Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Bad trip de lsd

Témoignage d'internaute trouvé sur forumados - 22/08/10 | Mis en ligne le 16/05/12
Mail  
| 435 lectures | ratingStar_255633_1ratingStar_255633_2ratingStar_255633_3ratingStar_255633_4
Bonjour, j'ai 16 ans et j'ai vécu la plupart des sensations que décrivent ces postes. Avant de raconter mon expérience, ce que je vais faire autant pour m'exorciser que pour pouvoir apporter un soutien à d'autres, j'aimerai rappeler qu'il ne sert à rien de juger les gens, surtout sur un forum où l'anonymat est une règle. J'ai pris du LSD il y a un peu plus d'un mois, ce n'était pas la première fois. Avant ma prise, j'étais pour ainsi dire dans un état de curiosité extrême. J'étais avide de revivre une fois de plus toutes les sensations de ce produit. J'allais jusqu'à en rêver, mon inconscient réclamait. Arrivé sur le festival, je me suis très rapidement procuré mon buvard. Il est à noté qu'il était un peu particulier puisqu'il était coupé à la MDMA et qu'il était relativement impur (strychnine). Je le savais, je l'ai pris quand même, seul (important de le préciser). A ma décharge, j'expliquerai que le LSD a relevé depuis l'âge de 11 ans de la fascination pour moi. Mes autres voyages avaient été euphoriques, je voulais une introspection, une véritable remise en question, un interlocuteur stimulant : mon inconscient. Pour se faire j'ai pris le risque d'être seul à consommer ce soir-là. Ceux qui ont déjà gouté savent. Les "non-initiés" pour ainsi dire ne peuvent pas vous comprendre lorsque vous êtes "perchés". Je concevais que cela pouvait être difficile pour moi d'être incompris dans mon "voyage". J'ai ressenti la montée habituelle. Détente, calme… Une heure après peut-être, je ne me sentais plus à ma place nulle part. Je tournais en rond, j'avais besoin de me déplacer, de voir les choses sous des angles divers. J'ai consommé du cannabis en parallèle. Joint d'afghan et herbe locale à la pipe traditionnelle. Lorsque j'ai fumé la pipe, j'ai toussé très fort. J'ai eu alors la première de mes hallucinations. J'ai eu l'impression de cracher du sang à force de tousser. J'avais un ami présent qui bourrait sa pipe qui m'a rassuré, j'ai constaté en tâtant le sol que je n'avais pas toussé. Je commençais à me sentir étrange. La montée a continué par vague, je compare toujours la montée de LSD à une marée haute qui s'abat régulièrement sur soi comme une houle allant crescendo. J'étais capable de gérer ça partiellement. J'étais encore bien. Pour contrôler l'intensité, je m'imagine que je concentre mon état second sous la forme d'une sphère invisible entre mes mains. Je ressers alors mes mains comme un étau autour de cette boule et la réduit lentement. Lorsque mes mains se touchent, je les empoigne et avale la sphère devenue minuscule afin de la surmonter. Mais alors que je faisais ça au milieu du festival, un ami m'interpelle pour me dire que tout le monde me regarde. Je suis déconcentré. Je n'ai pourtant pas d'angoisse véritable encore, ma conscience est altérée, je ne peux pas être inquiet. Ensuite, (à partir de là ma notion du temps est changée) , je me suis mis à déambuler. J'avais l'impression d'être pris dans un cycle. J'allais voir les gens, je discutais, je ne comprenais partiellement, je marchais et je revenais à mon point de départ inlassablement. Le cycle s'est brisé quand j'ai croisé mon meilleur ami. Je discute une seconde avec lui quand très soudainement, j'ai atteint le sommet de ma "perche". J'avais l'impression de voir le monde à travers un globe de verre. Mon ami était mi-humain, mi-chien. Tout était changé, quant à moi, j'étais choqué. Je me suis éloigné avec mon ami. J'essayais de me calmer car je sentais que quelque chose n'allait pas comme d'habitude. Mes hallucinations étaient belles, je voyais le festival comme le Palais des Bains dans le Voyage de Chihiro. Mais je me sentais tendu physiquement et mentalement. Après m'être posé, je suis reparti au festival. J'étais plus détendu mais hébété. Evidemment la musique, les formes et mêmes les odeurs étaient changées mais ce n'étais pas l'essentiel. Mes pensées étaient accélérées au détriment de mon corps et mes perceptions qui elles étaient ralenties. J'avais ce que je voulais, un dialogue de moi à moi. J'angoissais, non pas que le contenu de mes pensées fut anxiogène mais je cherchais une vérité à laquelle m'accrocher pour passer au travers de l'épreuve et apprécier cet état. Mais la seule vérité à laquelle m'accrocher était qu'il n'y en avait pas et que pour passer au travers il me fallait rester calme et m'écouter moi-même. Ma conscience comme lanterne dans le chaos. C'est le véritable apprentissage de cette nuit-là. Mais le calvaire ne faisait que commençait. La redescente fut longue et… truculente. Jusqu'à 10 heures du matin (prise à 10h30 la veille) , ce fut régulier, proportionnel, je me sentais mieux et récupérait mes facultés. Puis soudainement, je me suis retrouvé hébété et incapable de comprendre. Une remontée ? Resté perché ? Plutôt que de paniquer, je me suis éclipsé chez un ami et fait l'effort de garder la tête froide. Je m'en suis finalement sorti avec une grosse insomnie et une sentiment bizarre, malsain qui refusait de s'en aller. Il a duré une semaine avec des passages furtifs d'absence mentale. J'ai du arrêté le cannabis car il me faisait remonter l'angoisse. Je garde la clope et l'alcool. Aujourd'hui je me sens serein, cette experience… traumatisante - je vous assure - me hante mais m'a rendu plus fort. Je suis plus calme, plus mature. Je me retrouve dans un des témoignages précédents "j'ai l'impression d'avoir grandi de plusieurs années en une nuit". C'est dans le "bad trip" que j'ai trouvé un peu de lumière. Aussi, tant que vous avez votre conscience, je vous propose d'en profiter et de rester calme. Si vous êtes encore capable de réfléchir seul, c'est que vous n'allez pas si mal que ça je crois.
  Lire la suite de la discussion sur forum.ados.fr


255633
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages