Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > Autres      (316 témoignages)

Préc.

Suiv.

ma croisade contre les insultes envers les gros

Témoignage d'internaute trouvé sur vivelesrondes 41 ans
Mail  
| 3228 lectures | ratingStar_318_1ratingStar_318_2ratingStar_318_3ratingStar_318_4

Il y a quelques années je suis passée de 148 kilos à 48kg… avant d'avoir de nouvelles compulsions alimentaires qui m'ont fait remonter à 131 kilos.

Quand les médecins m'expliquaient que si je n'arrivais pas à me lever ou que je m'évanouissais dans la rue, c'était psychosomatique, alors qu'en fait j'avais une sclérose en plaque à un stade assez avancé… car non soignée à cause de l'absence du diagnostic.

Bien sûr, ce n'est ni une raison, ni une excuse, mais quand j'étouffais parce que les muscles de mon thorax n'arrivaient plus à fonctionner, que je devais faire pipi dans une vieille casserole ou que je passais par des moments de quasi cécité parce que des névrites occulaires à répétition me faisaient vivre dans un grand désert blanc, j'angoissais à mort.

Mais pendant ma période "mince" et même super mince - non je n'ai pas fait d'anorexie, j'ai finalement des os et des attaches très très fines, et conservais un indice de masse graisseuse très bas mais très correct- les insultes quotidiennes des gens sur les gros m'ont consternée (surtout que, comme j'ai du quitter mon boulot d'agronome pour un travail de dessinatrice indépendante que je peux exercer du fond de mon lit, quand je vais un peu mieux je fréquente professionnellement des gens beaucoup plus superficiels).

En plus la concurrence étant rude, les insultes fusent dès que l'un d'eux a la commande que l'autre voulait, qu'il a réussit à publier ou exposer etc…

Dès qu'une fille à un peu de culotte de cheval ou une taille 40 c'est "un gros cul", un thon, un laideron, une mocheté, un cheval, une vache… et moi une chieuse avec laquelle on "ne pouvait pas discuter" à cause de mes "théories à la con".

Depuis que je suis à nouveau obèse les filles s'abstiennent généralement d'injures sur le poids des autres en ma présence, surtout qu'elles savent que je vais leur faire remarquer que c'est leur honneur qu'elle prostituent, pas le mien, et que finalement on s'aime bien.

Mais maintenant que j'arrive assez bien à me défendre mentalement j'ai envie de faire un pas supplémentaire en exigeant à chaque fois que les propos injurieux envers les gros ou autres soient retirés et condamnés par les gens présents ou les "hiérarchies".

Les personnes en surpoids se suicident plus que les autres.

A constantes biologiques égales, cholestérol, tryglicérides etc… elles sont victimes de plus d'incidents cardiaques que les autres car elles doivent faire plus d'efforts physiques… mais sont aussi soumises à plus de stress : Une étude américaine à démontré qu'elles étaient plus victimes d'agressions, de viols dans la rue… et que leurs agresseurs étaient moins poursuivis et moins lourdement condamnés que ceux de filles minces… Et à délits égaux elles étaient aussi plus lourdement condamnées par la loi… même par des juges également en surpoids. C'est vraiment n'importe quoi !!!!

En plus les personnes en surpoids sont aussi moins bien soignées et moins bien diagnostiquées que les autres, une des raisons pour lesquelles elles auraient une espérance de vie plus courte, encore que les études indépendantes ne trouvent que quelques années de différence (on serait moins victime de nombreux cancers) tandis que les deux commandées par deux laboratoires commercialisant des médicaments contre le surpoids arrivent respectivement à 11 et 13 ans de différence…

Avec des méthodologies que de nombreux scientifiques contestent.

Personnellement je n'ai pas été plus heureuse quand j'étais mince, au contraire !

C'est maintenant que j'ai trouvé l'homme de ma vie, fait deux enfants, arrêté de me stresser sur des projets humanitaires, que je commence à ressentir un extraordinnaire bonheur d'être.

Je penserai qu'à terme peser 48 kilos changerait quelque chose, mais pendant ces deux ans ou j'étais bien foutue, à part claquer beaucoup beaucoup trop de fric en fringues qui m'ont fait plaisir mais ne m'ont pas apporté le bonheur escompté, c'était la même vie qu'avant. La jalousie très pénible de mon mec d'alors en plus.

Aujourd'hui je suis redescendue à 96 parce que j'ai moins de compulsions mais hors de question pour moi de faire un régime.

Ca m'apporte quoi ? Rien, sinon le risque de me stresser et de me provoquer de nouvelles compulsions si je me prive sans maigrir ou si je mange ce que je me suis interdis me mettant en situation d'échec. En plus j'ai l'impression que la privation calorique me provoque physiquement des compulsions mais cela n'engage que moi.

D'ailleurs la première fois, j'ai commencé des cures de fruits, de salades, de noix non pour maigrir mais pour essayer de lutter contre l'épuisement et si je fais attention c'est pour la sclérose, pas pour les rondeurs.

J'AI ENVIE DE PARTIR EN CROISADE NON CONTRE LE SURPOIDS MAIS CONTRE LES CRETINS QUI S'EN SERVENT COMME PRETEXTE POUR SE SOULAGER DE LEUR PROPRES INSATISFACTIONS SUR LES AUTRES.

Il y a quelques dizaines d'années c'était admis d'insulter les juifs et maintenant c'est très lourdement condamné par la société.

Je voudrais que cela devienne le même chose pour les insultes envers les personnes rondes.

Les gens nous insultent parce qu'ils croient pouvoir le faire en toute impunité.

A nous de leur démontrer qu'ils ont tord.

(…).
  Lire la suite de la discussion sur vivelesrondes.com


318
b
Moi aussi !
3 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Avril on se decouvre pas d'un fil.... mais des kilo ! qui me suit?

image

Pense ce que tu veux, Gonjoe . J'ai dit il y a quelques semaines que j'arrêtais de manger le soir jusqu'à ce que je vois un spécialiste qui me dira comment faire d'autre , parce que Oui, dès que je mange le soir, je reprends du poids ! & la...Lire la suite

Je ne veux pas d'enfant, ni vivre sous le meme toit qu'un compagnon.

image

Mouette… j'ai dit qu'il pouvait critiquer et guider. Je ne sais pas ce qu'il a pensé de "ma prestation". Par contre je sais qu'il n'a pas tout obtenu de moi et j'avais été claire pourtant avant le rendez-vous. Il a insisté, chose que je n'ai...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Ma perte de poids de 20kg
Voir tous les  autres témoignages