Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Croyez-vous au esprit?..

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr
Mail  
| 124 lectures | ratingStar_267939_1ratingStar_267939_2ratingStar_267939_3ratingStar_267939_4
C'est des théories, qui se défendent. Mais dans les deux cas, amie imaginaire ou schizophrénie, c'est le phénomène exactement opposé qui s'est présenté. Pour l'amie imaginaire, c'est ça présence et son influence qui m'ont permis bien mieux que la majorité des gens, de préciser la réalité et l'imaginaire (ou les autres "mondes" : onirique, monde des idées, possible "monde" des esprits etc…). De ne jamais prendre un truc qui vient d'un de ces mondes pour un autre, et surtout de bien percevoir les influences que ces mondes avait les uns sur les autres. Je pense que les enfants mélangent ces monde, mais les perçoivent. Les adultes en grandissant, ne mélangent plus ces mondes, mais au contraire, se coupent peu à peu de ces autres mondes, et en perdent la perception. Sandra (elle s'appelle Sandrilicia) m'a appris à conserver cet équilibre. Question schizophrénie, la folie est un moyen très pratique d'éluder certains problèmes. Pour ma part, pour la définition de la folie, j'en reste à la définition d'un grand ponte de la psychologie, qui répondait à des psys qui devaient souvent déterminer si quelqu'un était fou ou non. La meilleure réponse qu'il ai faite (et elle est très bonne) : Quelqu'un est fou quand son entourage ne le supporte plus. Pour l'instant, mon entourage se porte très bien, et aucune de mes croyances n'a d'influences négatives sur ma relation avec mon entourage. Je pense donc que je ne suis pas fou ; -) (Merde ! moi qui voulais !! ). Sinon, la schizophrénie est une destruction progressive de notre "moi". On peut assister à des dédoublements de la personnalité (c'est une notion remise en question d'ailleurs, par les scientifique qui étudient le sujet… c'est vulgarisé par pas mal de films, mais très mal, et en réalité, c'est des phénomènes bien différents de ça. Il ne doit pas y avoir plus de deux ou trois cas de dédoublement de la personnalité observé, et il est difficile de dire si ce dédoublement est réel ou simplement un "bon truc" des "fous" en questions). Ce sont en réalité surtout des dégradations de notre moi, qui fait que, pour fonctionner, les schizophrènes se bâtissent une personnalité modèle permettant de structurer leurs actions. Et non pas un "dédoublement". Mais passons sur les détails. Cette personne, esprit etc… a eu dans ma vie l'effet exactement contraire. Elle m'a permis de renforcer ma personnalité, ma conscience de moi même, de bien mieux me définir. De me construire au contraire (et non pas autour de ma relation à elle, mais sur moi même.). C'est donc un fonctionnement inverse à la schizophrénie, puisqu'il s'agit d'une construction et d'un renforcement de ma personnalité propre. J'aime donc l'idée d'autres modélisations. Les deux que j'apprécie, sur lesquelle je n'ai pas envie de trancher, c'est : - C'est une manifestation de mon inconscient. Une technique efficace pour faire passer des informations sur mes ressentis, et les tester, tout en préservant mon enveloppe stable, issue de mon histoire, de ma vie et des constructions qui y sont liée. Quelqu'un qui reste dans l'affect sans stabilité, change de position ou de projet comme de chemise ou plus est lunatique, au sens psycatrique du terme… et c'est très grave Cette "technique" est une manière subtile de prendre conscience et de me faire évoluer dans le bon sens et à la bonne vitesse en prenant conscience de mes émotions et sentiments réels, sans détruire mon "moi", puisque ce n'est pas moi. C'est aussi une bonne manière de tester des idées ou des concepts que j'apprécierais mais que je refuserai d'accepter (hypothèse du "surmoi"). Mais c'est une modélisation que j'apprécie peu. Parce que trop peu "magique", et je la trouve bien dommage. - Autre modélisation : ces sensations, sentiments, idée etc… sont bien ceux d'une autre personne. Une personne qui ne fait pas partit de ce monde, avec laquelle je rentre en communication. Elle a par ailleur toute une conception de l'âme et de l'esprit très intéressante qui remettent en cause les conceptions classiques de "personnes" et d'âme. Et intègre le fait qu'une personnalité et une âme n'est pas une entité interne fixe et délimité par le corps, mais vivante, issue d'influence, de mélange, d'enrichissement avec notre entourage. C'est une conception que je trouve très intéressante. Et qui permet de porter un regard très intéressant sur la mort, la vie après la mort, sur la définition de ce qu'on est nous. Et de porter un autre regard sur ce que peuvent être les esprits. Mais c'est peut-être un peu long à développer ici. Personnellement, je trouve cette théorie plus sympatique. Et toutes les deux sont possibles. Mais je crois un peu dans les deux, même si elles sont contradictoires. Et préfère ne pas trancher, ni pour l'une, ni pour l'autre. Ce message a été modifié par Titsta - 28 mai 2009 - 11:20.
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


267939
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages