Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Coup de gueule, les femmes battues

Témoignage d'internaute trouvé sur forumpourfilles - 21/05/11 | Mis en ligne le 02/05/12
Mail  
| 172 lectures | ratingStar_249831_1ratingStar_249831_2ratingStar_249831_3ratingStar_249831_4
Bonsoir à tous, Tout d'abord, je suis désolé pour votre copine, je partage votre chagrin, je n'ose même pas imaginer ce que votre copine a dut endurer. Je me suis inscrite dans ce forum parce que j'ai besoin de partager mon histoire, même si quand je lis les autres histoires la mienne comparé n'est rien par apport, cela n'empêche pas le fait que vis mal tous ça. Entre la nuit du 16 et du 17 avril dernier, un peu après 23h30 du soir, je suis allée au lit avec mon ex copain, il m'a pris la tête parce que la veille et ce jour là je me sens tellement déprimé à cause de mes exams, recherche de stage etc., donc je n'étais pas prête à faire l'amour ce qui peut arriver à tout le monde, et ce qui arrive à tous les couples pour moi normaux. Il m'avait déjà pris la tête auparavant quand je n'ai pas envie de sexe en me disant qu'il se sentait rejeté, ce qui n'est pas normal comme sentiment. Bref, ce soir là il m'a dit comme ça en allant au lit qu'il n'osait plus me toucher, qu'il n'était pas heureux sur ce plan là que tout était parfait que ceci devrait l'être aussi (cette homme vit dans un monde à lui où tout doit être apparemment parfait comme il le veut sinon il n'aime pas et il se sent rejeté ou mal aimé, malade oui j'imagine bien puisque le parfait n'existe pas) et il me dit encore que si ça continue comme ça ça va finir entre nous plus vite que je ne le pensais, alors moi j'ai répondu et bien tu aurais pu me le dire je ne t'aurai pas présenté à mon père parce que je t'avais dit je ne suis pas sur on a pas à franchir cette étape (pour expliquer : je suis marocaine, ça ne faisait que 4 mois que j'étais avec lui alors pour moi les présentations de famille c'est important et il faut y penser puisque j'avais fait l'erreur de faire ça avec un autre ex et on a rompu je voulais être sur avant mais il ne m'a pas laissé le choix j'avais l'impression que si je ne le faisais pas avec lui alors pour lui je ne tiens pas à lui, et je pense à mon ex toujours) bref à peine j'ai prononcé ça qu'il m'a giflé en me disant qu'il le savait que j'aimais mon ex + que lui, que je l'humiliais, que j'étais une pute et une salope, qu'il savait que je voulais pas le présenter à mon père et alors c'est mon droit à ce que je sache rien ne se fait par obligation, je ne suis pas obligé, alors moi je me suis jeté sur mon téléphone pour appeler la police, en courant vers la salle de bain, il a courut après moi a poussé fort la salle de bain et jetant mon portable par terre en le cassant. Je criais mais malheureusement ici en France personne ne se soucie des femmes qui crient ton mec peut te tuer les gens pensent que c'est pas leur problème, qu'il ne devrait pas appeler la police. Il m'a donné un autre coup sur le visage celui-ci plus fort que le premier en me disant que je ne suis qu'une salope, que je veux le faire embarquer par les flics, que ce coup là je le méritais, que je n'allais plus voir sa gueule il a dut répéter cette phrase + d'une vingtaines de fois de suite en me disant que puisqu'il m'a frappé c'est finit entre nous, il le répétait et s'habillait pour sortir, il disait "Tu ne verras plus jamais ma gueule, parce que maintenant c'est finit puisque je t'ai frappé" je me disais au fond de moi je ne souhaite que ça que tu partes. Je suis partie vers la fenêtre je criais il m'a donné un autre coup sur le visage en me disant de me taire, d'arrêter de crier, je le suppliais d'arrêter, il a mis ses mains autour de mon coup puis a lâché s'est calmé et il commençait à se déshabiller tout en continuant de me traiter de salope, et de pute, et après il me dit de toute façon à cette heure ci il n'y a plus de Metro, alors je répondis si on est samedi et les Metro c'est jusqu'à 2h du matin, il fait semblant de rien entendre et me dit, je reste jusqu'à demain matin et je pars au boulot (sachant que vu ce qui s'est passé il allait rester avec moi et ne pas me laisser je le sentais) j'avais pas envie qu'il reste et j'arrivais pas à me calmer alors je lui dit stp je veux que tu partes je n'arrive pas à me calmer je n'y arriverais pas si tu restes sachant que je pleurais tremblais et que je me tenais dans un coin en ayant peur qu'il ne me touche encore, il a recommencé à m'insulter en me traitant de pute, "Tu me vires maintenant, tu me traites comme une merde tu veux que je rentre à pied, tu n'es qu'une salope" je l'ai supplié en lui disant si tu veux je descend avec toi je te retire de l'argent et tu prends un taxi, il se tut et me réponds d'accord viens on descend, j'ai eu peur de prendre l'ascenseur donc j'ai pris les escaliers, je l'ai laissé me dépasser et à peine en traversant la petite rue à côté de chez moi il se retourne vers moi en me disant monte, je n'ai pas besoin de ton argent c'est pas le tien c'est celui de ton père et me crache sur le visage en me traitant de salope et de pute. Je vous raconte ce qui s'est passé pendant tout ça et dont je me suis rendu compte après, c'est que quand j'ai pris mon tel pour appeler les flics, j'ai pas fait attention et j'ai appelé mon père (puisque c'est la dernière personne avec qui j'ai parlé et de + j'avais un tel tactile) du coup mon père qui vit au Maroc, a entendu les cris de sa fille à minuit il a cru que je me faisais tuer par une personne ayant enfoncé ma porte il a activé son réseau social en France, ces derniers ont appelé la police qui est arrivé malheureusement après le départ de mon ex. La police qui est venu sur place ne m'a pas conseillé de porter plainte ils m'ont dit ok on fait une main courante (ah là là je croyais vraiment que ce pays en venant étudier ici que les gens avaient des droits) bref, j'ai appelé des amis qui sont venus me chercher eux même étudiant on est parti à l'hôpital puis au commissariat de saint Ouen là où ils habitent sachant que j'habite moi-même paris dans le 11ème. Du coup ça prend + de temps pour qu'il l'appelle et s'active, jusqu'à maintenant je suis quasi sur qu'il n'a pas été convoqué puisque j'étais préoccupé par mes examens et que je n'ai jamais été convoqué pour une confrontation. Le gars bien sûr tellement sur de lui ou malade n'a pas arrêté de me harceler avec les messages et les appels en me disant de lui pardonner qu'on pouvait repartir à 0. Ce type est un malade comme beaucoup d'autres dans ce monde, ce que je trouve aussi très choquant est que la police qui est venu sur place m'est demandé les origines de mon ex, un des policiers m'a paru surpris quand je lui ai dit que ce dernier était français (son père français breton et sa mère danoise) comme si il s'attendait à ce que je lui réponde arabe comme moi ça l'aurait pas choqué j'imagine. Ce que je veux dire, c'est que pour moi il n'y a pas de différence entre un black, un arabe, un blond, un jaune ou un vert cela dépend uniquement sur qui tu tombes, quel était son éducation, son rapport avec les femmes commençant par sa mère, ou ce qui se passait dans son enfance, il faut pas faire de préjugés sur les gens de leur apparence parce que ils ne sont pas du tout comme ils font paraitre, ne jamais faire confiance, et ne jamais se laisser faire, ni pardonner un acte comme celui-ci, parce que celui qui lève la main une fois le fera encore et encore, ce n'est que le début. Et aussi il faut savoir que personne ne vous donne votre dignité, ni le respect il faut l'imposer le respect et ne pas se laisser faire et garder sa dignité parce que se laisser faire c'est la perdre, et vous perdre tout entière. Je fais un appel aux femmes pour qu'elles aient de plus en plus confiance en elle, et qu'elles disent NON à la violence, qu'elles n'acceptent pas que des malades la traitent comme telle, qu'elles sachent qu'elles valent beaucoup mieux qu'un connard, qu'elles osent le quitter même si l'entourage souvent n'aident pas des masses, qu'il est contre ou peut importe, n'attendez surtout pas d'être morte, et surtout j'appelle les femmes mariés ayant des enfants à ne pas laisser leurs enfants vivre ça, elles doivent savoir qu'en acceptant ça ses enfants feront la même chose en croyant que c'est normal et ça ne l'est pas. (C'est le cas de mon ex, il suit le chemin de son père, sa mère travaille a un bon salaire, peut s'assumer, ses enfants sont grand mais elle n'a jamais osé, résultat elle a au moins un des fils qui fera des victimes, comme elle l'était et l'est toujours). Mon message est long, je suis désolé, j'avais besoin de partager mon histoire, des fois ça fait du bien de savoir que quelqu'un écoute.
  Lire la suite de la discussion sur forumpourfilles.com/


249831
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages