Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Comprendre et accepter la différence

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 03/06/10 | Mis en ligne le 07/05/12
Mail  
| 147 lectures | ratingStar_251771_1ratingStar_251771_2ratingStar_251771_3ratingStar_251771_4
Je vis une relation avec quelqu'un qui a besoin d'intensité. Le quotidien lui fait peur, car source potentielle d'ennui. Les débuts de notre relation ont été très passionnels, trop ? … Nous vivions l'autre et le regardions comme l'être idéal… Sauf qu'à force, la pression que nous nous mettions à plaire à l'autre, à ne pas froisser l'autre, à fait sauter la soupape… Une crise, un clash, une rupture… Mais l'amour étant déjà là, il y a eu reprise, mais, la claque ayant été très forte, l'idéal est tombé, la passion est tombée, avec une volonté de vivre la relation plus sereinement. Je crois que nous avons oublié une chose essentielle au début de notre relation, rester nous mêmes et accepter l'autre tel qu'il est ! Ne pas chercher à le changer, le comprendre dans sa différence, ne pas juger, ne pas tirer des conclusions trop attivement, comprendre notre propre mode de pensée et de réactions face à l'autre (est ce que ce que je ressent est juste ou influencé par mon passé ? Est ce que la manière dont je réagis est la bonne ou trop dans le contrôle ? Etc, etc) pour enfin accepter l'autre dans sa différence. Et bien sûr, se faire accepter dans sa propre différence. Car c'est aussi la différence qui fait la richesse de la relation et c'est savoir rester soi même et être accepter comme tel qui enrichit une relation. Avoir des points communs, des activités communes, très importants, mais savoir garder son autonomie, son moi propre, son indépendance tout en étant aux côtés de l'autre… Ah, je ne dis pas que c'est facile, car parfois, certains gestes, certaines pensées peuvent déranger (encore faut il que ce soit supportable, il ne faut pas abuser quand même…). Mais j'ai remarqué que quand on arrive à comprendre l'autre dans ses réactions, dans son mode de pensée, on ne voit plus les choses de la même façon, on ne les vit plus de la même façon. Sans doute quand on a compris qu'on n'a rien a craindre (même si parfois, des pensées négatives sont tentées de vouloir semer le trouble) , on doit se mettre moins de pression et mieux vivre avec l'autre. Composer, ne pas imposer, se passer parfois de ce que l'on voudrait vivre tout de suite, savoir attendre, et savoir aussi parfois, pour ne pas se sentir frustrée, aller chercher ce dont on a besoin pour être soi même… Ces mots ne vous parlent peut être pas. Je vais juste alors citer un exemple. Mon homme a peur d'une relation qui deviendrait monotone. Nous vivons donc une relation en vague, des moments très forts, et des moments où je n'obtiens quasiment plus rien de lui, tout cela fait plus ou moins exprès pour redonner du piment à la relation. Pour moi qui est besoin de stabilité et de continuité, dur, dur… Changer l'autre ? Impossible. Mais mon besoin d'affectation régulièrement étant ce qu'il est, je me demandais comment assouvir mon besoin sans étouffer l'autre quand il rentrait dans sa grotte volontairement pour redonner de l'intensité à notre relation… Je vivais mal notre relation, à attendre qu'il veut bien revenir dans mes bras, à me frustrer en n'assouvissant pas mes propres désirs… Un jour, j'ai décidé d'arrêter de me frustrer et d'exprimer, avec les mots et les gestes les plus justes possibles (il est très susceptible, je fais donc attention…) , mes besoins, quand vraiment, cela devenait indispensable pour moi. J'ai arrêté d'avoir peur de me faire rejeter, j'ai exprimé ma différence en indiquant qu'il était en droit de fonctionner comme ça, mais que moi j'étais différente, que je voulais réagir différemment et que je voulais savoir si cela était un problème pour lui. Il m'a indiqué qu'il ne voyait pas de problèmes, que nous avions chacun notre propre mode d'expression. Depuis, je vis mieux ma relation, j'ai arrêté de me mettre des idées fausses en tête (ce n'est pas la panacée, mais y a un sacré progrès…) , arrêter de me conditionner d'avance sur une éventuelle réponse que je suis la seule à imaginer, arrêter de tout vouloir contrôler et vivre l'instant présent le mieux possible. Montrer de l'autodérision, taquiner, prendre les choses avec humour et mettre plus de légèreté dans la communication (sans oublier que l'on peut faire passer des sujets sérieux) , tout cela permet de mieux communiquer, de se mettre aucune pression car aucune attente particulière (à trop attendre, on est forcément déçu…) , respecter l'autre, se respecter, et pouvoir rester soi même, ne pas se sentir mal à l'aise face à l'autre. Je ne dis pas que parfois, malgré ma volonté de vivre mieux, plus sereinement, certaines situations, certains comportements auraient tendance à me faire réagir de manière plus "spontanée", mais je me suis rendue compte qu'à parler, à agir sans réfléchir sur les conséquences de ses actes, cela m'a plus porté préjudice et rendu mal à l'aise que l'inverse. On apprend tous les jours, tant mieux… La vie n'est pas un long fleuve tranquille, certes, mais, on a le droit aussi de voir l'eau pur, l'herbre verte plutôt que de ne voir que la pierre qui est au bord du fleuve, que le temps qui peut être à l'orage… Comprendra qui voudra…
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


251771
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages