Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Avant tout, je ne viens pas ici pour créer du pessimisme, bien au contraire.

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-az.aufeminin - 07/10/11 | Mis en ligne le 21/07/12
Mail  
| 140 lectures | ratingStar_278527_1ratingStar_278527_2ratingStar_278527_3ratingStar_278527_4
Bonjour Misstazou, Je souhaite répondre à ton message car j'ai vécu cela quand j'avais 9 ans, avec ma mère. J'an ai maintenant 25. Avant tout, je ne viens pas ici pour créer du pessimisme, bien au contraire. Je veux faire réagir les gens, les encourager, les aider pour qu'ils ne vivent pas ce que j'ai vécu à 9 ans. L'alcoolisme et l'abus d'anxiolytiques de ma mère l'a poussé à se faire du mal. Elle nous a quitté quand j'avais 9 ans. Les années précédentes, j'ai vécu la violence, les disputes, les coups entre mon frère, qui a 7 ans de plus que moi, mon père et ma mère. Ces choses là resterons et me hanterons à jamais. Et après toute ces années, 16 ans, je n'ai toujours pas fais le deuil. Mon frère a plus souffert que moi, puisqu'il était en âge de comprendre, malgré les horreurs que j'ai vu de mes propres yeux. Les séquelles chez mon frère sont encore à ce jour visibles, dans la vie de tous les jours, dans son caractère, son comportement,… les problèmes d'alcool son réapparus chez mon frère, mais à intervalles non réguliers. En ce moment il se sent mieux puisqu'il à trouvé un petit travail, mais lui aussi nie la situation, nie qu'il sent un malaise quand il boit et qu'il devient violent. Mon père à fais une dépression, et son caractère lui aussi ne l'a pas aidé à s'en remettre totalement même si pour lui, la vie est un peu plus douce. Ayant été mise à l'écart de ma mère les 2-3 dernières années avant son décès, j'ai peut être été épargnée et m'en suis peut être mieux sortie. Quoi qu'il en soit, pendant un certain, j'ai donc joué le rôle de la mère dans la famille, ce qui m'a aidé si je puis dire à me construire. Tout cela pour dire que je comprend ce que tu vis. Mon discours peut paraitre fataliste mais il n'en est rien. C'est la première fois que je parle de mon histoire et je veux la partager car certains pourront (malheureusement) se reconnaître à travers elle. Mais je veux m'en servir pour dire que le dialogue est ce qu'il y a de plus important. Il faut parler, parler, parler. Durant toute mon enfance, on me disait de me taire parce que cela devait rester dans la famille. Je me rend compte maintenant qu'ils avaient honte d'avoir une alcoolique dans la famille. Et ma famille s'y est mal pris pour la sortir de là. Voyez le résultat maintenant. Je ne sais pas quel âge ont vos nièces mais à n'importe quel âge, les enfants perçoivent très bien ce qui se passe dans la maison. Ma mère avait beau se cacher, l'odeur et sa démarches titubantes me laissait constater qu'elle avait bu. Il faut donc protéger et essayer de savoir comment les enfants vivent ça. Que lui dites-vous lorsque vous lui parlez ? Êtes vous douce ou plutôt dure ? Je n'ai pas de solutions miracle. Mon père à interner ma mère de force à deux reprise pour la sevrer et ça a fais plus de mal que de bien alors je ne conseille cette méthode sous aucun prétexte. En lui parlant il faut lui faire prendre conscience du mal qu'elle se fait et qu'elle fait autour d'elle, en premier lieu ses enfants, son compagnon et sa famille. De plus, que fais et qu'en pense son compagnon ? Comment réagit-il face à la situation ? Je ne sais pas si mon intervention a pu t'aider mais sache que si tu as d'autres questions, je suis là et que tu n'es pas seule.
  Lire la suite de la discussion sur sante-az


278527
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages