Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

C'est assez différent de ce que j'en avais compris dans tes premier messages.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 195 lectures | ratingStar_281877_1ratingStar_281877_2ratingStar_281877_3ratingStar_281877_4
Hello Samyra, Content de pouvoir te répondre en direct. Bon donc, la suppresssion de rapport n'est pas une mesure de rétorsion et tu n'attend pas des excuses, mais bien plus ? En fait, tu es dégouttée, tu n'a plus envie de lui, tu ne veut plus de cette vie ? C'est assez différent de ce que j'en avais compris dans tes premier messages. De même, que vous aviez discuté de l'éventualité d'une féssée (mais la gifle et la féssée sont deux choses bien différentes) n'était pas mentionné jusqu'à présent, et c'est un élément important… Mais globalement, ton dernier message est assez différent : tu ne supporte plus cet homme qui ne gère pas correctement ses filles et prend parti contre toi, voire même, si je lis un peu entre les lignes, prend le parti de l'ex dans un conflit qui, c'est clair, se situe entre toi et l'ex, les filles étant l'instrument de l'ex… Mon ex est manipulatrice aussi et les problèmes que j'ai rencontré sont vraiment similaires à ceux que tu rencontre. Pourtant, avec ma femme, nous en sommes venus à bout, et ça ne s'est pas fait tout seul. Dans mes précédent message, j'ai essayé de t'expliquer comment je l'ai vécut, parce que je crois que ton homme le vit d'une façon très voisine de ce que moi j'ai vécut. Les choses, chez moi, ne sont pas arrivé au même point que chez toi, mais pas loin, puisque, je te l'ai dit, ma chérie s'est violemment battue avec ma fille. La différence est que je n'était heureusement pas présent ce jour la. Dans ton message, tu semble rejeter en bloc tout ce que je t'ai dit. Particulèrement la dernière phrase me fait réagir : Pour finir, il fau drait que les pères arretent d'idéaliser leur petite fille cherie et ouvrent les yeux… Que veut tu dire ? D'abord, ça semble mettre tous les hommes dans un même panier. Si tant de BM ont des difficulté avec les BF, c'est donc la faute des hommes ? Des ex ? Les BM, bien sur, elles, sont hors du coup, ce sont des victimes des 3 autres, l'ex, le zom et la BF, ligués tous contre elle ? Pauvres BM que le monde s'acharne a faire ainsi souffrir !!! Mais tu ne crois pas que c'est un peu rapide ? Dans mon histoire, tout le monde a bougé. Si l'un bouge et pas les autres, ça n'aboutit pas. Ma femme a fait beaucoup d'effort pour trouver sa place, et pour nous comprendre. Moi j'ai aussi beaucoup écouté ce qu'elle disait. La seule qui n'a jamais bougé, c'est l'ex. Et encore ! Elle bouge maintenant, parce qu'elle n'a pas le choix. Car la victoire que nous avons obtenue en ramenant la paix dans le foyer, a des conséquences pour elle : ma fille ne se laisse plus manipuler et n'accepte plus les tentatives manipulatrice. Et elle le dit, car elle a fort bien saisi. Elle n'utilise pas ce mot là, mais c'est bein ce qu'elle dit, et très clairement, et n'hésite plus a dire ce qui, chez sa mère, ne va pas du tout, des fois même je suis sidéré de la voir ainsi prendre partie contre sa maman. Et d'autant qu'elle le fait avec discernement, et intelligence. Elle n'insulte pas sa mère, ne la dégrade pas, et l'aime toujours, mais elle sait faire le tri et dire : là c'est pas normal, je ne veux plus ceci ou cela. Bref, tout le monde a bougé. Et la BM aussi. On aurait put imploser à cause de tout ça, on a sut s'en sortir mieux. Alors la question posée me semble assez simple : est-ce que tu veux parvenir à un règlement, ou est-ce que t'as ta dose, et tu veux fouttre tout ce petit monde dehors ? Si tu veux terminer l'histoire, c'est une autre affaire, et les mesures a prendre sont d'une toute autre nature. Mais si tu veux encore essayer de faire bouger le schmillblick, ce n'est pas en campant sur tes positions et en fermant le dialogue (la sexualité est un mode de communication du couple) que tu va y parvenir. Vous êtes entré dans une phase qui semble, au vu de ce que tu écrit, ressembler davantage à une bataille rangé qu'à une coopération solidaire pour surmonter les problème. Ton attitude telle que tu la décrit est plus de te retrancher, que d'aller vers l'autre. Je suis d'accord que ton homme n'a pas compris qu'il fait une erreur. Mais si tant d'homme se comportent ainsi, il doit peut-être y avoir une raison, ne crois tu pas ? Soit tu te contente de dire que les hommes sont des gros cons, soit tu essaye de comprendre. Et comprendre l'autre, c'est sur, ça aide ensuite pour le dialogue… Si tu veux, je peux te parler de mes erreurs, qui ressemblent à celle de ton homme, de leurs raisons, et de comment j'en suis arrivé a en prendre conscience, pour finalement fonctionner différement. Au passage, évidement, tu ne pourra pas faire l'économie de voir tes propres erreurs, celles qui, au lieu d'aider ton homme a agir autrement, l'enferme et le confirme dans son comportement. Mais a te lire, j'ai pas vraiment l'impression que tu le souhaite. Plutôt l'impression que tu souhaites des réponses allant dans ton sens, pour te conforter dans tes positions. Encore une fois, je trouve que tes griefs sont légitimes. Mais la réponse apportée ne me semble pas constructive et suceptible de faire évoluer la situation, et j'ai le sentiment que tu n'a pas trop entendu ou voulu entendre certaines choses que j'ai dites. Pourtant, il n'y a pas énormément d'avis masculins ici, et ça vaudrais peut-être la peine de les écouter un peu, ces gros cons d'hommes, parfois, non ? Quelques trucs que je peux ajouter : Les hommes sont maltraités dans la séparation. Il existe une forte présomption d'incapacité de l'homme a s'occuper des enfants. Il y a sur lui, l'homme, une pression sociale bien plus forte que sur la femme. Elle, si elle a la garde des enfants, tout le monde trouve ça normal. Quand c'est l'homme, c'est l'exception. Les ex en plus le vive fort mal, comme si on les attaquait dans leur rôle de maman. La mienne m'a d'ailleurs dit un jour "on ne sépare pas des enfants d'une mère". Ouais… parce qu'un père, c'est sur, ça compte moins ! Allons donc… Seulement cette pression est insidieuse. L'homme est sur le qui vive. Le moindre faux pas peut lui couter cher, et il le sait. La mère, l'ex donc, est là pour veiller a bien exploiter la moindre faille, et elle ne s'en prive pas (et j'en sais quelques choses, crois moi, je n'avais pas rêvé, ce que je craignais est bien arrivé, et même si j'ai gagné, parce que j'ai eu la chance de tomber sur des JAF intelligentes (3 jugements, 3 femmes JAF, sans doute un hasard…) ça n'empêche que j'avais fort bien pigé : je m'occupe de mes enfants mais sous surveillance permanente. Or, la justice est bien dure avec les pères… et nous ne sommes pas du tout à égalité. Entre pression sociale, pression de l'ex, pression de la justice qui n'est pas en notre faveur, ouais, parfois, on essaye des (mauvaises) stratégies d'évitement de conflit. Oui, si on ne voit les enfants que le WE, on va tenter d'éviter le conflit avec eux (mais j'ai eu aussi droit à la demande de réduction des droits de visites… là aussi elle fut débouté, mais tu peux pas savoir tout ce que j'ai fait pour me défendre, et il ne faut pas trop attendre que l'avocat le fasse, t'as méchament intérêt a toi même amener les arguments, l'avocat n'est que ton porte parole). Oui si on les a à la maison, on essaye aussi d'éviter, sauf que là, ça devient invivable, ils nous cherchent et il faut bien qu'ils nous trouvent, mais bon dieu qu'on a les jetons, nous les hommes, de jouer notre role, en sachant tout ce qui risque de nous tomber sur la tête. Et ça ne manque pas, je ne fantasme rien, puisque c'est bel et bien arrivé : assignation devant le juge parce que le petit se sentait mal. Et d'ailleurs c'était la vérité, il n'allait pas bien ! Mais pas parce que je m'en occupais mal, pour pas mal d'autres raisons, que heureusement le juge a pris la peine et le temps de regarder et de comprendre. Sinon mon fils serait actuellement à 14000 km de moi et je ne le verrais que très peu, voire plus du tout car sa mère expatriée si loin envisageait à un moment de s'installer définitivement là bas, ou elle va se marier en aout cette année. Les enfants le vivent cmme un abandon, mais heureusement, elle a finalement décidé de revenir, dans un ou deux ans, ça on ne sait pas encore… Il y a d'autres raisons, et les comprendre serait certainement un point de départ pour aider ton mari a prendre les choses en main. Mais déjà réaliser combien la pression sociale est forte serait un bon point de départ. Personne ne nous fait confiance, tout le monde pense, sans que cela ne repose sur aucune réalité objective, qu'un enfant a besoin de sa maman, plus que de son papa, et que les mamans sont plus aptes a s'occupé des chérubins que les papas. Les Papas sont obligés bien davantage que vous de faire très attention, d'être irréprochable. On voit des mères faire absolument n'importe quoi, mais quand le père demande la garde, il se fait débouter. Alors qu'un homme, dès qu'il fait une connerie, on lui retire très très vite les enfants. En plus, je ne connais pas de cas d'hommes qui manipulent les gamins contre leur mère comme j'en connais tant de mères qui ne se gènent pas. L'homme essaye de protéger les enfants contre cela, de les sortir du conflit. Mais le conflit implique à tout coup la BM, c'est elle la véritable cible de l'ex, et c'est contre elle qu'elle dirige le canon enfants. Alors le père, s'il s'implique dans ce conflits Enfants/BM à l'impression de les impliquer dans le conflits entre l'ex et la BM, ils voudrait exactement l'inverse, que ce conflit n'existe pas, et surtout ne pas avoir à y être mélé. Il craint en plus que les enfants prenne sa prise de position comme une attaque contre leur mère. C'est idiot ? Pas si sur… l'enfant joue dans le camp de la mère quand il affronte la BM. Le père, en s'impliquant, joue donc contre la mère des enfants. Et ce n'est pas qu'il ne veuille le faire, mais il ne veux pas le faire en y impliquant les gosses, qui n'ont rien a faire dans ce chantier infect. En fait, je pourrais résumer ainsi : tu es dans ta propre légitimité, et tu en vient à détester la BF, et la frapper. Ça te semble normal, puisque la situation mal gérée, rend les choses insupportables. Mais ton homme aussi est dans sa légitimité. Ce conflit ne le concerne pas, c'est un conflit provoqué par l'ex, utilisant les enfants, et dirigé contre toi. Ce conflit rend la situation insupportable pour lui, mais il préfèrerait que tu le règle toi même. Ce qu'il ne réalise pas, c'est que c'est tout bonnement impossible !!! Il n'y a que lui qui peut rétablir l'ordre, et qu'il le veuille ou non, il doit s'impliquer dans ce conflit détestable. Il le fera avec répugnance, car ce conflit est très malsain et fait énormément de mal aux enfants. Il le fera avec la peur d'aggraver les choses, l'impression de prendre parti, et donc de se méler du conflit, avec la peur véritable que son intervention va nuire encore plus aux enfants. Que ceux ci vont y voir une attaque pour la mère. Plus celle ci les manipule, et plus ce sera difficile, car tout ce qu'il va faire va être utilisé, en effet, pmour pourrir davantage la situation. Bref, pas si facile, et les hommes ne sont pas si cons que tu à l'air de le penser, ils comprennent le problème, mais ils ont une putain de peur de mettre leur nez dans ce mic mac déguelasse, et je les comprend pour l'avoir vécut. Pourtant, il faut être très ferme, c'est vrai, mais il faut aussi se protéger beaucoup des manipulation de l'ex. Casse tête de premier ordre, tu le crois ou pas, mais c'est en tout cas ce que je peux en dire. Dans ce contexte, attendre des excuses est vain. Elles ne viendront pas. Ton homme souffre autant que toi. Même il souffre de ton attitude autant que tu souffre de la sienne. Et ceux qui souffrent le plus sont les enfants. Il ne va pas s'excuser, car il n'a rien fait de mal a ses yeux. Il se débat dans une situation complexe, que visiblement tu ne comprend pas, donc il ne se sent pas aidé. Il doit même t'en vouloir beaucoup, car loin de l'aider, tu lui fait des reproches (qui sont les pire tue l'amour qu'on connaisse). Il ne sait comment faire cesser le feu, et il ne comprend pas que toi, l'adulte, tu rentre dans le jeu de ce conflit (même s'il voit bien que ce conflit t'es au départ imposé, mais il ne comprend pas pourquoi c'est à lui de te protéger toi, à lui d'intervenir dans un conflit que après tout, tu devrait pouvoir toi régler). Il a tort, je le sais, et je suis d'accord avec toi, mais il a bien des raisons, réelles et pas fantasmées, de craindre le pire… et il n'arrivera à rien si vous n'êtes pas totalement solidaires. Cette solidarité du couple parental est de très très loin la première condition pour espérer quelques chose.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


281877
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages