Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ahmed benbella

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 137 lectures | ratingStar_269634_1ratingStar_269634_2ratingStar_269634_3ratingStar_269634_4
Bonsoir tous le monde ! Excuser moi de reporter ce texte ici parce que je trouve nécessaire a ceux et a celle qui veulent comprendre en totalité ce qui se passe dans le monde …..qui ont le désir de s'individuer, connaître les choses par soi-même…..penser par soi….. Avoir une idée et ne pas se perdre dans la confusion des choses …… Pour moi, la base essentielle du monde repose sur le respect et l'amour de l'homme et sans ce respect et cet amour de nous-mêmes en tant qu'êtres humains je crois que nous pedalons dans la semoule sans le savoir … et la paix ne sera pas possible ….. Un être humain n'est pas en paix toute l'humanité ne l'est pas ! Bien fraternellement votre ! Bonne journée ! A+!H. ****************** L'homme machine. Descartes qui affirmait qu'il ne fallait pas plus attacher d'importance aux cris d'êtres vivants qu'aux grincements d'une roue. Malheureusement pour Descartes, les grincements de la roue humaine, décrits par la crise évoquée plus haut, deviennent assourdissants. Tant et si bien que ses héritiers spirituels d'aujourd'hui ne savent plus à quel Dieu s'adresser. ************* Changement de cap. Il nous faut à tout prix changer de cap. Il nous faut élaborer un autre savoir, car celui qui a cours chez nous se contente de reproduire les catégories de la filiation intellectuelle maudite, allant de Hobbes à Marx en passant par Descartes, Darwin et autres Newton. Nos écoles, collèges, instituts, facultés et universités véhiculent ce savoir perverti, supposé nous conduire au "sentier lumineux" du développement, du progrès, de la croissance, de la productivité et de la civilisation. Et un effort financier considérable est consenti à cet effet. Une perversion inouïe s'installe ainsi dans l'esprit de notre jeunesse, corrompant son âme et la conduisant à l'acculturation et à l'aliénation. Ce savoir doit être impérativement réévalué, corrigé, réadapté et doit se fixer, en premier lieu, de servir d'autres objectifs soigneusement étudiés. Ftw ! Oui je comprend et avec ton humour aussi ! Voila les raisons du pourquoi Dieu s'est estompé ?! … Nous vivions a une epoque de l'ere des inventions ou il y avait toutes sortes de fascinations techniques … Les lois humaines et leur forces de sensibilités commencait a disparaitre et laissait place aux lois de la machines … Au lieu d'un coeur aujourd'hui nous avons des chronometres… Lire ce site. Bien frat a toutes/tous ! A+h. LA FILIATION MAUDITE. CRITIQUE DE LA RAISON OCCIDENTALE. UN ESSAI D'AHMED BENBELLA. Hobbes et le Leviathan. La société industrielle n'est pas tombée du ciel ; elle est la conséquence d'une véritable évolution culturelle intervenue en Occident au XVIIIe siècle. Alors que jusqu'au XVIIe siècle, le monde occidental avait été habité par l'idée de Dieu, le XVIIIe siècle voit se substituer au salut de l'âme, la volonté de maîtriser la nature, la recherche du bonheur matériel et finalement, la course et la lutte pour le progrès technique. A Bossuet, se sont substitués les Rousseau, Voltaire, Diderot, Hobbes, Bacon et Descartes. C'est pour assurer l'existence et le développement de l'industrialisation qu'une nouvelle structure sociale est née. L'idéologie individualiste qui est le fondement a éliminé les structures imaginaires et symboliques de l'ancienne société. L'homme y est d'abord matérialiste. Mais comme trop souvent, cela se passe, un Dieu n'est évacué qu'au profit d'un autre Dieu : celui de seau d'or ; en la circonstance, celui du profit. L'homme individualiste se réalise désormais dans la compétition, la concurrence. L'équilibre social n'étant que le produit des affrontements d'intérêts individuels, s'ajoutant à une plus grande maîtrise de la nature exploitée à grande échelle. Dans le Leviathan, l'homme selon Hobbes est "hargneux, bestial et brutal"; il vit dans un "état de nature et d'hostilité". Cela présuppose une nature plus hostile qu'harmonieuse, source de violence et non de vie. Sociologiquement, le dessein est remplacé par la violence, l'intelligence par l'instinct. L'ordre politique est fondé par la crainte et l'intérêt personnel. Le corps politique de ce qui en résulte est ce que Hobbes appelle le "Leviathan", monstre marin symbolisant la force collective de la violence de la société, version moderne de l'antagonisme d'Apollon à l'égard de Python. Un contre tous, tous contre un : La guerre universelle. "Un contre tous, tous contre un : la guerre universelle est au coeur de la théorie hobbesienne de la nature et de la société qui devait animer tels spéculations politiques et économiques d'Adam Smith à David Ricardo et de Karl Marx jusqu'à l'impasse nucléaire actuelle" écrit Richard W. Lombardi qui ajoute plus loin : "Marx a pris Thomas Hobbes, David Hume, Adam Smith et David Ricardo à la lettre en se bornant à changer d'allégeance, c'est à dire à se mettre au service des masses. Son point de départ n'en reste pas moins le même." Enfin, cet homme matérialiste, individualiste, est aussi un conquérant. Depuis 1492 et la découverte de l'Amérique, il s'évertue à assurer et à consolider cette conquête. Génocide de la race amérindienne, traite des Noirs durant des siècles, colonialisme interplanétaire qui vient de s'achever sous nos yeux avec cependant quelques résidus coriaces comme en Nouvelle Calédonie, dans les Antilles, aux Malouines et ailleurs, deux guerres mondiales dont la première fit 15 millions de victimes et la seconde 60 millions, mais encore, le sinistre bilan compte pêle-mêle : les cheminées fumantes des stalags, le goulag, les asiles psychiatriques à l'usage des opposants politiques, le ciel de la Kolyma, les défoliants déversés par centaines de millions de tonnes sur le Vietnam, les bombes d'Hiroshima et de Nagasaki… La logique de cet esprit conquérant est habitée par un monstre au coeur glacé qui lui donne son caractère planétaire. Pas un être sur cette planète qui n'en ressente la violence imminente, pas une pierre, pas un arbre, pas un animal qui ne soient affectés par la perversion d'une telle logique, car, ce coeur glacé et pollué a également pollué son environnement. Ce que, partant de l'anthropologie, Lévi-Strauss expliquera différemment : "Nous pouvons pleurer sur le fait qu'il y a de l'histoire (il s'agit du massacre des Indiens de l'Amazonie) : l'histoire des sciences et des techniques de l'Occident n'est pas une autre histoire : le biocide va de pair avec l'ethnocide." L'économie arithmomorphique. La science des sciences. Los Alamos est la pointe extrême d'une trajectoire qui est la fille légitime d'une filiation intellectuelle qui va de Descartes et Hobbes pour déboucher sur Marx, en passant par Hegel, Nietzsche et les économistes Adam Smith et David Ricardo. Cet homme matérialiste, individualiste, conquérant, innervé dans cette filiation intellectuelle a fait du quantum sa loi fondamentale et des mathématiques la science des sciences. L'économie exerçant un empire démesuré sur toutes les sciences humaines, les sciences sociales sont réduites à un ensemble de lois économiques englobant l'histoire, la sociologie, la science politique, l'anthropologie, voire la psychologie, et les résumant toutes. Ce sont les modèles économiques qui fixent et l'organisation et l'image de la société. Ils sont liés aux fondements intellectuels de cette société, à sa philosophie de la vie. Ahmed Benbella. Si tu veux bien lire la suite… ************* Pourquoi un seul dieu. [… ] _2.htm#bas. ********************* - C'est très vrai, dit le comte. A ces moments très sombres l'homme était ignoré et le sacrifice humain était pratiqué par barbarie. Mais nous venions de vaincre la barbarie et nous commencions à apprécier l'être hu-main. Nous en étions tout au début et nous devions continuer encore à apprendre. Mais l'apparition de la Société technique a détruit ce que nous avions gagné et créé durant des siècles de culture. La Société tech-nique a réintroduit le mépris de l'être humain. L'homme est réduit aujourd'hui à sa seule dimension sociale… Nous devrions peut-être nous en aller. Il doit être tard ? Lucian regarda sa montre-bracelet. - Ma montre est arrêtée, dit-il. Tu veux me dire l'heure père. - - C'est la vingt-cinquième heure ! La société technique peut créer du confort. Mais elle ne peut pas créer de l'esprit. Et sans esprit il n'il y a pas de génie. Tiré du livre : la 25eme heure de c. V.gheorghiu.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


269634
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages