Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

13 février 2009, par markar eseyan.

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 159 lectures | ratingStar_279494_1ratingStar_279494_2ratingStar_279494_3ratingStar_279494_4
[b]ARMENIE Moi aussi je demanderai pardon, Markar Eseyan. 13 février 2009, par Markar Eseyan. Rubrique Actualité. L'actualité est secouée par la campagne d'excuses faite aux Arméniens. Probablement qu'il faut prendre cela au premier degré. C'est ainsi que dans ce pays, le simple fait que dans toute phrase qui contient le mot "Arménien" suffit à attirer l'attention. S'agissant du contenu du texte aussi, le fait qu'il contienne des mots chargés comme le pardon, l'insensibilité, la négation, la conscience, l'injustice a engendré des hésitations chez bon nombre de gens. En dehors de ceux qui se sont opposés catégoriquement à cette initiative - de toute façon ils ont commencé à publier des contre-pétitions- cette situation d'hésitation est assez compréhensible. Ainsi donc, une personne qui est assez mature et consciente pour dire pardon, pourquoi devrait-elle donc se considérer comme ayant un lien avec les initiateurs de 1915, quelqu'un qui n'a jamais approuvé ces événements effroyables, qui a ressenti de la douleur pour quelle raison devrait-elle sentir le besoin de présenter des excuses. Et moi en tant qu'Arménien, je ne me suis jamais considéré comme coupable ni responsable pour les meurtres commis par l'ASALA. Ni éprouvé le besoin de développer une quelconque empathie pour les assassins de musulmans dans l'Est du pays, meurtriers qui étaient venus avec les Russes après 1915. Au contraire, au nom de tous les gens qui ont été massacrés au cours des deux périodes, je ressens au moins autant de douleur, de tourment et de tristesse que j'en ai eus pour les Arméniens. Si ça peut servir à quelque chose, comme l'avancent certains en arguant "Que les Arméniens présentent leurs excuses d'abord", s'ils sont sincères, je présenterais mes excuses sans m'offenser, je dirai pardon. Une grande partie de ceux qui sont à l'origine de cette campagne d'excuses sont mes proches amis. A savoir, ceux qui ont consacré de leur énergie, pris des risques et qui ont eu le courage d'ouvrir ce tabou à la discussion. Je pense aussi que les dernières personnes qui doivent présenter leurs excuses aux Arméniens, et éprouver des liens d'affection avec les Ittihadistes, sont encore celles-là. Et les signataires de cette pétition - et à ce moment précis ils sont aux alentours de 11.000- seront sans doute ceux qui partagent les mêmes sentiments. Cela relève de l'attitude morale et de la conscience, ancrée en chacun d'entre nous, qui faisons partie de cette grande famille qu'est l'humanité, et dirigée contre toutes les turpitudes qui ont pu être commises à l'égard des hommes. De sorte que, dans ce pays, plus jamais un frère ne s'érige contre un autre frère, que ce pays ne revive plus ces jours sombres. Sinon, point cette campagne d'excuses, même si la Turquie venait à vivre une remise en cause pleine et complète, ne suffirait à atténuer le désastre que les Arméniens ont vécu en 1915. Le plus important est qu'en Turquie, on puisse assurer par l'éducation, l'empêchement d'une nouvelle folie. Malheureusement, cette confrontation n'a jamais été vécue en Turquie. Et c'est ce qui m'inquiète le plus. Si nous nous étions confrontés avec 1915, avions jugé cette mentalité, débarrassé de ce mal en nous, nous vivrions aujourd'hui dans un Etat plus démocratique, plus prospère et plus sûr. Peut-être qu'à cette condition, notre courte histoire républicaine, qui a vu bon nombre de massacres, de carnage, de choc, d'injustices en termes de revenus, de sexisme, de crimes d'honneur, de formations d'Ergenekon, n'auraient au bout du compte pas eu lieu d'exister. Personnellement, ce qui m'abat également comme une douleur, est le fait que je sois persuadé à cent pour cent que notre cher Hrant Dink serait encore en vie de nos jours. Finalement, cette campagne de signatures, en dépit de mes objections, endosse une fonction symbolique mais non moins sérieuse visant à développer notre maturité démocratique. Dans le sens de l'acceptation de l'existence de ce problème, et que quels que soient mes points de vue, elle possède une influence bénéfique. Nous discutons de cela et le monde ne s'écroule pas. Concrètement, le Président Gül a également tenu des propos emprunts de bons sens sur le sujet. Il a rajouté que les initiateurs de cette campagne tout comme ceux qui se sont opposés à celle-ci, ont pu exprimer leur liberté d'opinion, et que cela a pu être profitable également à la récente ouverture vers l'Arménie voisine. C'est ce qui me paraît être juste. Ceux qui veulent que la Turquie poursuive sa politique de repli sur soi, agressive et défensive, analysent à la fois les relations avec l'Arménie, et de telles initiatives civiles comme une concession de l'affaire, et pensent que les allégations turques s'agissant du génocide subissent un revers. Alors qu'il s'agit ouvertement d'une erreur. Au contraire, sous l'ère Obama - si le souci réside dans le fait que les Etats-Unis, reconnaissent ou non le génocide - ce genre d'ouverture implique une différence de qualité qui rehausserait le prestige de la Turquie. Mais bien entendu, il y a aussi les déclarations du Premier Ministre Erdogan. Erdogan s'est exprimé ainsi : " Probablement ont-ils commis un génocide pour qu'ils ressentent le besoin de présenter des excuses. La République de Turquie n'a pas ce genre de problème. A savoir que s'il y a un crime, celui qui l'a commis peut demander pardon. Mais ni mon peuple, ni mon pays et ni moi-même n'avons un tel problème… " Cependant ce genre de déclaration émotive comporte ce type de problème. D'un côté 1915 n'est pas du ressort des politiques, mais celui des historiens et vous proposez à l'Arménie une commission historique pour faire la lumière sur les réalités historiques, et d'un autre côté en disant que vous n'avez pas de problème à ce niveau, vous allez écrire l'histoire selon vos convictions personnelles. Le sujet pour vous peut-être ouvert à la discussion, dans ce cas de figure au nom de la cohérence vous devez réserver vos convictions personnelles aux discussions amicales. Et puis, qui vous a demandé de vous excuser ? [/b]
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


279494
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages