Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Acomplia

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-az.aufeminin - 08/10/11 | Mis en ligne le 29/04/12
Mail  
| 214 lectures | ratingStar_248313_1ratingStar_248313_2ratingStar_248313_3ratingStar_248313_4
Bonjour, Je me permets de réagir à quelques messages relatifs à l'interdiction de la commercialisation d'acomplia. J'ai moi aussi appris cette mesure il y a quelques jours. Aujourd'hui, j'ai passé pas mal de coups de fils afin de me renseigner et j'en sais un peu plus. Acomplia est en effet interdit à la vente car des patients ont montré d'importants troubles psychiatriques. Soit… D'un point de vue tout à fait personnel, ce n'est pas une bonne nouvelle. Je suis traitée par Acomplia depuis une année, et suivie très régulièrement par une équipe médicale. Le soutien d'acomplia m'a fait perdre plus de 25 kilos. Une perte lente ce qui n'est pas une mauvaise chose, et sans dommages collatéraux me concernant. Le risque de diabète s'est effondré à mon grand bonheur, plus de cholestérol non plus… A la base, j'ai un dérèglement hypophysaire. Mon corps stocke, encore et encore. Dans une pomme, c'est le sucre que je garde !!! Ce nouveau médicament m'a beaucoup aidé dans ma démarche. En plus d'une hygiène de vie stricte que je m'impose depuis l'adolescence pour essayer de limiter les dégâts. Je me permets de réagir à cette interdiction de commercialisation. Je pense qu'une fois encore, ce sont les abus qui sont les principales causes de cette interdiction. Combien de personnes prenaient acomplia sans en avoir vraiment besoin ? Alors oui, quand on a 5 kilos à perdre, acomplia ne convient pas et ne fonctionne pas. Et alors, ça peut décourager, déprimer… Je ne souhaites pas généraliser mais j'ai une fois de plus l'impression que nous sommes nous, les persdonnes qui en avons vraiment besoin, lésées par ce genre d'abus. Je pense que la responsabilité de certains praticiens n'est pas négligeables. Cette nouvelle engendre chez moi un grand questionnement. Comment vont réagir mes médecins ? Que vont-ils me proposer ? Vais-je reprendre ce que j'ai perdu ? Le calvaire va-t-il recommencer ? Néanmoins, je tenais à préciser que je ne remets pas en cause les études qui ont poussées à cetet interdiction. Loin de moi cette idée. Mais Ce qui est certain, c'est que j'ai, nous avons besoin d'aide… Il fallait imposer un véritable suivi médical… QU'en pensez-vous ?
  Lire la suite de la discussion sur sante-az


248313
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages