Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Abandon de famille

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 22/09/11 | Mis en ligne le 13/04/12
Mail  
| 178 lectures | ratingStar_241130_1ratingStar_241130_2ratingStar_241130_3ratingStar_241130_4
Je vais répondre. J'ai moi-même été abandonné par mon père alors que j'avais un peu plus d'un an (la date est imprécise). A l'âge de 27 ans il est parti pour l'étranger du jour au lendemain sans explication et sans laisser d'adresse, abandonnant tout de sa vie passée, travail, femme, famille, amis, enfant… Il resta 25 ans sans donner la moindre nouvelle et sans en prendre davantage, jusqu'au jour où atteint d'une affection cérébrale irrécupérable, il a du être rapatrié en France. Il devait décéder peu après sans que j'ai jamais pu le rencontrer car j'ai refusé de le voir alors qu'il m'avait adressé une lettre dans laquelle il exprimait son désir de me rencontrer. Je n'ai pas de mots pour dire à quel point je regrette aujourd'hui ma décision sur ce point ! Peu avant son rapatriement, dans une lettre que j'ai sous les yeux, il écrivait au maire de la ville dont nous venions, la phrase suivante : "J'ai eu aussi un fils prénommé … que je voudrais rencontrer, lui, pour lui expliquer les raisons pour lesquelles je l'ai abandonné." Malgré les apparences il ne m'avait donc pas vraiment oublié. Cet homme, mon père, était perturbé, incompris même par son entourage direct. Il aura raté sa vie qu'il a passée principalement à fuir. J'imagine que son mal-être était insondable, et que mon abandon aura été comme une brindille de malheur dans un fagot particulièrement épais. Je n'éprouve aucun ressentiment vis à vis de lui, mais plutôt une grande compassion, mêlée de tristesse et de regrets. Je pense qu'à moins de souffrir d'une véritable maladie mentale ou d'être une machine, personne n'abandonne ses enfants le coeur léger. La suite est insensée mais j'ai pourtant envie de la dire : il se trouve que j'ai pu entrer en contact avec lui il y a peu, donc 20 ans après sa mort, via un medium. L'expérience a eu lieu par surprise, alors que je parlais de mon père, la personne m'a dit "si tu veux je peux essayer de le contacter". Éberlué, j'ai accepté. Après avoir donné une preuve qu'il s'agissait bien de lui (le nom d'une de ses soeurs que le medium ne pouvait pas à priori connaitre) , nous avons dialogué. A la question de savoir pourquoi il m'avait abandonné voici sa réponse : "je n'étais pas un père digne de toi, dont tu aurais pu être fier, j'ai préféré la fuite. Je ne t'ai jamais oublié, je me suis toujours dit que dès que je parviendrai à construire quelque chose de solide je reviendrai te chercher. Mais tous mes rêves ne sont restés que du sable." Le deuxième mari de ma mère, pourtant totalement différent du premier, a reproduit le même scénario, fuyant à l'étranger et abandonnant deux autres enfants en bas âge… étrange coïncidence que je ne m'explique toujours pas. Voila j'espère que mon témoignage pourra aider… les pères abandonnant leurs enfants sont spontanément considérés comme des salauds égoïstes par les personnes extérieures, je crois pouvoir dire que le mien ne l'était pas, il était selon moi avant tout un homme en grande détresse, si grande que peu de gens peuvent la comprendre.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


241130
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages