Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > By pass      (1074 témoignages)

Préc.

Suiv.

opération by pass

Témoignage d'internaute trouvé sur jetaide
Mail  
| 3563 lectures | ratingStar_93416_1ratingStar_93416_2ratingStar_93416_3ratingStar_93416_4

J'ai toujours été grosse, même petite, à part bébé, je n'ai jamais été habillée avec des vétements prévus pour mon âge. Au collège je mettais déjà du 40. En tant qu'adulte, je suis au 52 pour mes pantalons.

A l'age de 7 ans, on m'a découvert une hypothyroïdie. Ma thyroïde ne fonctionne plus du tout, j'ai donc un traitement pour la remplacer depuis cette date. Est ce lié avec le poid, les médecins pensent que non ! En tout cas, j'ai essayé des tonnes de régimes sans aucun succés…

J'ai entendu parlé début avril d'une personne qui a fait un by pass et dont la perte de poids est impréssionnante. L'idée me plait grandement. Dès en rentrant chez moi, j'en parle à mon compagnon qui me dit qu'il est d'accord, je prends donc rendez-vous chez le chirurgien le soir même. RDV le 28/04.

En attendant ce rendez-vous, je surfe sur le net, je me renseigne, j'en parle à mon entourage qui me soutient quelque soit ma décison.

Le 28 avril arrive, le chirurgien me dit qu'il faut que je vois un gastro enterologue, un endocrinien, un psy et un dietéticien. Après, je pourrais retourner le voir…

Le 2 juin, nouveau rendez vous avec le chirurgien, j'ai vu tout le monde et fait tout mes exams. Je luis demande d'être opérée en juillet pour avoir mes vacances après pour me reposer. La date du 20/07 est fixée. Je fais ma demande de prise en charge à la sécu, je n'ai pas été convoquée ! C'est accepté !

Poids avant l'opération 117kg pour 1m63, j'ai pris 3 kilos pendant les trois derniers mois car j'ai profité de ce que je ne pourrais plus faire après, j'ai redégusté tous mes plats préférés…

Nuit précédent l'opération à l'hôpital, le stress monte, je dois passer au bloc le lendemain matin, peur de l'anésthésie, peur d'incident cardiaque, peur d'hémoragie, etc…

Jour 1, lundi matin, l'opération, le stress est toujours là, mais je ne suis pas de celles qui font demi tour par trouille, j'ai eu 4 mois pour réfléchir, c'est tout vu, j'y vais…

Après l'opération, réveil difficile, je n'aime pas être endormie et intubée. Heureusement, ils m'elèvent le tube rapidement. Je suis remontée en salle de surveillance, je suis toujours dans le paté et je n'aime pas ça. Mon compagnon et mes parents passent me voir avec des têtes catastrophées. Je me sens vraiment pas bien, j'ai mal au ventre et mal à la gorge. J'ai envie d'aller faire pipi mais je n'arrive pas à faire dans le bassin, ils accceptent que j'aille aux toilettes. Suite à cette lévée du lit qui se passe bien, l'anesthésiste accepte que je retourne dans ma chambre.

Nuit 1, après l'opération, je me sens mal, j'ai des regrets, je ne peux plus revenir en arrière, c'est un cauchemar, je vais me réveillée, ce n'est pas possible autrement… J'arrive à aller aux toilettes toute seule.

Jour 2, le mal-être est toujours présent, je suis encore un peu dans le paté et j'ai mal. La perfusion me fait souffrir. Je pleure facilement, je me sens seule, abandonnée, c'est assez horrible. J'arrive à aller aux toilettes, je vais même à la selle, je fais ma toilette toute seule et mon shampoing.

Nuit 2, la perfusion me fait toujours souffrir, encore et encore, ma veine a dû éclater, mon bras double de volume. Il me faut une nouvelle perfusion !!!

Jour 3, je dois faire ma radio de contrôle, j'ai peur qu'il y ai un truc qui cloche. Lors de la radio, on doit avaler un produit pour suivre le tracé de l'estomac et voir s'il y a des fuites. J'ai peur d'avaler quelquechose, ce sont mes premières gorgées depuis le dimanche soir. Ca me donne un peu la nausée, mais ça passe ! J'aurais les résultats dans quelques heures.

L'après midi, on m'apporte une bouteille d'eau, mes résultats sont bons.

Je fais toujours ma toilette seule, je fais bien pipi, mais mes selles sont liquides et jaunes, il parait que ce n'est pas grave, c'est le foie qui produit alors qu'il n'y a rien dans mon ventre. Ma perfusion est encore bouchée, on me l'enlève en me disant que j'en aurais une nouvelle le soir.

Le soir bouillon plus compote. Je ne prends que 4 cuillères de bouillons, et j'arrive à manger toute ma compote ! Il ne me remette pas la perfusion…

Nuit 3, je suis souvent réveillée, je n'aime pas les lits d'hôpitaux, mais plus de perfusion, c'est vraiment le pied, je n'arrive pas à me mettre sur les cotés.

Jour 4, visite du chirurgien (il est venu tout les jours avant ! ) , il me dit que si la journée se passe bien, je pourrais sortir le lendemain !!! Je suis ravie.

Je suis de moins en moins fatiguée. Les repas se passent bien. Un yaourt au petit déjeuner, purée et yaourt le midi, soupe et crème le soir. Je ne me suis quasiment pas allongée de la journée.

Nuit 4, sommeil toujours coupé mais j'arrive à dormir un peu sur chaque coté.

Jour 5, ils m'enlèvent mes agraffes, je sors…

Depuis vendredi matin, sommeil toujours difficile, selles toujours liquides. Je prends ma température pour vérifier la présence d'infection. Mon ami me fait mes piqures dans le ventre. Je porte bien mes bas.

J'arrive à manger un yaourt le matin, un mixage et un demi yaourt le midi, un yaourt le soir. J'arrive à boire plusieurs mini gorgées à la suite ce qui me donne la sensation de me désaltérée. J'ai achété pleins de yaourts super bons et gourmands pour prévenir mes envies gourmandes, je ne sais pas si je fais une erreur ! Je vais essayer de boire plus (je dois boire un demi litre pour le moment) , je sens que j'en ai besoin, ma peau s'assèche et me démange.

J'ai mal si je tire de trop en faisant des mouvements, ou si j'avale une trop grosse gorgées. Pour le mixage, je me fais plaisir en mixant le repas de mon compagnon, environ trois cuillères à soupe.

Je me suis pesée ce matin, moins 5,5kg et moins 2cm un peu partout (cuisse, ventre, etc…) , mais 7 de tour de poitrine… Le moral revient avec la perte de poid et surtout avec la reprise des activitées (j'ai même fait un calin ce matin en faisant attention aux cicatrices). J'ai hâte de pouvoir manger solide.

Demain, ça fera une semaine, je ne regrette plus, il n'y avait pas d'autres solutions…
  Lire la suite de la discussion sur jetaide.com


93416
b
Moi aussi !
6 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Au secours : by pass et peu de perte de poids - chirurgie de l'obesite : anneaux gastriques, bypass, gastroplastie...

image

Bonsoir a toutes je me joint a vous car je suis dans le même cas que toi papataya j'ai été opéré ça va faire 11 mois et plus de perte depuis plus de 1 mois et j'ai même repris 2 kilos moi aussi aucun blocage j'ai l'impression de + manger que...Lire la suite

Obesite morbide, c'est le moment de reagir!! - surpoids et obesite

image

Salut tout le monde ! Alors ça fait longtemps que je navigue sur les forums de doctissimo pour me donner du courage et lire les témoignages de personnes dans le même cas que moi. J'ai décidé de raconter mon histoire et de chercher le soutien...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Mon bypass
Sur le même thème
Mon parcours de mes 3 mois de bypass
La transformation de Lolo
Voir tous les  autres témoignages