Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Centres anti-douleur france

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante - 13/02/10 | Mis en ligne le 08/05/12
Mail  
| 242 lectures | ratingStar_252498_1ratingStar_252498_2ratingStar_252498_3ratingStar_252498_4
Bonjour Régine. Tiens donc, moi aussi je suis "contente" de te retrouver sur un autre sujet, étant bien entendu que je préfèrerais bien sûr que ce soit dans un contexte plus joyeux ! Dommage que t n'aies pas un traitement plus efficace, mais ravie pour toi que tu aies un médecin qui au moins cherche à comprendre ! Bon, eh bien puisque c'est toi qui viens nous donner tant d'explications claires, je vais moi aussi être plus précise sur les raisons qui m'ont poussée à rechercher des témoignages, étant bien posé àla base que si je suis si si (comment dire) pour le moins surprise de ce qui se passe dans mon propre centre anti-douleur, j'aimerais bien avoir d'autres avis, autant de déceptions comme Chris que d'explications intéressantes comme Régine, voire de satisfactions pourquoi pas, par d'autres patients, on peut rêver ! La première fois, quand j'ai consulté dans le centre anti-douleurs de ma ville, pour des douleurs chroniques à la gorge (quine sont d'ailleurs en réalité jamais parties, d'où le fait que je n'en parle qu'en cas de changement) , là oui j'ai eu droit à une consultation à la fois avec un médecin et je crois un neurologue, j'ai passé des examens mais je ne me souviens plus quoi car ça remonte à longtemps. Ils ont essayé deux ou trois médicaments différents, guère plus, et puis voilà, échec. Quand j'ai consulté pour mon genou cela a été en quelque sorte plus simple, même si le résultat a été mitigé : j'ai eu une consultation, avec un médecin, mais là j'avais déjà tout un dossier à cause de ma précédente algodystrophie ; puis une scintigraphie, dans des conditions peu racontables d'ailleurs, et puis on m'a prescrit un certain temps des suppositoires de Lamaline, cela a fini par aller mieux avec du temps. Cette fois-ci, pour ma pourriture d'endométriose (pardon mais j'essaie de rester polie) , pourtant j'avais un dossier encore plus fourni vues mes deux premières opérations et les traitements déjà pris, là j'en suis à penser que le centre anti-douleur au moins celui de chez moi ne sert pas vraiment à grand-chose… J'ai d'abord eu droit à une consultation qui a dû durer à peine un quart d'heure, puis je ne sais quel médicament qui ne m'a strictement rien fait. Des mois plus tard, après deux longues hospitalisations, j'y suis revenue, là on m'a proposé quelque chose qui aurait pu être très intéressant puisqu'il ne s'agissait pas d'un médicament mais de stimulation électrique. J'ai louéé l'appareil, appris à m'en servir (avec la cécité ce n'était pas simple au début) et puis j'ai très vite déchanté : malheureusement, j'avais peu de soulagement et encore il fallait que ce soit dans des conditions bien précises, mais en contrepartie, effet secondaire rarissime mais très gênant, je ne pouvais pratiquement plus contrôler mes urines… J'ai quand même persévéré trois mois parce que j'espérais qu'avec le temps je finirais par obtenir n meilleur résultat ; puis j'ai rendu l'appareil, ai dû payer une location complémentaire en plus des trois mois déjà déboursés, et au centre anti-douleurs on m'a dit que ce n'était plus la peine de revenir ! ! ! Il paraît que cet effet secondaire n'a jamais été observé, au moins jamais en France… Sauf qu'en plus ça augmentait aussi ma douleur aux reins en cas de crise d'infection urinaire… Alors, en plus de l'acupuncture et de la kiné, il a fallu repartir sur l'artillerie lourde : Lyrika, Lamaline, Dafalgan à la demande, longtemps de la morphine en plus, maintenant je n'en prends plus qu'occasionnelement et avais réussi deux fois à diminuer les antalgiques ; mais en ce moment je n'ai pas le choix car en plus des douleurs pelviennes, suite à une infection urinaire qui laisse des traces ce sont les reins qui en rajoutent question douleur… Voilà en détails mon expérience du centre anti-douleurs ici. Heureusement pour moi j'ai aussi des séances de psy mais ce n'est même pas le centre anti-douleurs quime l'a conseilllé mais simplement une amie… Quant à l'anti-dépresseur, c'est imbriqué mais c'est quand même une autre histoire car les causes sont multiples, là il a fallu changer plusieurs fois mais j'en ai un qi me convient et qui a été trouvé par le médecin suite à mes propres indications vu que j'avais déjà souffert d'une dépression il y a pas mal d'années et n'avais alors trouvé qu'un seul a-d qui me convenait. Attention, il a un bon effet sur la dépression, mais aucun sur la douleur. Pardon de la longueur de mon témoignage mais au moins vous comprendrez peut-être mieux pourquoi je souhaitais cet échange. Régine je t'admire toujours pour ton courage, ta combativité et la clarté de tes explications : bravo ! Courage à vous Chris aussi. Prenez soin de vous et… battez-vous bien au jour le jour puisqu'on n'a pas le choix ! Bien cordialement à toutes, et passez la moins mauvaise journée possible, Maritchou13.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


252498
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages