Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Amour de jeunesse

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 29/08/11 | Mis en ligne le 08/05/12
Mail  
| 147 lectures | ratingStar_252492_1ratingStar_252492_2ratingStar_252492_3ratingStar_252492_4
Bonjour. Je viens juste de m'inscrire sur le forum à la suite des retrouvailles avec mon amour de jeunesse lorsque j'avais 15-16 ans et lui 17-18 ans. C'était un ami avec lequel j'avais fleurté à l'époque, c'est-à-dire dans le milieu des années 80. Cela fait 25 ans que nous nous étions pas revus ! Pendant longtemps, je me demandais ce qu'il était devenu, s'il avait réalisé son rêve de jeunesse, ce qu'il était devenu… Finalement, je ne l'avais pas oublié car il habitait dans le village où se trouve encore ma maison de campagne. Je peux repassé devant l'ancienne maison de ses parents. Donc, les souvenirs sont "entretenus" par ce lien, inévitablement j'allais dire presque. Bref, aux détours d'une conversation avec une amie au début du mois de juillet, j'en reparle avec elle. Elle me dit : ben cherche-le ! Ce que je fais, presque de manière normale. Je trouve ces coordonnées sur les pages blanches (et non sur facebook comme on aurait pu le penser.). Il semble habiter là où je vais justement passer quelques jours pendant mes vacances. Mais est-ce vraiment lui ? Je tente je laisse un message. Pas de réponse. Finalement quelques jours après, je relaisse un message. Et quelques heures après j'ai une réponse ! Un message sympathique, plein d'enthousiasme finalement. A l'occasion d'une première conversation, nous nous redécouvrons : qui nous sommes maintenant, mariés ou pas, enfants ou pas… Le travail… Bref, il est marié depuis dix ans, a une fille de 8 ans, il vit avec une femme de 5 ans plus âgée que lui et il y a aussi dans leur vie, la première fille d'elle, plus âgée que leur fille (bien sûr, logique). Je ne suis ni mariée et je n'ai pas d'enfants. Je vis libremant depuis 3 ans… Après avoir vécu 8 ans avec quelqu'un. Dans cette ville de province, nous nous donnons rendez-vous. Je le reconnais !!! C'est bien lui ! Avant cette première re-rencontre, il m'a beaucoup téléphoné, juste parfois pour se parler, dire deux trois trucs. Je me sens ne pas avoir le même élan, mais ravie de ces premiers échanges. Tout me paraît surréaliste, irréel. Et même pendant ce tout premier rendez-vous, de le voir en face de moi c'est surréaliste ! Tout me paraît dinguo. Il me sert dans ses bras tellement c'est naturel on dirait. Nous discutons et pour la second fois, il me dit que son couple vascille, qu'ils sont sur deux longueurs d'ondes… Je l'écoute et lui dis que cela arrive, parfois… Que c'est quelques fois le passage de certains couples… Je reste sur le général. Son emploi du temps professionnel étant très très chargé (dans la restauration et dans une région très touristique) il doit partir au travail. Nous nous séparons au même endroit que nous nous sommes revus, il me sert fort dans ses bras, de nouveau, mes si différemment… Il m'embrasse… et me dit : "j'en avais envie". Je ne dis rien mais l'embrasse. J'avoue être sur mon petit nuage, être encore dans l'irréel finalement. Il avait organisé que le sur lendemain nous passerions la journée ensemble et la journée d'après aussi mais avec sa fille. La veille, le soir tard, il passe à l'hôtel où j'étais et finalement nous faisons l'amour… Tout est bien… Nous passons une journée ensemble formidable. Et la journée qui suit avec sa fille, nous essayons de parler de nous, de ce qu'on vit là, au jour J. Nous laissons rien paraître à sa fille, comme de vrais amis… Je ne me sens pas spécialement à ma place, en plus je n'avais jamais vécu cette situation de toute ma vie. On ne se prend pas la tête, nous sommes des amis avant toute chose, nous sommes d'accord. Après 25 ans, on ne peut rien bousculer, rien changer comme ça. Il doit parler à sa femme de leur problème, leur situation (je ne connais pas le problème de fond) … Je rentre sur Paris. Il téléphone toujours pas mal et dix jours après je repars là-bas (sa femme et sa fille absentent pendant 3 jours nous permettrait de passer un peu de temps, surtout qu'il soit dégagé de ses obligations dites familiales). Bref, en 48h je m'organise. Les re-retrouvailles sont superbes ! Nous essayons d'optimiser le tout petit peu de temps qu'il a par rapport à son travail (très chargé) … J'attends plus, c'est vrai, que l'on se voit que nous passons de temps ensemble. Mais qu'imorte j'ai accepté les "règles du jeu". Nous évoquons encore sa problématique de vie de couple à la différence de la mienne beaucoup plus libre et indépendante que la sienne. Il me parle de son emploi du temps une fois la rentrée scolaire de sa fille… Je vois bien qu'il y a peu d'espace temps pour moi… Mais nous en restons-là. Nous avons convenu que de toutes les manières on se reverrait en novembre (Paris où sa mère vit, son congés annuel, son temps un peu plus à lui j'ai l'impression). Bref, avant mon retour sur Paris, je lui demande on se revoit quand ? Il répond : en novembre. Je lui dit, Ok. Mais avant ? Ça va être dur me dit-il. J'ai l'occasion avec mon travail de voyager et en septembre et octobre je lui dis être pas très loin… Il me dit si c'est toi qui vient, on peut essayer mais c'est pas gagné je sens bien. Une fois sur Paris, je connais mes dates et lui laisse un message, en lui disant que je sais bien par rapport à sa fille, son travail, la situation mais que si c'est possible tant mieux si non on voit. Je reste souple dans mon message, cool. Sans pression… Et deux jours après, il me téléphone en disant : Le mieux est d'arrêter là. Il n'y a pas la place dans ma vie actuelle pour une double vie. J'ai aussi mon couple, je voudrais essayer de le sauver. Je sais que ça va être dur pour toi car tu es libre. Je ne regrette rien. On garde notre lien d'amitié, on se voit en novembre ça me fait plaisir avec les copains qu'on avait dit. On se téléphone pour causer, tchater, se donner des nouvelles. A cela, je n'ai plus la force de dire quoi que se soit, juste : Je m'en doutais. J'aimais faire l'amour avec toi (il répond je sais moi aussi, on verra quand je viens). Et au bisou qui conclue l'échange je répond salut. Voilà, mon histoire. Sans doute un peu longue à lire, je l'accorde… C'est une belle histoire pourrait-on dire ? Seulement, mes peurs se focalisent toutes sur moi depuis une semaine… Toutes les idées noires viennent vers moi… Je veux croire en cette amitié que j'avais au fond de moi quand j'ai eu cette démarche vers lui ! Je suis beaucoup dans le regret et la colère actuellement. J'essaie d'oublier toutes ces quelques heures passées avec lui, tous les petits moments fous… J'en fais mon deuil, comme on dit ! Qu'en pensez-vous ? Vos lumières me seront peut être du réconfort et d'essayer de voir moins à travers mes idées noires qu'autre chose… Merci d'avance pour votre patience d'avoir tout lu. Bien à vous,
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


252492
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages