Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ai-je été trop directe ?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 17/04/11 | Mis en ligne le 09/04/12
Mail  
| 127 lectures | ratingStar_239214_1ratingStar_239214_2ratingStar_239214_3ratingStar_239214_4
Bonjour ! Je connaissais M… depuis 4 ans. Elle est séparée depuis cette date de son ex avec qui elle a une grande fille, cela fait 4 ans qu'elle me dit qu'elle ne le supporte plus, le traite de tous les noms, mais elle continue de le voir le week-end et part en vacances avec lui et sa fille et à avoir des rapports avec lui. Pour elle, être célibataire est une tare mais surtout, elle est incapable. Dans la moindre démarche, de se débrouiller seule. En septembre dernier, sa fille, dont elle avait la garde, devait partir vers une autre ville pour ses études. M… s'est mise à davantage regarder autour d'elle et a commencé une histoire avec un collègue déjà pris. Trés vite, c'était sexuel, et lui, prétendant ne "vouloir que son bonheur" la présentée à des copains, puisqu'elle lui a déclaré que sa fille partant en septemblre, il lui fallait quelqu'un pour cette échéance pour ne pas rester seule… Elle a rencontré "les copains" en question, avec qui rien ne s'est passé, tout en continuant son histoire avec ce collègue. Elle s'est persuadée qu'il l'aimait et qu'il ne quittait pas son amie pour elle uniquement par manque de courage. Il lui est arrivé de regarder sa montre pendant… qu'ils étaient occupés à quelquechose où logiquement le temps ne compte pas et de lui dire avant de commencer : "J'essaie la marchandise avant de la refiler aux copains." Pour elle c'est de l'humour et elle a continué de penser qu'il l'aimait et à le harceler de mails et de sms. Voyant qu'aucun copain n'était intéressé, il a fini par la laisser tomber. Cela fait 4 ans que je l'écoute, quasi quotidiennement, se plaindre tout le temps, sans jamais se remettre en question, sans jamais se demander où a-t-elle eu tort. Pour cette histoire, je l'ai écoutée aussi, en allant dans son sens ou sans rien dire alors que je n'en pensais pas moins. J'avais moi même de gros problèmes : j'ai fait deux fausses couches et mon ami a fait un long séjour en hopital psychiatrique. Quand le collègue l'a laissée tomber, elle lui a répondu que dans ce cas, elle allait coucher avec un autre. Là, ça a fait tilt. J'ai senti que je ne pouvais continuer d' entendre tant de conneries malgré toute l'amitié que j'avais pour elle. Alors en réponse à un énième mail où elle se plaint d'être malheureuse et que tous les hommes sont des salauds, je lui ai envoyé le mail suivant : j'aimerai que vous me disiez ce que vous en pensez. J'ai lu le dossier : "ne pas jouer les psy avec ses amis" Je ne sais plus trés bien quoi penser . Ma M… Je crois qu'il faudrait que tu relises les bouquins "Pourquoi les hommes adorent les chieuses". Je ne les ai plus malheureusement. D'une, ça te ferait rigoler et de deux ça t'apprendrai comment au moins préserver ton amour-propre. Tu es trop gentille avec les hommes, en plus des mecs qui ne te méritent pas, encore que ça bien sur, quand on en a le caractère c'est difficile de changer. Mais là où tu peux faire un effort sur toi même, c'est de ne pas avoir l'air d'en attendre quelque chose, de ne surtout pas leur courir aprés : si un mec ne repond pas à un message ne le relance. Pas. S'il ne répond pas, c'est que de toute facon ça n'aurait pas été loin même s'il avait répondu à tes relances. Ne pas être trop disponible, ne pas forcément répondre au téléphone tout de suite ; C'est ce qu'ils font eux ! Leur montrer qu'on vit trés bien sans eux leur donne envie de nous voir ! C'est des bestioles à contradictions : tu veux qu'il y en ait un qui vive avec toi ? Fait lui comprendre et prouve -lui que tu vis trés bien seule. Tu veux que la prochaine fois il reste toute la nuit ? Quand il dit : "Faut que je rentre… " Réponds : " Personne n'a dit que tu resterai" . (Le collègue) a regardé sa montre une fois pendant… Un mec te fait ça : tu te barres, en disant que toi aussi tu es pressée. Tu revois le monsieur quand il aura appris les bonnes manières. Je pense aussi qu'il faut que tu réflechisse à cet humour de chiotte qu'il a eu en te disant : "J'essaye la marchandise avant de la refiler aux copains". Il y a de "l'humour " à ne pas accepter. Ma M… … Je me dis que (son ex) t'a tellement rabaissée (je me souviendrai toujours quand il t'a dit "Le père de M… lui a donné un prénom ridicule" à table devant x… personnes.) que même un truc pareil ("j'essaye la marchandise" ce n'est pas grave pour toi. Peut être que ton psy peut t'aider à reprendre suffisamment l'estime de toi même pour comprendre que si, c'est grave ? Il t'avait dit de ne pas t'attacher (au collègue) , c'est qu'il avait compris des choses… C'était dificile de t'ouvrir les yeux avant, d'abord, je n'ai pas la science infuse, je pouvais me tromper ! Et puis, je ne suis pas psy, je n'aurai peut être pas trouvé les mots je t'aurai peut être blessée. Maintenant, réfléchis sur toi même. On a toujours une part de responsabilité, ma M… ,dans nos difficultés avec les autres, sauf dans des cas extrêmes avec des barges finis. Le reconnaitre permet de ne pas recommencer 100 fois les mêmes erreurs… Je t'embrasse tout plein. A la suite de cela, elle n'a pas répondu à mes messages pendant un mois. Inquiète, j'ai fini par l'appeler sur son poste au travail (nous ne faisons pas les mêmes horaires). Elle a fait comme si de rien était. Puis toujours aucune nouvelle. Jusqu'au jour où elle m'a envoyé un mail me disant que le mien (ci-dessus) était minable, qu'elle était trés décue, que je critiquais son ex alors que son ami est minable (je rappelle que ça fait 4 ans que je l'entends le traiter de tous les noms…). J'ai lui ai répondu, cette fois sans détour, ma facon de penser, et ça en est resté là. Je ne pouvais pas continuer comme ça, de toute facon, mais j'aimerai savoir si quelqu'un d'autre à sa place l'autre pris aussi mal… Pour justement, ne plus faire la même erreur. Juste une précision : j'ai eu moi aussi ces dernières années, deux aventures avec des collègues, avec qui j'ai gardé de bonnes relations. Un jour M… a fait plus ou moins du gringue à l'un d'eux devant moi, me disant aprés qu'elle "s'amusait", puis à flirté avec le second l'année dernière, m'annoncant cela au téléphone en commencant par : "ça ne va pas te faire plaisir… " . J'ai fait comme si ça ne me faisait rien, estimant que l'amitié devait passer au dessus de cela, même si je me disais que moi, par amitié pour elle, j' avais repoussé nettement un homme pour qui elle en pincait il y a quelques années… Merci de vos avis…
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


239214
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages