Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Début de bouquin... et question à tous les écrivains en herbe ^^

Témoignage d'internaute trouvé sur forumados
Mail  
| 250 lectures | ratingStar_265787_1ratingStar_265787_2ratingStar_265787_3ratingStar_265787_4
Voila, j'ai écrit un début de bouquin, j'aimerais savoir ce que vous en pensez… Si c'est pas trop "compliqué", parce que moi, j'arrive à me pomer un peu en écrivant xD. Suite sur demande… Et désolé pour la longueur… Et j'ai édité pour salmacis… Chapitre 1. Vengeance. Vive la fin des cours… Personnellement, je n'aime pas trop les vacances d'été. On ne voit plus ses copains/copines, et, quand on n'a comme compagnie que sa petite soeur et ses parents à la plage, on s'ennuie un peu… Mais, je ne savais pas que, pendant ces vacances, je n'allais pas m'ennuyer… ça c'est passé le dernier jour de mon année scolaire de quatrième. On avait décider de rester jusqu'à cinq heures, ensemble. C'était un soir de juin. Soudain, un vent trop frais pour la saison me fit frissonner. Je regardai autour de moi. Mes ami (e) s'aussi étaient inquiets. "Vous savez ce qu'il se passe ? , demanda Zeach. - Aucune idée, mais, j'ai un mauvais pressentiment… , répondis-je. - C'est mauvais signe… , ajouta Pearl." Nous étions en train de marcher vers le portail d'entrée et de sortie du collège quand un bruit de métal que l'on casse nous fit sursauter. Nous regardâmes d'où venait le bruit. Un brouillard étrange s'était formé devant nous. Quand il se dissipa, nous vîmes une armée de chevaux noirs, montés par des chevaliers de la même couleur. Ces monstres semblaient tous droits sortis d'une autre époque. Au début, je croyais à une illusion, mais, comme un sixième sens, quelque chose en moi me dit qu'ils étaient vraiment réels, et que s'ils commençaient à vouloir attaquer, nous étions leur seule cible… Malheureusement, en nous voyant, c'est ce qu'ils firent. Je savais que si personne ne faisait rien, nous étions condamnés à la mort. C'est surement cette pensée qui fit monter quelque chose en moi. Je voulais protéger mes ami (e) s, grâce à n'importe quel moyens… Petit à petit, je sentis une force nouvelle en moi. Tous seuls, mes doigts émirent une sorte de "magie" vers mes ami (e) s. Je regardai ce que je venais de faire. J'avais réussi à faire un bouclier, qui paraissait plutôt solide !! Tout ça, sans vraiment le vouloir !! Réalisant que le chevalier qui était en tête de l'armée venait de lançait la charge, et avec ce que je venais de faire (et qui m'avais assez impressionnée) , j'étais surement capable de faire un trou dans leur effectif ! Quand le premier rang fut près de moi, je me rendis compte qu'ils étaient beaucoup trop nombreux pour que je leur résiste à moi toute seule. "Lynne, fit Yan, Surtout, ne les attaque pas !!!!!! " Je l'entendis à peine, mais, tout de façon, il était trop tard pour reculer. Je me jetai sur le premier chevalier devant moi. Malheureusement, je n'avais pas d'armes sur moi, et je n'avais jamais appris à me battre… La sorte de sixième sens que j'avais ressenti tout à l'heure réapparu. Je senti qu'il allait vers mes mains. Je les regardai. Elles avaient des sortes de flammes bleues autour !!! J'appliquai la paume de ma main droite dans le dos du chevalier que je tenais (enfin, je ne le tenais pas vraiment, j'essayai de tenir accrochée à lui…) qui poussa un cri perçant et tomba de son cheval. Heureusement pour moi, j'avais appris à monter, et une épée était accrochée à la selle. Je sortis cette dernière de son fourreau. Je m'arrêtai et regardai devant moi. Presque tous les chevaliers n'avaient pas vus le bouclier et, rien qu'en le touchant, ils étaient morts. Ils n'en restaient pas beaucoup debout et aptes au combat (mais, assez pour me tuer…). Ils m'attaquèrent tous en même temps. Sur les huit qui m'attaquaient, je réussi à en tuer deux (mais, deux coups de chance, je ne maitrisais pas encore mon arme…). Mon cheval trébucha, puis tomba. Il se releva comme il put, me laissant seule à me débrouiller contre six chevaliers… Si mon cheval n'avait pas été là, je ne serais pas ici pour vous raconter cette histoire… En fait, c'est plutôt grâce à quelqu'un, ayant ressenti la magie que je provoquai, qui était monté, sur le cheval fuyant. En arrivant devant le collège, il chargea et en tua trois d'un coup. Impressionnée, j'essayai de lui montrer que, moi aussi, je savais me battre. Deux chevaliers sur trois y passèrent. Le dernier chercha à s'échapper, mais, l'homme qui était monté sur mon cheval, le tua en deux temps, trois mouvements. Ensuite, il s'approcha de moi au petit trot. Épuisée, je désactivai le bouclier et m'effondrai. Je sentis l'homme descendre de cheval, confier ce dernier à une de mes amies qui s'était approchée et se mettre à genoux à mes côtés. Il posa délicatement ses mains sur mes côtes, puis, j'ouvris les yeux instantanément, me sentant tout de suite beaucoup mieux. "ça va ? , me demanda-t-il. - Je crois que ça va aller, lui répondis-je. - Tu ne te débrouilles pas trop mal pour te battre, et tu as un très bon cheval. - Je ne savais pas que je savais faire ça, je viens de le découvrir, et ce cheval n'est pas le mien, c'est celui du chevalier que j'ai tué en premier. Cette épée aussi d'ailleurs. - Lynne, tu nous a impressionnés, fit mon amie qui tenait le cheval. - Je ne savais pas que je pouvais faire ça… Je me suis impressionnée moi-même ! , lui dis-je. - Vous êtes tous capable de faire ça, fit l'homme, ah, je ne me suis pas présenté, je m'appelle Caedmon Ward, et j'ai appris à me servir de mes pouvoirs magiques, c'est pour ça que je peux vous l'affirmer, rien qu'en vous voyant, j'ai senti que vous aviez un bon potentiel, tous. - C'est vrai ! , demanda Zeach, étonné. - Bien sur ! Je ne dis pas ça pour rien ! " L'étalon noir que mon amie tenait se cabra en hennissant. Elle le lâcha, et s'éloigna, de peur qu'il lui fasse mal (pourtant, elle se débrouillait beaucoup mieux que moi avec les chevaux, mais, cet étalon ne lui inspiré pas trop confiance…). Les oreilles bien en avant, il s'approcha de moi. "Fais attention, ce cheval est dangereux et n'obéira qu'à un seul maître… Et apparemment, c'est toi qu'il a choisi… , reprit Caedmon. - Ce n'est pas un cheval normal ? Pourquoi n'obéit-il qu'à un seul maître ? , demandai-je. - Non, celui qui a envoyé cette armée doit avoir des pouvoirs, fit l'homme en s'agenouillant auprès d'un des chevaux morts, et en l'inspectant soigneusement, ces chevaux sont dressés pour le combat magique, ils sont protégés et on leur a jeté un sort pour que, sans leurs maîtres, ils meurent, qu'ils ne fassent qu'un. Mais, il y a des exceptions… Tu en a la preuve devant toi. Pourtant, je ne pense pas que ce cheval survive à ta mort, il a déjà réussi une fois, en général, ils ne le réussissent pas une deuxième… Donc, il faut que tu le gardes et que tu t'en occupes." Ayant toujours voulu avoir un cheval, cet étalon magique était un cadeau du ciel… Mais, cet histoire d'armée dirigée par quelqu'un de puissant m'inquiéter. A mon avis, elle n'était pas venue ici pour rien… Je transmis mon inquiétude à Caedmon. "C'est normal que tu sois inquiète… Et tu as raison. La personne qui dirige cette armée est puissante. Puissante en magie, mais dans la vie de tous les jours aussi. Et il a appris que vous existiez il y a peu de temps, et vous a cherché. Voilà le résultat, fit-il en montrant les corps qui nous entouraient. - Mais pourquoi s'intéresse-t-il à des gamins comme nous ? , demandai-je, toujours aussi avide de questions. - Tous ceux qui ont appris à se servir de leurs pouvoirs peuvent sentir ceux des autres. Il a du sentir les vôtres, comme moi. Et vous avez une Énergie jeune, qu'il veut influencer pour que vous passiez de son côté, même s'il sait que les Seigneurs vous surveillent, en attendant que vous soyez prêts… - L'Énergie ? Et les Seigneurs ? C'est quoi tout ça ? - Tu n'en as jamais entendu parler ? - Jamais… - L'Énergie est la puissance qui te sert à utiliser tes pouvoirs. Les Seigneurs sont des personnes magiques qui surveillent tous les enfants du monde pour savoir s'ils ont un potentiel magique. Ils vous ont trouvés dès tous petits… Et vous surveillent depuis. - Et que comptent-ils faire de nous ? " Je sentis une hésitation. Il ne savait pas quoi me répondre. Mais, il reprit quand même : "Les Seigneurs sont autant puissant dans le monde, qu'en magie, comme le chef de l'armée noire. Ils sont connus, donc, s'ils ont une mission à faire, ils ne peuvent pas la faire. Imagine un président ou n'importe qui est pris la main dans le sac en train de tuer quelqu'un. Ils ont besoin de bras droits pour anéantir l'armée… Et leur bras droit, c'est tous ceux qui ont des pouvoirs… " Cette explication me suffisait. Nous n'allions servir que de marionnettes… Enfin, c'est ce que je pensais… Ce que tout le monde pensait… Soudain, je voulu me rendre compte de l'heure qu'il était. Ma montre ayant été abimée par les combats, impossible de savoir. Je me dis que, s'il était cinq heures, mes parents seraient en train de m'attendre près du portail. Or, devant le collège, il n'y avait personne. Enfin, en regardant attentivement, personne debout. Je m'approchai doucement. Quelques parents gisaient, dans un mare de sang, sur le sol. En chargeant, l'armée avait du les faucher. Comment les non-magiciens allaient interpréter ça ? Voyant Caedmon faire disparaître les corps, je compris de suite. Et les familles prenaient ça pour un enlèvement ou une mort accidentelle et inexpliquée, vu que personne n'avait retrouvé les corps… Et que personne ne les retrouverait jamais… Songeant à mes parents, je fis le tour des corps avant que le magicien ne les fasse disparaître. Ne les voyant pas ni aucun des parents de tous ceux de mon groupe, je fus un peu rassurée… Mais toujours un peu inquiète… Où était-il tous ? "Lynne, il faut que je te parle… , fit Caedmon, me sortant de ma rêverie. - Oui ? , répondis-je. - Toi et tes ami (e) s, ayant pris conscience de vos pouvoirs, appris l'existence de l'Énergie et des Seigneurs et sachant que vous êtes encore jeune et pour certain, immature, vous avez besoin de quelqu'un pour vous guider… Je me propose pour devenir votre guide jusqu'aux Seigneurs. - Si vous voulez… Mais, pourquoi ? - Car, avec vos pouvoirs, si jamais le chef de l'armée qui vous a attaqué recommence et qu'il vous enlève, il vous transformera en chevaliers noirs, et se servira de vous contre les Seigneurs… Des enfants avec un potentiel comme le votre, cela se fait de plus en plus rare… - Je comprends… Quand doit-on partir ? - Le plus tôt possible." N'ayant pas totalement confiance en cet homme, je préférai me méfier. Surtout que personne ne savait où il allait réellement nous emmener… Et nos parents ? Comment réagiront-ils s'ils apprennent que leurs enfants sont partis, on ne sais où, avec un parfait inconnu… Si jamais ils peuvent encore l'apprendre… Ne sachant pas trop quoi faire, je rejoignis mes ami (e) s… Ils discutaient de vacances (où telle personne allait passé ses vacances et quand, etc…) , et, ne voulant pas lancer un débat, je me tus… Caedmon s'approcha de notre groupe et parla de nous guider jusqu'aux Seigneurs… Ce que mes ami (e) s'acceptèrent de suite, trop contents de pouvoir enfin changer leur train-train habituel… Le départ était fixé au lendemain… Et les vacances ? Ils en parlaient, il y a cinq minutes, mais, le fait de partir leur faisait tellement plaisir qu'ils en avaient oublié les vacances… Tous ceux qui rentraient en bus, à pied ou à vélo chez eux partirent. Caedmon vit que ceux dont, normalement, les parents venait les chercher était encore là… "Ah… , fit-il, Je peux vous ramener chez vous si vous voulez ? - Je n'ai pas la clé de chez moi… , fit Neil, et si mes parents ne m'ont pas oubliés… Ils ne seront pas à la maison… - Moi non plus, fis-je." Soudain, Crystal, qui habitait juste à côté du collège, couru vers nous, en pleurs. "Que se passe-t-il ? , demandai-je. - Mes parents… , fit-elle entre deux sanglots, ils sont… ils sont morts… - Hein ? Tes parents sont morts ? Et les nôtres ne viennent pas nous chercher… Vous savez ce qu'ils se passent ? , dis-je à Caedmon. - Non, je ne sais pas… Mais, je vais vous payer à tous un hôtel, nous partirons demain de là-bas… , répondit-il, avec de la désolation dans sa voix… " En appelant ceux qui étaient rentré chez eux et ceux qui attendaient leurs bus, nous fûmes prêts à partir à la recherche d'un hôtel une heure plus tard. Après avoir fait le tour de la ville à pied, nous trouvâmes un hôtel que Caedmon s'engagea à payer. La note était assez élevée, pourtant, rien qu'en le voyant, il ne paraissait pas vraiment très riche… Il disait qu'il travaillait pour les Seigneurs les plus puissants… Je remarquai, qu'en plus, ce n'était pas un simple hôtel, c'était celui le plus luxueux que je n'avais jamais vu… Il y avait un suite pour les filles, une suite pour les garçons et une simple chambre pour lui… Enfin, une simple chambre qui devait faire deux fois la taille de celle que j'avais chez moi… Sans compter la salle de bains, le petit salon/cuisine etc… Le lendemain matin, tout le monde était prêts à l'heure. "J'ai quelque chose à vous dire, fit notre guide, nous allons commencer notre chemin à cheval. Lynne, tu as déjà l'étalon, mais, pour les autres, surtout que vous n'avez jamais fait d'équitation, sauf deux ou trois, donc, il va falloir vous trouver des chevaux faciles et endurants… Qui sait où on peut en trouver ? Nous n'allons pas faire le trajet à pied… - Vous ne savez pas conduire de voiture ? , fit Zeach, qui n'avait aucune envie de monter à cheval, ça pourrait simplifier les choses… - On va dire que les chemins que l'on va prendre ne sont pas très large, très humides, longs et dangereux, donc il nous faut un moyen rapide par tous les temps, pas très gros et endurant… Je ne vois que le cheval… A moins que vous n'ayez une autre idée, mieux ? - S'il le faut, alors, je veux bien monter sur un cheval, mais, je ne recommencerai pas souvent… Profiter de cette fois pour sortir les appareils photos !!!! , fit un autre garçon, aussi décidé de monter que Zeach. - Non, surtout pas !! Vos parents sont prévenus. Ils savent qu'ils ne doivent pas s'inquiéter, mais, aussi qu'ils ne doivent pas essayer d'apprendre quelque chose sur votre voyage… Les photos seraient une preuve et nous essayions d'éviter toute preuve… Bon, il faut que nous trouvions des chevaux… - Vous ne connaissez personne qui pourrait nous renseigner ? , demandai-je, à tout hasard." Je vis notre guide réfléchir. Il devait connaître du monde… "Je connais quelqu'un qui pourrait nous envoyer plusieurs chevaux, mais, le temps que je lui demande, nous ne partirons que demain… , reprit-il, Il faudra se dépêcher… - Il va falloir galoper ? , demanda Jimmy, inquiet. - Pour arriver à temps, oui. Retournez dans vos chambres. On se retrouve ici, demain matin, même heure." Les garçons, pas vraiment rassurés, et les filles, inquiètes pour le voyage, nous retournâmes dans nos chambres où nous passâmes la journée à regarder la télé, discuter, jouer à pleins de jeux différents, etc… La nuit, n'arrivant pas à dormir, je me levai. J'essayai d'être plutôt silencieuse pour ne pas réveiller les autres filles, mais, malgré mes bruits, aucune ne broncha. Elles avaient l'air de bien dormir. Je sortis de la chambre, refermai le porte et, soudain, un bruit me fit sursauter. Quelqu'un d'autre était réveillé. Je sentais sa présence, mais, je ne savais pas où il était. Ma vision nocturne n'était vraiment pas très performante… Un cri me tira de mes pensées. La lumière s'alluma et je vis ce qu'il se passait… Un chevalier comme ceux de l'armée qui nous avait attaquée se tenait là, droit, un des garçons de mon groupe, inerte, dans une de ses mains. C'était Zeach, mon meilleur ami. La colère s'empara de moi. Je m'apprêtai à sauter sur le monstre quand une main me retint. Je me retournai. Caedmon. "N'attaque jamais seule, même sous le coup de la colère, me dit-il, ceux contre qui nous nous battons sont puissants. - Mais… Mais, il l'a tué !! , répondis-je en larmes, Il faut que je le venge !!!! - C'est la vie… Si tu tiens vraiment à venger ton ami, attend de mieux contrôler ta magie pour attaquer." Je hochai la tête. Au début, je ne lui faisait pas confiance, mais, quand je vis à quelle vitesse il attaqua le monstre, il devait avoir quelques années d'apprentissage derrière lui… Et moi qui n'était pas très décidée à partir, si la seule façon de venger Zeach était d'apprendre à me servir de la magie, il fallait que j'apprenne… Après cette nuit mouvementée, je partis me coucher.
  Lire la suite de la discussion sur forum.ados.fr


265787
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages