Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

De la chine à...la chine en passant par la chine

Témoignage d'internaute trouvé sur france2 - 18/02/10 | Mis en ligne le 09/05/12
Mail  
| 153 lectures | ratingStar_252871_1ratingStar_252871_2ratingStar_252871_3ratingStar_252871_4
Débat passionnant entre F. Julien et R. Debray à propos de la Chine et de l'"Occident". Très honnêtement, je n'ai pas toutefois appris beaucoup, connaissant un peu les grandes oppositions des pensées chinoise et "occidentale". Je signale d'ailleurs que F. Julien a collaboré au guide bleu sur la Chine (au moins à une version d'il y a quelques années). Je ne savais pas toutefois que la Chine avait innové par ses découvertes sur le magnétisme à partir de l'"idée" des polarités. L'évocation de intérêt de l'"Occident" pour l'"Autre", souligné par les deux protagonistes, n'a toutefois pas été réellement pondérée par le rappel de sa domination et de ses prédations, sinon par la bande (la suprématie américaine…) , qui comptaient pour une bonne part dans sa curiosité (je l'exprime sans l'ombre d'une connotation politique). "Penser l'autre" n'est venu que tardivement et sous l'effet d'une culpabilité naissante. L'"inquiétude" de l'Occident suggérée par F. Julien est plus juste. Inversement, les rapports tournent aujourd'hui, comme chacun sait, à l'avantage de la Chine et de l'Asie en général et ce n'est effectivement plus l'Occident qui gonfle les biceps mais les Chinois, même si c'est à leur manière, qui n'apparaît pas si discrète. Je pense d'ailleurs que R. Debray se trompe sur l'aspiration de la Chine à ne pas dominer le monde. D'abord, elle en aura besoin pour capter des ressources et soutenir son développement comme l'a fait remarquer FOG. Ensuite, R. Debray note justement la soumission qui traverse la conception chinoise des rapports humains et tout ce qui entrera dans l'orbite de sa puissance devra s'incliner. Mais il parle lui-même d'une Chine "impérieuse, impériale"… FOG a toutefois de drôles de pensées parfois… que la Chine ait "réussi à fabriquer le meilleur régime qui soit, une dictature politique… ". Ça fait froid dans le dos d'écouter… espérons que ce n'est pas un dernier mot. Pour rester dans l'exotisme, j'ai eu la même pensée que C. Alévêque à propos de la présence de la Grèce dans l'UE lorsque j'étais en… Turquie il y a 20 ans ("… bien sur la photo, Platon, le Parthénon… ") . L'UE pouvait en effet difficilement se passer d'intégrer géographiquement une de ses principales racines historiques. J'ajoute cependant que cela s'imposait aussi par rapport à l'histoire plus récente et les modalités de sortie de la 2ème guerre mondiale. Quant à l'€ en Grèce, il paraît que c'est une idée de L. Jospin, d'ailleurs aussi commentée sur ce site. J-P. Fitoussi s'est quand même un peu trompé sur la hiérarchie des dettes publiques. Celle des USA (64 % du PIB attendu en 2010 pour la dette fédérale, 100 % pas avant 2020 en intégrant aussi celle des Etats internes) est moitié moindre de celle de la Grèce, qui atteignait déjà près de 100 % en 2008 tandis que celle de la France dépassait alors 67 %. Mais ce sont aussi des choix de société, au moins entre la France et les USA. D'autre part, J-P. Fitoussi a exposé une argumentation intéressante sur la contrepartie de la dette sous forme de créances et la redistribution intra-générationnelle, mais en omettant de préciser que ces titres sont émis pour partie à long terme et qu'il s'agit donc d'un pari sur l'avenir. On ne peut savoir à l'avance ce que vaudront les créances, ni si les Etats pourront les rembourser, ce qui est justement l'enjeu des secousses actuelles sur les marchés financiers. Cela dit, j'approuve sa volonté de rassurer sur cette question. La croissance n'a jamais aussi été forte depuis 25 ans a dit M. Godet… La croissance mondiale certes mais l'UE-15 puis la zone € ne dépassent pas les 2 % depuis les années 1990. En ce qui concerne la pauvreté, il propose de relever les minima sociaux. Pourquoi pas, mais il faut se garder des trappes à pauvreté. Les pauvres ne sont pas éternellement voués à rester dans l'inactivité ou dans une activité les maintenant dans la pauvreté. Pas tout à fait d'accord pour autant avec J-P. Fitoussi mentionnant l'augmentation de la pauvreté absolue au niveau mondial, sans évoquer la pauvreté relative qui a baissé du fait de l'augmentation démographique et de l'accélération de la croissance dans de nombreux pays. On peut globalement regretter que n'ait jamais été évoquée la responsabilité du déséquilibre des échanges entre les anciennes puissances économiques et les émergents dans la crise en cours (ce devrait être une "devise") . A l'attention de W. Bourdon qui soulève la question très opportune des relations entre Etats et marchés, je me permets de recommander [… ] -publiques.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


252871
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages