Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Attentats du 11 septembre, vérité ou effroyable imposture?

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr - 05/09/11 | Mis en ligne le 07/05/12
Mail  
| 182 lectures | ratingStar_251674_1ratingStar_251674_2ratingStar_251674_3ratingStar_251674_4
Attentats du 11 septembre, vérité ou effroyable imposture ? Si vous voulez avoir une idée d'ensemble rapidement sur ce qu'avancent les groupement de spécialistes scientifiques et de reporters américains sur les attentas du 11 septembre, allez sur le site google : "loose change" , enquête menée par des reporters américains, diffusée entièrement sur la chaîne "Planète" , il y a quelques mois. Vous ne le regretterez pas et vous pouvez vous faire une opinion personnelle, comme les dizaines de millions d'américains qui l'ont visité et les autres millions de personne dans le monde qui l'ont également visionné. Si je résume ce que j'ai lu (et que vous pouvez trouver sur "loose change" et les autres sites indiquées ci-dessous (CTRL + click) : 1. Les structures d'acier des tours étaient conçues pour résister à une température de 1 800 ° C. Or la combustion du kérosène, donnée officiellement comme la cause de l'effondrement des ces tours, se fait au plus à 1 000 ° C. 2. Le Boeing qui aurait soi-disant frappé le Pentagone, n'aurait jamais pu pénétrer par le "trou" laissé part son passage. 3. L'écrasement du Boeing sur le Pentagone aurait laissé des millions de pièces plus ou moins importantes sur la pelouse du Pentagone, or sur les images de CNN, qui ont suivi les évènements, il n'y a pas la moindre pièce sur la pelouse du Pentagone ou l'avion se serait soi-disant écrasé en laissant un trou trop petit dans les murs du bâtiment. 4. Un groupe international a trouvé un explosif ultra-puissant (la thermite) dans les poussières des Twin Towers, explosif qui est utilisé dans les démolitions contrôlées. Il a été trouvé sous une forme sophistiquée (la micro-thermite). 5. Si un avion avait fait s'effondrer une tour, quelle est l'origine de cet explosif ? Le groupe de chimistes en question demande l'ouverture d'une enquête criminelle sur la présence de cet explosif et sur les attentas du 11 septembre en général. 6. Cette explosif se consume à 2500 ° C, ce qui est largement suffisamment, placé aux bons endroits, pour cisailler l'acier comme un fil à couper le beurre (rappel : la résistance de l'acier des tours est de 1800 °C). 7. La fournaise produite par la combustion du kérosène aurait détruit les structures des deux tours (version officielle) , cela n'a pas empêché les services américains de trouver quelques passeports en papier non brûlés. 8. Pendant les deux heures correspondant au créneau horaire des attentas, TOUS les avions de chasse américains avaient été envoyés en exercices dans les quatre coins du pays, laissant bizarrement les USA sans défense aérienne pendant deux heures, ce qui ne s'était jamais produit dans leur Histoire. 9. Par conséquent, lorsque les contrôleurs de l'aviation civile aérienne ont demandé l'aide de la chasse américaine pour faire atterrir ou abattre deux avions qui se baladaient dans le ciel de NY, sans suivre aucun plan de vol, ils se sont vu répondre qu'aucun avion de chasse n'était disponible, car ils étaient tous en manoeuvres à des centaines de km de NY. 10. Quelques semaines avant les attentats, le frère de Bush a été nommé Directeur de la sécurité des deux tours, et il a fermé les tours pendant deux semaines pour une soi-disante rénovation des ascenseurs et du circuit électrique, ce qui ne s'était jamais produit depuis la construction des deux tours. Les reporters évoquent le fait que les explosifs retrouvés aient été placés pendant ces semaines de "travaux" . 11. L'ingénieur en chef de la société productrice de l'acier des deux tours, qui a protesté lorsqu'il a entendu que la combustion du kérosène aurait fait fondre les structures en acier, en disant que c'était impossible car cet acier spécial pouvait supporter 1800 °C (alors que le Kérosène brûle à 1 000 °C) , a été licencié dans l'heure qui a suivi son intervention. 12. Sur les images de CNN, lors de la "destruction" des tours, les spécialistes (et non spécialistes d'ailleurs) , peuvent nettement voir au ralenti, des explosions successives, qui accompagnent la "descente" des tours vers le sol, sur les images de CNN, toujours. 13. Les soi-disant terroristes qui ont détourné les "avions" sont tous saoudiens, pourquoi avoir attaqué l'Irak, si la cause du déclenchement de la guerre est l'attentat du 9/11 et non pas les "armes de destruction massive" qu'aurait possédé l'Irak (affirmation basée sur une thèse universitaire faite par un jeune étudiant, sans aucune preuve, un fait qui a été reconnu par Tony Blair). 12. Des buildings au brésil et ailleurs, touché par la foudre ont brûlé pendant trois jours et leur structure d'acier n'a jamais été détruite par ces incendies. Par comparaison, les Twin Towers se sonr effondrées en quelques secondes. Alors, me direz-vous, si c'est si évident, pourquoi la justice américaine n'ouvre pas une enquête ? Parce que le risque que le peuple américain découvre que son propre gouvernement et agence de sécurité ont sacrifié 2000 des leurs, serait tellement grand en termes de guerre civile, qu'aucune enquête ne sera ouverte sur le sujet. Ce qui tendrait à démontrer par ailleurs, que les preuves avancées ne sont pas si éloignées de la vérité. Sinon, pourquoi refuser une telle enquête, s'il n'y avait rien à cacher ? Que sont devenus Rumsfeld ? Horowich ? Candela Rice ? Et tous leurs sous-fifres ? Les responsables de cette effroyable imposture, ce sont eux, avec Bush comme chef-pantin consentant. Si des voix s'élèvent pour construire une mosquée au voisinage de ground zero, ce n'est pas par générosité de coeur, je pense que c'est parce que beaucoup d'américains influents, cherchent à dédouaner l'Amérique des massacres commis gratuitement en Irak, et en Afghanistan, sans cependant souhaiter révéler la vérité et risquer la dislocation du pays. Alors, vous me direz ok, mais pourquoi ? Comme d'habitude : les USA pompent depuis 1991 (1ère guerre du golfe) , c'est-à-dire depuis 20 ans, des milliards de dollars de pétrole Irakien. Et accessoirement, ils ont fait payer aux monarchies pétrolières leur intervention en Irak (le grand Satan Irakien qui les menaçait) , à coups de milliards de dollars. Et encore plus accessoirement, ils ont pu faire des essais grandeur nature avec touts leurs systèmes d'armes récents : - Les USA ont acheminé dans la région du Golfe la bombe classique la plus récente et la plus puissante, la MOAB. Officiellement, le Pentagone n'a pas expliqué pourquoi la bombe a été transportée dans la région vers la fin de la guerre en Irak. Celle qui a reçu le surnom de "mère de toutes les bombes" s'appelle officiellement "Massive Ordnance Air Blast" . Elle a attiré l'attention de l'opinion mondiale peu avant la guerre en Irak lorsqu'elle a été testée en Floride par l'US Air Force. On a pu voir la bombe tomber et provoquer après l'impact une gigantesque boule de feu. Une colonne de fumée s'est alors élevée à plusieurs centaines de mètres dans le ciel. La MOAB a été conçue pour anéantir des troupes importantes ainsi que leur équipement ou pour pénétrer dans des bunkers souterrains particulièrement sécurisés. L'objectif était également de détecter des cibles enfouies. Le Pentagone a déclaré à CNN que la MOAB avait été conçue essentiellement pour des "opérations psychologiques" .mais maitenant que le gros des troupe Irakiennes s'est rendu, on se demande à quoi elle peut servir. • Source : Spiegel online du 10/4/2003. (Horizons et débats, numéro 19, avril 2003). - sans parler des obus à l'uranium appauvri : Un rapport écrit par un ingénieur pétrochimique irlandais fait état d'une augmentation du taux de décès pour 1 000 enfants irakiens de moins de 5 ans, qui passe de 2,4 en 1989 à 16,6 en 1993 et de cas de leucémies qui ont plus que quadruplé dans les régions où des projectiles contenant de l'uranium appauvri ont été utilisés. Même si la famine et le manque de médicaments liés à l'embargo imposé par le conseil de sécurité de l'ONU sont des facteurs d'augmentation de la mortalité infantile, cela n'expliquerait pas les leucémies. Les malforlmations de nouveaux-nés, comme au vietnam, sont de supérieirs de plus de 20 % à la moyenne mondiale (ce qui est énorme) : nourrissons à plusieurs têtes, soudés par n'importe quelles parties du corps, des membres en surnombre, des cerveaux hypertrophiés, …ces nourrissons ne sont pas viables et les enterrements succèdent aux enterrements, en particulier dans la ville de Falloughia, que Bush considérait comme le fief des résistants (ou le lieu de test in vivo de ses armes effroyables ? ). Ci-dessus pour les courageux, quelques extraits de site qui traite de ces évènements. Pour moi le site de référence reste "Loose change" sur Google. 1. Des experts face au 11-Septembre : entre doutes et accusations. Un site Internet, Patriots Question 9/11, recense les contestations de plus de 90 personnalités, officiers supérieurs de l'armée des Etats-Unis, agents du renseignement, hommes politiques américains et du monde entier, et même, membres de la Commission d'enquête sur le 11 septembre. Sans oublier celles de près de 120 professeurs d'université, philosophes, historiens, politologues, juristes, économistes, mathématiciens, physiciens, chimistes, ingénieurs, etc. Autant de personnalités qui peuvent se prévaloir d'un statut, d'une autorité, et dont les mots pèsent du lourd poids de leur expertise reconnue. Etat des lieux - non exhaustif - de ces contestations "autorisées" . DISPONIBLE en DOSSIER PDF avec liens et illustrations. Mensonges et omissions face à la Commission. Thomas Kean et Lee Hamilton sont, respectivement, les président et vice-président de la commission qui a enquêté sur les attentats du 11 septembre 2001. Cette commission a rendu un rapport le 22 juillet 2004, qui fixe ce qu'il convient d'appeler l'histoire officielle du 11-Septembre. En août 2006, les deux hommes sortent un livre, Without Precedent : The Inside Story of the 9/11 Commission, qui raconte les coulisses de l'enquête. On y apprend, avec stupéfaction, que tous les témoignages apportés par les agents de la FAA [Federal Aviation Administration] et du NORAD [North American Aerospace Command], au sujet de la non-intervention des chasseurs durant l'attaque, se sont avérés faux : "All of the after-action reports, accident investigations and public testimony by FAA and NORAD officials advanced an account of 9/11 that was untrue" (Washington Post du 4 août 2006). Il semble même que l'on puisse parler de tromperie délibérée de la part du Pentagone, selon le Washington Post du 2 août 2006 : "The Pentagon's'initial story of how it reacted to the 2001 terrorist attacks may have been part of a deliberate effort to mislead the commission and the public [… ]. "We, to this day, don't know why NORAD told us what they told us", said Thomas H. Kean [… ]. "It was just so far from the truth."" Tromperie qui avait déjà été dénoncée durant une audience du Congrès, le 31 juillet 2004, par le sénateur Mark Dayton. 1. 2. Des scientifiques identifient des explosifs dans les poussières du World Trade Center. Une étude scientifique fait voler en éclats la version officielle de la destruction du World Trade Center. Des traces de "super-thermite", un explosif, ont été découvertes dans les poussières des tours pulvérisées lors des attentats du 11-Septembre. Des résidus de thermite active ont été retrouvés par des scientifiques dans la poussière engendrée par la destruction du World Trade Center le 11 septembre 2001. L'étude, menée par les chercheurs et scientifiques Niels H. Harrit, Jeffrey Farrer, Steven E. Jones, Kevin R. Ryan, Frank M. Legge, Daniel Farnsworth, Gregg Roberts, James R. Gourley et Bradley R. Larsen, a été publiée le 3 avril 2009 sous le titre Active Thermitic Material Discovered in Dust from the 9/11 World Trade Center Catastrophe dans la revue The Open Chemical Physics Journal. Le rapport est consultable intégralement au format PDF. Voici son résumé, tel qu'on peut le lire sur le site Mondialisation. Ça : "Nous avons découvert des fragments particuliers rouge et gris dans tous les échantillons de poussière provenant de la destruction du World Trade Center (WTC) que nous avons étudiés. Quatre de ces échantillons, récoltés sur différents sites, font l'objet de cette étude et dans chacun d'entre eux, ces fragments rouge et gris comportent des similitudes. Un résident de Manhattan a recueilli un échantillon environ 10 minutes après l'effondrement de la seconde tour, deux autres ont été récoltés le lendemain et un quatrième approximativement une semaine plus tard. Les propriétés de ces fragments ont été analysées à l'aide de la microscopie optique, de la microscopie électronique à balayage (MEB) , de la spectroscopie de rayons X à dispersion d'énergie (EDS) ainsi que de la calorimétrie différentielle à balayage (DSC). Le matériau rouge contient des grains d'environ 100 nm d'épaisseur, en grande partie composés d'oxyde de fer. Il comprend également de l'aluminium, contenu dans des structures s'apparentant à de toute petites plaques. La séparation des composantes au moyen de méthylacétone a démontré la présence d'aluminium élémentaire. L'oxyde de fer et l'aluminium sont étroitement mélangés dans le matériau rouge. Lorsqu'ils sont enflammés dans un dispositif DSC, les fragments exposés produisent des réactions exothermiques, nombreuses mais faibles, à une température avoisinant 430 °C, ce qui est bien en deçà de la température d'ignition normale de la thermite conventionnelle. Après la combustion, les résidus de ces curieux fragments rouges et gris présentaient clairement de multiples sphères riches en fer. La portion rouge des fragments s'est avérée être un matériau aluminothermique non réagi et hautement énergétique." La conclusion de l'étude des 9 scientifiques est la suivante : "Sur la base de ces observations, nous concluons que la couche rouge des fragments rouges et gris découverts dans la poussière du WTC est un matériau aluminothermique actif non réagi constitué de nanotechnologie et qu'il s'agit d'une substance explosive ou pyrotechnique hautement énergétique." Il y a quelques jours, l'un des scientifiques, Niels Harrit, a été invité à parler de sa recherche et de ses trouvailles sur TV2 News, une chaîne de télévision danoise (cette vidéo, mise en ligne sur YouTube le 10 avril, a déjà été vue plus de 130.000 fois !). Dans leur étude, les scientifiques affirment avoir identifié de la "super-thermite". Mais qu'est-ce que la thermite ? Selon la version anglaise de la Wikipédia, "la thermite est un composé pyrotechnique de poudre de métal et d'oxyde métallique provoquant une réaction aluminothermique." Quant au dictionnaire The American Heritage, il donne la définition suivante : "Nom de marque d'une mixture sidérurgique et incendiaire composée d'une fine poudre d'aluminium et d'oxyde métallique, habituellement du fer, produisant une chaleur intense lors de la combustion." Voici, en vidéo, ce à quoi ressemble une "réaction thermite" : Et ce qui pourrait avoir été une "réaction thermite" dans le World Trade Center le 11 septembre 2001 (souvenons-nous que la "super-thermite" identifiée dans l'étude est plus puissante et s'allume à plus basse température que la thermite conventionnelle, que l'on vient de voir dans la vidéo précédente) : La portée de la découverte de thermite dans les poussières du World Trade Center pourrait s'avérer considérable. En effet, les experts du gouvernement américain ont toujours soutenu qu'il n'existait aucune preuve de la présence de matériel explosif/pyrotechnique dans les débris des trois tours détruites le 11 septembre 2001, le WTC 1, 2 et 7. Des doutes existent depuis plusieurs années quant aux causes réelles de la chute de ces bâtiments, la thèse de la démolition contrôlée le disputant à celle de l'effondrement pour cause des seuls crashs d'avions, au point que 641 architectes et ingénieurs ont, à ce jour, demandé au Congrès américain la réouverture d'une enquête indépendante sur ce sujet - et celui des attentats du 11-Septembre en général. La présence de substances explosives dans les tours pourraient rendre compte de certains témoignages de survivants, qui mentionnent des explosions dans les gratte-ciel avant leur effondrement, voire même avant les crashs d'avions (c'est le cas du témoignage de William Rodriguez, portier durant 20 ans au WTC). Voici justement l'enregistrement de l'une de ces explosions, comparée à celle d'une charge coupante : Barry Jennings, du Bureau pour le Logement de la ville de New York, avait, lui, fait état d'explosions dans le WTC 7, près d'une heure avant l'effondrement des Twin Towers. 3. Le site Patriots Question 9/11 (en français : Patriotes remettant en question le 11 Septembre) recense à ce jour les contestations de près de 750 personnalités, officiers supérieurs de l'armée des Etats-Unis et agents du renseignement, hommes politiques américains et du monde entier, et même, membres de la Commission d'enquête sur le 11 septembre. Sans oublier celles professeurs d'université, philosophes, historiens, politologues, juristes, économistes, mathématiciens, physiciens, chimistes, ingénieurs, etc. Autant de personnalités qui peuvent se prévaloir d'un statut, d'une autorité, et dont les mots pèsent du lourd poids de leur expertise reconnue. Etat des lieux - non exhaustif - de ces contestations "autorisées" . Vous trouverez ici en français, un recensement de ces personnalités et experts qui mettent en doute la version gouvernementale du 11 Septembre : Plus de 250 Professeurs & Universitaires [téléchargement pdf] Près de 500 Architectes & Ingénieurs [téléchargement pdf] Plus de 100 Hauts fonctionnaires & Politiciens [téléchargement pdf] Plus de 100 Pilotes & Professionnels de l'aviation [téléchargement pdf] Plus de 200 Survivants & Proches des victimes [téléchargement pdf] Plus de 100 Professionnels des médias et du divertissement [téléchargement pdf] Découvrez également notre Article de synthèse disponible en dossier PDF. A ce jour, le site américain "Patriots Question 9/11" recense (en anglais, site original) près de 1500 personnes : 140 Militaires et Officiels de gouvernements ou du renseignements530 Ingénieurs et Architectes120 Pilotes et Professionnels de l'aviation300 Professeurs mettant en Question le 11/9210 Survivants et familles de victimes160 Artistes et professionnels des médias et du divertissement. La traduction est en cours ! La première version est achevée. Nous lancons un appel aux traducteurs pour continuer ce travail d'une haute importance : AIDEZ-NOUS A CONTINUER LA TRADUCTION. Retrouvez ces traductions et d'autres documents sur le 11 Septembre sur le site.
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


251674
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages