Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Antibi : une façon différente de penser l'évaluation

Témoignage d'internaute trouvé sur france2 - 13/12/10 | Mis en ligne le 23/05/12
Mail  
| 127 lectures | ratingStar_258503_1ratingStar_258503_2ratingStar_258503_3ratingStar_258503_4
Notations, évaluation ? "La note est très relative : ce n'est pas une mesure physique précise." "Voici que ressort dans l'actualité le serpent de mer de la notation scolaire. Et voilà que se confrontent à nouveau les partisans et adversaires de cet instrument d'évaluation. Quelques remarques ou rappels tirés de la littérature abondante depuis des décennies - et de mon expérience dans l'orientation - sur ce sujet. La note est un instrument de contrôle certes familier… mais totalement arbitraire. Il faudrait, pour que celui-ci soit validé qu'il soit fiable (c'est-à-dire donnant toujours le même résultat quelles que soient les personnes ou le contexte) et valide (c'est-à-dire que ce qu'on a choisi de regarder est bien représentatif de ce qu'on veut contrôler). Or on sait bien que les notateurs varient en sévérité, en stabilité de jugement (un même notateur ne donne pas la même note à une même copie à quelque temps de distance). Et si on imagine que cela vaut pour le français, on pense que c'est moins vrai en mathématiques : erreur : certains notent en tout ou rien (c'est exact ou c'est faux) tandis que d'autres accordent une part, plus ou moins grande, à la démarche ou au raisonnement. Or si les valeurs utilisées par les professeurs ne sont pas concordantes et stables, alors on peut craindre des erreurs dans les conclusions de ceux-ci lors des conseils de classe, examens, concours, sélections sur dossier à l'entrée dans telle section ou école ; le 11 en maths de tel élève, mais qui vaut 14 à ce que tout le monde sait parce qu'il a un professeur certes apprécié mais sévère dans ses notations, sera défavorisé vis-à-vis du 13,5 qu'aura un autre élève (du même, ou d'un autre établissement) quand on étudiera son dossier à Lille ou à Strasbourg, où l'on ignore tout de la manière de noter de M. Dupont et de M. Durand. Par retrait de points. Une autre remarque : en France, on note par retrait de points (à partir de 20) et non par ajout (à partir de 0). On repère, et on souligne, les erreurs au lieu de valider et souligner des réussites. Ainsi en orthographe, dans l'hypothèse du retrait de 4 points par faute, c'était le zéro éliminatoire au certificat d'études à partir de 5 fautes. Est-ce encourageant pour un élève ainsi évalué et qui ramène autant de zéros à la maison alors qu'il a progressé de 20 à 6 fautes ?
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


258503
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages