Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

C'est une journée bien ordinaire, pour moi.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 182 lectures | ratingStar_274830_1ratingStar_274830_2ratingStar_274830_3ratingStar_274830_4
Hello, Mais non ça n'est pas la loi des séries. C'est une journée bien ordinaire, pour moi. J'en ai connu des gratinées, quand je me retrouvais en comparution, en audience, et la fois par exemple où j'avais tellement flippé que j'avais pris des tranquillisants, qui ne m'ont fait effet qu'à retardement… Je me suis retrouvé sur la route à m'endormir sans m'en rendre compte et je me suis payé le décor : une roue arrachée, le train avant foutu, la bagnole bien profondée et moi, heureusement, je n'avais tué personne et, peut-être malheureusement, j'étais toujours de ce monde, pour déguster la suite, chouette ! … De beaux morceaux, choisis à la main, par la bienveillante instance qui, paraît-il, veille sur nous… Oui parce qu'après, il y a eu la suite, l'interminable suite… Non, ça c'est rien du tout. Un minuscule échantillon. Et après, les gens me disent : mais où trouvez-vous toutes ces idées ? A quoi je suis tenté de répondre : mais à vous, il ne vous arrive rien, ou quoi ? ? ? Vous vivez dans un caisson pressurisé, retranchés du monde ? Moi c'est le bordel tout le temps, dès que je mets le nez dehors, dès que je suis confronté à autrui. Et des fois, sans mettre le nez dehors : je sais pertinemment que même au fin fond de ma cambrousse, on peut venir m'emmerder. La preuve, quand j'ai eu droit à des perquisitions et tutti quanti, j'ai compris que même mon havre de paix était tout relatif… Statu quo ? J'ai l'impression que c'est comme ça pour tout. Chacun de nous est comme une araignée pendue à son fil, à souhaiter qu'il ne rompe pas. Que te dire ? Que ça pourrait être pire ? Tu la connais déjà, celle-là. Oui, écrire m'aide à comprendre. Disons que ça file tellement dans ma tête que choper au vol une ou deux idées, les obliger à prendre forme, ça ne fait pas de mal. Et puis, je me dis, on ne sait jamais, peut-être que ça aide d'autres, va savoir qui et au fond, ça n'est pas l'important, à en retirer quelque chose, à oser croire en leurs convictions intimes, à se poser des questions, à voir que le Ubik qui écrit des extraits de roman, fait des statuettes et compose des morceaux de musique, est aussi capable de clapoter dans la fange, d'être confronté à des problèmes, qu'il peut lui aussi avoir mal au bide à force de voir la méchanceté des gens accumulée. Mélange hautement explosif, cocktail meurtrier, qui mène droit notre planète à sa perte irrémédiable : méchanceté et bêtise, les deux mamelles sacrées de l'humanité, leur cheval de bataille, leur pain quotidien. Le fond de commerce de toute l'histoire, le dénominateur commun à tout ce que je raconte et je vis, que ce soit du réel, à travers mes témoignages, ou de la fiction, qui n'est jamais qu'une élaboration secondaire à partir de réel que d'autres ont vécu… La méchanceté et la bêtise. Il y a quelque temps, je postais un texte sur "je crois à la connerie universelle"… Il est toujours d'actualité. Il y a des gens qui gagnent, individuellement, à être connus. Mais pour un ou deux que tu croises, comme ça, et avec qui tu réussis à établir le contact, parce que certaines conditions sont réunies qui le facilitent, tu te farcis des centaines de milliers de pauvres cons au quotidien, en sortant de chez toi, en allant faire tes courses, en conduisant… Des minots de 13 ou 14 ans qui t'insultent quand tu passes alors que tu ne leur as rien demandé, qui cherchent la merde on se demande pourquoi… des fatigués à cran qui sont prêts à te sauter à la gorge parce qu'au feu rouge tu n'as pas démarré assez vite à leur goût… des tordues qui t'allument alors qu'au fond elles n'en ont rien à foutre de toi… des vicieux qui cherchent à t'arnaquer, te téléphonent jusque chez toi pour te vendre des trucs dont tu n'as aucun besoin… des jobards en tous genres, entre ceux qui croient avoir trouvé la vérité, ceux qui viennent te tanner pour que tu votes pour eux, ceux qui viennent écraser le douâ sur la sonnette et te demandent, une fois que tu as lâché ce que tu faisais, de cotiser pour ceci ou cela… Les témoins de Jéhovah et autres. A ceux-là, je réponds : je suis, moi, témoin de la Connerie Humaine, bien plus universelle que tous les Jehovahs qu'on pourra jamais inventer. La connerie universelle, c'est une valeur sûre. M'étonne qu'on ne la cote pas en bourse, tiens. Un beau jour, tout ça finira sans prévenir ; je tomberai raide le nez dans ma purée, une bouchée de haricots verts encore dans le bec et là, ma dernière pensée sera : démerdez-vous sans moi, je vous tire ma révérence, je vais enfin être tranquille… peut-être. J'espère que ces histoires de paradis et de St Pierre sont des conneries, j'ai pas envie de me taper celui-là par-dessus, avec ses boniments sur le péché, la culpabilité et autres salades à dormir debout, ça ira comme ça, j'aurai eu ma dose. Bises cousine. Il n'y a rien pour toi, tu le sais. Ici, c'est différent, mais ça n'est pas la vraie vie… Ici, les relations sont plus courtoises et respectueuses, sauf exception. Pas du tout les règles en vigueur dans le monde que je connais. Tu sais quoi ? J'ai dans l'idée que les gens qui auraient le plus besoin de venir ici, n'y viendront jamais. Et inversement, que ceux qui sont là ont déjà compris pas mal de choses et n'en ont pas vraiment besoin. Ceux pour qui ce serait vraiment pas du luxe, eux, ricaneraient s'ils nous lisaient. Normal, ils sont "très bien", respectables et tout et tout… comme mon ex épouse, par exemple… Pffff… Comme le charmant ex de ma compagne, beau gosse qui drague sur Meetic, compositeur de musiques de films, habillé chic, cultivé, sportif, bien de sa personne, pompes à la mode, restaurant, cinéma, vie Parisienne… mais qui pique des colères monstres, est violent et pervers narcissique, manipulateur, macho, éjaculateur précoce, tordu, escroc sur les bords et fier de l'être. On devrait donner des médailles aux enculés, aux moins ils seraient fiers pour quelque chose. Non, on ne devrait pas : toutes ces médailles, en de telles quantités, ça ruinerait notre économie, elle est déjà à bout de souffle. A te lire, Ubik.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


274830
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages