j'assume ma famille de tarés, et tout ces abrutis qui me dévisagent en me disant que tous mes échecs sont proportionnels à la taille de mon cul.

J'en peux plus d'être dévisagée comme si j'allais bouffer tout ce que je regarde.

J'en ai plein le cul de culpabiliser quand je dois aller manger au restaurant.

J'en ai plein le cul de voir ces co… de publicitaires qui en foutent plein la tronches des gros parce que c'est de la faute de la télé des parents et nianianian…

Marre de voir que où que l'on aille on est dévisagé et jugé, on est des parias !

Qu'est ce qu'il faut que je fasse pour faire comprendre aux gens tout ça ? Que je me foute par la fenêtre ? Que je me taillade les veines une bonne fois pour toutes ? Que j'avale tout le stock de tranxen, lexomil, prozac temesta et autres cachets que je mets de coté depuis quelques temps ?

Je n'ai même plus envie de faire d'efforts pour moi, de ressembler à quelqu'un ou au moins à quelque chose. J'en ai marre de voir ses espèces de connasses se promener en mini jupes ras la touffe, et se plaindre dès qu'on les touche et qui en plus se trouvent trop grosses !

J'en ai marre de devoir vivre avec le souvenir du salopard qui a abusé de ma confiance et de moi, et de m'être entendue dire par une psy que c'est certainement ce que je voulais…

Alors m*** qu'on ne me cherche plus avec ces critères de beauté à la con, qu'on ne me dise plus qu'un squelette vivant c'est beau ou esthétique : c'est pas beau, ça fait peur, ça fait pitié et c'est dangereux !!!!

Je suis obèse, je l'ai presque toujours été, je ne serai certainement jamais autrement… tant pis si je dois crever maintenant mon sac aura été vidé… mais qu'on ne me traite pas de raciste, d'homophobe ou j'en passe car ce n'est pas le cas, mais par pitié qu'on arrête de me prôner la tolérance, quand la seule chose que l'on est, c'est la représentation physique de ce que les gens "dits dans la norme" rebutent…

Je suis le monstre de foire, celui que les enfants montrent du doigt… je suis l'attraction qui fait de l'ombre au soleil… je suis le monstre du lac quand je vais me baigner…

Je ne suis plus un être humain… je suis une chose, je suis la grosse… celle dont on se moque et qui chiale tous les soirs…

Je suis l'autre, celle qu'on aime avoir comme copine car elle aime déconner et faire rire ceux qui ne vont pas bien… je suis elle, je suis… je suis une morte en sursis qui crèvera plus vire que les autres car je suis grosse !

Mais en dessous de tout ça, il y a Moi… une jeune femme qui a perdu ce qu'elle avait en elle, ce qu'elle voulait avoir, celle qui est sûrement en train de perdre l'amour et son coeur… Une pauvre imbécile qui se rend compte que la seule source d'eau qui ne se tarira jamais est celle qu'elle a dans les yeux…
  Lire la suite de la discussion sur vivelesrondes.com


299
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Avril on se decouvre pas d'un fil.... mais des kilo ! qui me suit?

image

Pense ce que tu veux, Gonjoe . J'ai dit il y a quelques semaines que j'arrêtais de manger le soir jusqu'à ce que je vois un spécialiste qui me dira comment faire d'autre , parce que Oui, dès que je mange le soir, je reprends du poids ! & la...Lire la suite

Je ne veux pas d'enfant, ni vivre sous le meme toit qu'un compagnon.

image

Mouette… j'ai dit qu'il pouvait critiquer et guider. Je ne sais pas ce qu'il a pensé de "ma prestation". Par contre je sais qu'il n'a pas tout obtenu de moi et j'avais été claire pourtant avant le rendez-vous. Il a insisté, chose que je n'ai...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Ma perte de poids de 20kg
Voir tous les  autres témoignages