Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Apres un passe effrayant et douloureux

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 157 lectures | ratingStar_271030_1ratingStar_271030_2ratingStar_271030_3ratingStar_271030_4
Bonjour Angeperdu, Tu t'en doutes, c'est ma propre expérience qui me dicte ces mots et, moi-même, je n'ai pas cicatrisé les blessures du passé. Pour répondre à ta question, je te dirais que rien n'est figé, définitif. Tu peux te libérer de ce passé douloureux qui semble te paralyser et t'empêcher d'avancer dans ta vie actuelle. Mais il y a un préalable : faire face aux souffrances du passé ; je veux dire, ne pas les occulter, ne pas les enfouir. Pendant des années, j'ai joué le "petit soldat" ; j'étais dans le déni total de ces événements passés douloureux qui me gâchaient la vie au présent. Rien ne s'est réglé spontanément, bien au contraire… Bien-sûr, c'est éminemment douloureux de laisser remonter à la surface tous ces traumatismes non dépassés de l'enfance ; c'est comme les revivre à nouveau, à la différence qu'ils ne sont plus une réalité présente ; c'est une grande différence. Ces traumatismes ont conditionné certains de nos comportements, de nos modes de fonctionnement actuels, assimilables à des "mécanismes de défense". Accepter de se départir de ce mode de fonctionnement réactionnel, c'est aller vers l'inconnu. Alors, la peur nous submerge. L'image qui me vient à l'esprit pour illustrer ce "lâcher-prise", c'est celle d'une traversée à la nage d'un bras de rivière. Il faut se jeter à l'eau sans la certitude de parvenir à l'autre rive. Pourtant, on voit l'autre rive, mais on est envahi (e) s par la peur de ne pouvoir la rejoindre. (Manque de confiance en soi ? ). Alors, on a tendance à s'enfermer dans les schémas "rassurants" qui nous ont permis, jusque là, d'avancer dans la vie mais lesté (e) s du lourd fardeau des souffrances. Sur le chemin, certains peuvent nous aider ; accepter les mains tendues, faire confiance : accueillir ces "passeurs" qui nous facilitent la traversée. En revanche, je ne veux pas oublier. Accepter la réalité de ce que l'on a vécu, pardonner parfois, rompre les liens avec les personnes toxiques mais sans oublier me semblent être des attitudes salvatrices. Comprendre mon histoire (et l'histoire familiale) et être en paix avec moi-même, prendre confiance en moi et faire confiance aux autres, voilà mes objectifs. Alors, oui, c'est possible de se construire après un passé douloureux, mais c'est un travail sur soi de longue haleine. Peu importe le temps nécessaire (évitons de nous mettre la pression) , seul l'objectif compte. J'essaie de m'en convaincre tous les jours… Courage et confiance.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


271030
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages