Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Besoin de correction svp

Témoignage d'internaute trouvé sur forumados - 05/05/10 | Mis en ligne le 20/04/12
Mail  
| 155 lectures | ratingStar_244133_1ratingStar_244133_2ratingStar_244133_3ratingStar_244133_4
Bonjour, pouvez vous m'aidez à terminer la rédaction svp. Sujet : Bérenger prend conscience que Jean devient peu à peu Rhinocéros. (les rhinocéros sont des hommes animalisés). Imaginez, sous forme théâtrale, un dialogue argumentatif entre les 2 amis : Bérenger assaie de convaincre Jean de rester humain. Critére de réussite : -utiliser les symptômes de la Rinocérité : Symptôme physique:se sent pas très bien, voix de + en + rauque, toux, mauvaise ouîe, des malaises, fiévre, mal de téte, bosse sur le front, teint verdâtre, respire bruyamment, veines saillantes, peau durcit, ses vêtements le gènent… Symptôme moraux: n'est pas aller travailler, pas de bonne humeur, amnésie passagère à propos des rhinocéros, cherche sa nourriture, veut un vêtérinaire et non un médecin, la colère monte en lui,"je suis misanthrope",les hommes le d'êgoutent,… - utiliser des prépositions sub conjonctive : de cause, de conséquense, de but, d'opposition (quand, comme, si, que, puisque, parceque, si bien que, vu que, alors que… -mais, ou, et, donc, or, ni, car. -je joue sur les expressions : se sentir mal dans sa peu, faire peau neuve, être à fleur de peau, faire la peau à quelqu'un, sauver sa peau, une peau de vache, tenir à sa peu… - j'emplois des didascalies variées au présent on est chez jean : chanbre avec salle de bain) en regardant par la fenêtre, attristé, réveur… -je joue sur les nuances du conditionnel et de l'impératif. (conseil, ordre, prière…). -arguments variés, convaincants, l'action progresse + figures de styles. -je mets en valeur ma connaissance des 2 personnages: leurs pyschologie, leurs habitude ; leur passé. Bérenger : insouciant, retardataire, conciliant, honnête, maléable, sans agressivité, maznque de volonté, morose, voire dépéssif, peu susceptible. Sans prétantion, rêveur, tollérant, sous une apparence nonchalante, est en fait quelqu'un de sympatique. Jean : pointille, prêtre de mauvaise foi, moralisateur, homme à principe, inquisiteur, esprit critique, sans délicatesse, volontaire. S'interesse à l'apparence sous ses dehors d'honnête homme. Il a trés peu d'humanité, manque de compassion, de d'empathie. La rédaction : Bérenger. (il frappe à la porte). Vous êtes là ? Jean. Oui j'arrive, une seconde… Bonjour Bérenger ! Bérenger. Bonjour Jean. Je suis venue vous voir pour vous dire que M. Papillon n'est pas content. Il m'a demandé pourquoi vous n'êtes pas venu travailler ce matin. Jean. Je me sens mal dans ma peau, je crains que je suis malade. Bérenger. Avez-vous vu un médecin ? Jean. Non, je me débrouille bien seul. Je n'ai besoin de personne. Bérenger. (étonné). Ah bon ? Ça m'étonne de vous Jean. Vous êtes vraiment malade et vous dites encore que vous n'avez besoin de personne ! (observant le visage de Jean). Regardez un peu votre front, on dirait qu'il est un peu bizarre. Jean. (se tâtant le front). Mais qu'est-ce-que vous me dites ? Quest-ce qu'il a mon front ? Bérenger. Je ne sais pas, on dirait que vous vous êtes cogné quelque part. De plus, il n'y a pas que votre front qui est étrange, je crois que vous faites peau. Neuve : votre couleur de peau change peu à peu, elle verdit ! Jean. (il s'assoit sur son lit). Arretez de raconter des histoires, Bérenger. Je ne suis pas du tout de bonne humeur. Bérenger. Ce ne sont pas des histoires Jean. Ce ne sont pas des histoires ! Vous devenez de plus en plus différent. Jean. (il commence à se fâcher). Quoi donc ? Vous êtes mon ami, pourtant, vous me dites que je deviens de plus en plus bizarre, Que je change de couleur… Je pense qu'il serrait temps pour vous d'arrêter de boire mon cher Bérenger car cela. Devient de plus en plus inquiétant ! Bérenger. Eh bien moi, puisque vous ne me croyez pas, je pense qu'il serrait temps d'aller vous. Regarder dans la salle de bain. Vous verrez de vos propres yeux la vérité ! Jean. (la voix de Jean se fait de plus en plus rauque). Je vais aller me changer, je me sens mal dans mes vêtements. (il part dans la salle de bain). Bérenger. Alors vous avez vu ? Jean. (il grogne presque). Mais de quoi me parlez vous ? Je ne vois rien d'extraordinaire ! Bérenger. (étonné). Allons, allons Jean ! Ne faites pas semblant de ne pas comprendre : vous devenez rhinocéros, c'est grave ! Jean. Rhinocéros ? Vous me parlez sans doute du rhinocéros d'en bas. Bérenger. (il regarde par la fenêtre). Oui, vous avez raison il y a un rhinocéros en bas mais moi je vous parle de vous, De votre front ainsi que votre couleur de peau. Jean. (il revient dans la chambre). Je commence à avoir mal au front et j'ai de plus en plus chaud. Bérenger. (observant Jean). Attention Jean, attention ! Cette scène me rappelle quelqu'un… Jean. Moi aussi… M. Boeuf non ? Bérenger. Je pense que…euh… Jean. (inquiet). Mais quoi dite moi, vous pensez quoi ? Bérenger. Vous devenez Rhinocéros ! Jean. (les mains de Bérenger deviennent peu à peu verte). Bon, on peut dire que j'ai un peu changé mais pas au point de devenir Rhinocéros ! Bérenger. (observant Jean). Je constate que ce n'est pas seulement une transformation physique mais aussi. Intellectuelle ! Vous voyez bien que vous devenez peu à peu rhinocéros mais malgré cela vous ignorez. Cette métamorphose. Jean. Vous divaguez ! Bérenger. Je vous en supplie Jean, restez comme vous êtes ! Ne changez pas ! Aimeriez-vous vraiment devenir un féroce pachyderme ? Ne pensez vous pas qu'il est important de garder votre humanité : le coeur, l'intélligence, la culture n'est-ce pas ceux qui différencie l'homme de l'animal ? Jean. De toute façon je ne suis plus moi même… Bérenger. Vous êtes pris dans un piège qui Vous transforme en rhinocéros mon ami. L'animalité qui se développe en vous n'est pas irréversible si vous en prenez. Conscience et accepter de vous remettre en question ! Jean. Vous avez peut être raison mais les deux ne sont-ils pas compatible ? Ne puis-je pas suivre mon instinct et garder mon humanité et tout ce que cela sous-entend ? Bérenger. Non, puisque l'animalité vous faisant suivre votre instinct vous empêcherait de garder bonté, la culture passerait pour vous en second ordre, vos désirs prenant le pas sur votre volonté d'être bon . Vous êtes un homme qui peut vivre cette vie d'une toute autre manière rien qu'en étant Vous-même dans le Coeur . Jean. Çela fait depuis d'une heure que vous dites que j'ai changé mais, J'apperçois que vous aussi Bérenger, vous avez changer ! On peut même dire beaucoup car vous ne parlez plus comme avant, vous pensez autrement… et d'ailleur je ne trouve pas forcément tort ce que vous venez de me dire. (le visage de jean commence à reprendre sa couleur naturelle). Béranger. Vous avez l'air d'aller mieux comment vous sentez vous ? Jean. (en larme). Comme revenant d'un lourd sommeil . Je ne comprend pas comment j'ai pu faire pour arriver au point de devenir rhinocéros, j'ai honte de moi. (sa voix change et redevient peu à peu normal). Bérenger. Il est bon que Vous compreniez que tout est en Vous Jean, et que c'est au coeur de votre Être que Vous pourrez trouver la force dont Vous avez besoin pour être Vous-même. Jean. J'ai l'impression que m'a bosse diminue, qu'en pensez vous Bérenger ? Bérenger. Efectivement, on dirait que vous regagnez votre humanité. Et moi je retrouve peu à peu mon ami Jean. Jean. Heureusement que vous étes venu me rendre visite ce matin, Heueusement que vous m'avez parlez de tous cela pour m'enpêcher de me dénaturer car si vous ne seriez pas venu, je serait déja dans les rue entain d'effrayer les gens, de leur faire du mal. J'ai honte ! (jean redevient normal). Moi qui n'arréter pas de vous critiquez persque dans tout les domaines, j'ai failli moi même aujourd'hui. Me métamorphoser en pachyderme. Je ne sais vraiment pas comment vous remercier Bérenger, vous êtes un véritable ami ! Merci mille fois. Bérenger. Vous n'avez pas besoin de me remercier Jean, je n'ai fait que dire les vérités. Je vous prie seulement de restez comme vous êtes et de ne plus tomber dans la méme érreure ! Jean. (devenu humain). Inguiétez_vous pas Jean, aujourd'hui, j'ai tirer une bonne leçon, jamais je ne ferrait une tel chose !
  Lire la suite de la discussion sur forum.ados.fr


244133
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages