Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

C'est le prix de l'égalitarisme extrême

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 142 lectures | ratingStar_274906_1ratingStar_274906_2ratingStar_274906_3ratingStar_274906_4
Bonjour, Je ne suis pas sûr que l'élitisme se trouve là où on le pense. A force d'abandonner l'idée d'élever (j'entends par là les tirer vers le haut, vers la culture, l'esprit critique) , les élèves, de leur apporter de solides connaissances et bases qui vont leur permettre aussi de développer leur esprit critique, supplanté par l'idée que tous les élèves doivent réussir ; ce qui à première vue est une idée généreuse et belle, on a abouti à un hyper-élitisme --- la part des étudiants issue de familles ouvrières à polytechnique et aux ens a chuté ces dernières decénnies, ceci parce que l'école ne donne plus les moyens aux bons élèves qui n'ont pas dans leur environnement des proches hautement diplômés de s'élever. C'est le prix de l'égalitarisme extrême : un élitisme absolument injuste et très étriqué. Je serais totalement pour l'égalitarisme, si les élèves en seconde savaient à 90 % d'entre eux développer, factoriser, connaissaient avec aisance leur table de multiplication, savaient distinguer "est" et "et", "c'est" et "sait", conjuguer la plupart des verbes etc. Mais ce n'est pas le cas ! Aussi, je crois qu'un élitisme est nécessaire, mais celui qui se fonde sur l'idée d'élèver tout à chacun et pas seulement, (l'égalitarisme extrême n'a pas cet objectif ni cet idéologie mais a cette conséquence) les enfants qui auront papa, maman, tonton et autres comme ingénieur, énarque, médecin etc. ; sans hypocrisie, i. E sans leur faire croire une réussite qui est fausse car taillée sur mesure de leur capacité et adaptitude ; et en phase avec une réelle acquisition des connaissances, sur une valeur sûre des diplômes et non pas une braderie de ceux-là. Mais certains, pour se donner bonne conscience, diront " mais, on fait travailler les bons élèves grâce à la pédagogie différenciée". M'est -avis que ce n'est pas en donnant avec parcimonie quelques problèmes un peu plus difficiles que d'habitude que cela forme et développe vraiment l'intelligence et l'esprit critique, c'est plutôt sur un travail très régulier, avec des problèmes de difficultés diverses donnés en même temps que cela donne devient fructueux. Et cette politique de quotas (80 % bac, 50 % bac+3) de réussite a commencé à l'université et l'institution tient à ce qu'elle se développe. Il y a quelques années, je n'aurais pas eu de problème à conseiller un étudiants lambda de licence (3e année) comme aide à un lycéen pour du soutien. Désormais, vue que bons nombres de ces lycéens sont hélas en difficulté devant des problèmes de niveau lycée, je ne conseillerais que des étudiants ayant au moins la mention. C'est peut-être cynique, mais c'est "le vrai" et le vrai a parfois du cynisme. Malheureusement, l'élitisme n'est pas à la mode, c'est même devenu un mot tabou puisqu'il sous-entendrait que l'on jette forcément les uns, en difficulté, pour permettre aux autres de réussir. Or, ce n'est pas du tout le cas, il s'agit tout simplement de remettre un peu de bon sens dans l'école en ayant l'idée qu'elle a pour but tirer au plus haut les élèves, et pas de les faire regresser ou végéter. Cordialement.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


274906
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages