Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Décés général marcel bigeard 18 juin 2010 - les pieds noirs : le documentaire

Témoignage d'internaute trouvé sur france3 - 21/06/10 | Mis en ligne le 09/05/12
Mail  
| 169 lectures | ratingStar_252582_1ratingStar_252582_2ratingStar_252582_3ratingStar_252582_4
Pour enfoncer le clou sur ceux qui sont restés fidèles à leur parole jusqu'au bout, je vous joins cet article de Guy Rolland paru après la destruction de la stéle aux morts de l'OAS de Marignane, infamie à rajouter à l'Histoire de la 5ème actuelle : Lettre ouverte. Aux révisionnistes de l'histoire de France en Algérie. Pas de concession pour une concession. A l'évidence vous ne mesurez pas la douleur et l'affront que vous causez à des milliers de gens. A des millions, si nous avions la possibilité de nous exprimer publiquement. Et je ne parle pas seulement des Pieds- Noirs ! Je lis des textes tellement infâmes qu'ils en deviennent dérisoires d'excès, comme le disait justement le Cardinal de Retz… Ceux qui ont tué Philippe Henriot étaient-ils des enfants de choeur ? Et ceux du Groupe Manouchian étaient-ils des enfants de choeur ? Tous ceux des réseaux des Français libres qui défendaient leur terre contre l'armée allemande et contre les barbouzes de la Gestapo étaient- ils des enfants de choeur ? Mon Père qui bombardait l'Allemagne comme Radio Navigateur dans les forteresses volantes US était-il un enfant de choeur ? (Il en avait été un… il est vrai ! ). Le frère de ma Mère qui est tombé à Ecouché (Calvados) à l'âge de 20 ans, soldat de 2ème classe dans la 2ème DB, n'en fut sans doute pas un non plus ! Ni son cousin Roger, tué à Colmar au sein de la 1ère Armée… ni ses cousins germains blessés au sein de la même Armée, rentrés vivants et associés jusqu'à la fin de leur vie au combat Pieds- Noirs et OAS ! On entre en Résistance, Messieurs, pour combattre et pour abattre un oppresseur, pour supprimer ses agents à tous les niveaux de son institution. Les collègues de Dominique Ponchardier et de "Passy" Dewawrin ne faisaient pas de cadeau à leurs adversaires et c'est la mort pure et simple qui sanctionnait l'affrontement de part et d'autre. Qui s'en étonnera ? Mais vous avez inventé avec vos stipendiés gaullistes et leurs complices, débordant du sang Pieds- Noirs et Harkis, une nouvelle vulgate qui fait florès depuis une quarantaine d'années. Vous dites le bien et le mal. Vous distribuez les médailles et les quarantaines. Vous avez inventé un monde manichéen au milieu duquel vous régnez comme dans la perspective orwellienne. C'est vous qui flagellez ou récompensez. Malheur à celui qui ne se prosterne pas devant vos diktats et votre phraséologie. Vous en atteignez des sommets de ridicule et de stupidité. Les faits sont têtus. Ils vous rattrapent inexorablement. Vous ne pourrez rien contre l'établissement de la vérité historique. Mis à part les paléos - Messmer, Guena, de Boissieu - les "néo - gaullistes" eux-mêmes savent que le crime gaulliste en Algérie est INDEFENDABLE . Il faut être cinglé pour justifier l'abandon de l'Algérie au prétexte authentique - ou bien Peyrefitte est un menteur - que De Gaulle ne pouvait accepter l'idée de voir un Arabe Président de la République ! L'intégration chère à Soustelle émanait selon lui d'une "cervelle de colibri" . Votre manichéisme vous a piégés. A vouloir défendre inconditionnellement l'Homme de Londres, vous avez voulu diaboliser ses adversaires sans réaliser qu'ils étaient tous, sans exception, ses victimes. Et vous en êtes venus à proférer mensonges sur mensonges, injures sur injures. Vous êtes entrés dans une impasse avec un cadavre sur les bras et vous vous imaginez que vous allez vous en tirer en salissant et en imposant le silence aux témoins et aux survivants. Vous nepouvez pas contester les faits ni salir tout le monde à la fois en traitant chacun de terroriste et d'assassin. Les Colonels Château-Jobert et Savelli, Compagnons de la libération, sont-ils devenus d'un seul coup bons pour l'équarrissage parce qu'ils ont profané l'idole ? Le Colonel Broizat qui reçoit la Silver Star le soir de Monte Cassino des mains du Général américain devient-il dans votre site immonde un nazi parce qu'il rompt les lances avec le Menteur du Forum ? Oseriez-vous soutenir face à face avec le Commandant Hélie Denoix de Saint-Marc qu'il est tout ce que vous dites des gens de l'OAS ? Ses années de captivité dans le camp de concentration réussiraient-elles à vous apprendre l'humilité ? Il est amusant et révélateur de voir les adversaires prétendus de la peine de mort se rengorger de suffisance satisfaite en soulignant que les 4 "assassins" de l'OAS ont été "exécutés" par des Tribunaux ! Que vous n'ayez pas l'honnêteté ni le courage de dire ce que l'Histoire sait depuis longtemps, à savoir que ces Tribunaux furent des tribunaux d'exception et que leur légitimité fut dénoncée par la plus haute instance de la République est en soi seul d'une éloquence absolue ! Là aussi parmi les képis et l'hermine des Juges traîne encore le cadavre du Général de Larminat, suicidé quelques jours seulement après avoir présidé un Tribunal d'exception où la mort fut la sentence élyséenne … Lui aussi on inventa comme d'habitude qu'il souffrait de dépression. Je pense que votre affaire est tellement partisane et hypocrite à la fois qu'elle ne peut tenir debout que par le secours de la menace et de la pression du prêt à penser. Vous allez honorer la Mémoire des Communards - à juste titre ! - au Mur des Fédérés, et vous n'apercevez pas l'étroite fraternité des Colonels Rossel, Von Stauffenberg et Bastien-Thiry. Etes- vous fanatisés à ce point ? Vous dégradez le Général Salan quand il est Commandant en Chef de l'Armée Française en Indochine et en Algérie. Vous le dégradez quand il immortalise son nom d'Honneur absolu en prenant la tête de la rébellion contre le mensonge, le parjure et le crime pour le ramener à son grade de Colonel au Carrefour qui porte son nom à Toulon parce que vous inventez minablement qu'il ne ferait partie que "de ceux" qui libérèrent Toulon de la botte nazie 18 ans plus tôt. Pour notre part nous craignons suffisamment le ridicule pour récuser au menteur du Forum son titre de Général 2 étoiles. Nous l'accusons même d'autant plus solennellement que c'est dans cette tenue qu'il est venu sur place abuser de la crédulité et de la bonne foi de tous les habitants de l'Algérie. Pour notre part nous craignons suffisamment le ridicule pour récuser au menteur du Forum son titre de Général 2 étoiles. Nous l'accusons même d'autant plus solennellement que c'est dans cette tenue qu'il est venu sur place abuser de la crédulité et de la bonne foi de tous les habitants de l'Algérie. Lancer contre le Président Georges Bidault, successeur de Jean Moulin à la tête du CNR, contre Jacques Soustelle, figure emblématique et Directeur Général des Services d'Action en France, les argousins et les barbouzes du reniement gaulliste, mériterait donc de votre part applaudissements et frétillements antifascistes ? L'Histoire est écrite et vous ne la changerez pas. Elle est une aubaine, du moins à cet égard. On y découvre avec satisfaction la déconfiture des imposteurs et des offenseurs. Certains de vos amis sont en train de mesurer le chemin déjà parcouru par les forces de la vérité et les Historiens libres qui ne manquent pas, ne craignent plus de dévoiler cette vérité. Tant pis pour vous. "Moi vivant, jamais le drapeau fellagha ne flottera sur Alger ! " "Comment pourrions-nous être assez bêtes et assez lâches pour abandonner l'Algérie ? " (De Gaulle.). "Que les Algériens sachent surtout que l'abandon de la souveraineté française en Algérie est un acte illégitime. C'est-à-dire qu'il place ceux qui le commettent ou s'en ren- dent complices hors la loi et ceux qui s'y opposent, quel que soit le moyen employé, en état de légitime défense" (Michel Debré). Pouvait-on être plus clair ? Sans doute ! En effet, Monsieur Olivier Guichard a donné une explication pour les néanderthaliens qui en étaient restés au principe binaire de l'Evangile : "Que votre Oui, soit Oui. Que votre non, soit non" . Monsieur Guichard a expliqué que le "Vive l'Algérie Française" du 6 Juin à Mostaganem, signifiait en réalité dans l'esprit du Général : "Vive la solution la plus française en Algérie"… et que cette solution la plus française passait par un proces- sus conduisant à l'Algérie algérienne… En guise de "point de détail" la Ligue des Droits de l'Homme, diserte en sémantique et syntaxe a sans doute jugé les Droits des assassins et des bradeurs conformes à ses propres vues pour entériner de tels mobiles dans l'assassinat massif et la tromperie ! La dénonciation imbécile de la violence est d'autant plus ridicule que le fait même de "Résister" est un acte de violence qui s'honore précisément comme tel. Tous les Résistants de l'Histoire furent nécessairement des "violents" et les Chrétiens savent eux-mêmes que le Paradis est d'une accession de vive force selon le témoignage même de son Fondateur. S'il nous était donné d'assigner Hitler et Mussolini au tribunal de l'Histoire, s'il nous était possible de leur demander quels coups ils ont reçus du Général, ils nous répondraient - tout historien en sera d'accord - ils nous répondraient : Aucun. Si De Gaulle n'a rien changé d'important dans le déroulement des choses publiques et militaires pendant la dernière guerre, c'est que malgré sa participation à l'entreprise des Alliés, il ne s'est jamais intéressé à l'ennemi. D'autres soins le retenaient qui concernaient ses camarades de promotion à Saint-Cyr, le maréchal dont la protection lui avait permis de garder la tête hors de l'eau pendant 15 ans, l'amiral qui avait contribué à faire de la Flotte française l'important outil que l'on sait ou le général qui, ayant réussi à fuir les geôles allemandes, avait associé son nom à la rentrée de l'Afrique du Nord dans la guerre. Pour lutter contre des gens qui avaient été le plus souvent ses maîtres ou ses camarades, De Gaulle a montré le génie le plus obstiné, ce génie dont il fit preuve aussi pour combattre pied à pied un Churchill auquel il devait d'exister. Lorsqu'on 1958, l'action de quelques hommes et la confiance de quelques foules lui rendirent un pouvoir dont l'attente commençait de devenir désespérée, il avait conservé les mêmes goûts et ne tarda pas à le prouver. Déjà, la générale Spears avait aussitôt retenu ce détail chez De Gaulle : "II ne pense qu'à haïr" . Sa première bête noire fut Soustelle qui le servait depuis vingt ans ; il voulut la tête de Salan qui le premier avait jeté son nom sur le Forum, il poursuit sans relâche, chassa de France, incarcéra ou fît tuer des gens qui, pour la plupart, avaient été ses fidèles. On chercherait vainement, accrochés à son totem en Croix de Lorraine, des scalps étrangers : L'amiral Robert, haut commissaire du Gouvernement Pétain à la Martinique, l'amiral Gensoul qui commandait cette Flotte de Mers El Kébir, véritable Pearl Harbour gaulliste contre des Français eux- mêmes, le général Dentz, commandant en chef en Syrie, le Gouverneur Général à Dakar, Boisson, les amiraux Decoux, Marquis, Laborde jetés dans les bagnes, Platon écartelé, Darlan, assassiné… le général Giraud qu'il fallait absolument écarter, le Ministre Pucheu, rallié volontairement à l'Afrique du Nord et fusillé à la sauvette avec des détails qu'Alain Decaux raconte dans l'un de ses derniers ouvrages et qui soulèvent l'indignation… Cette obsession de la guerre civile, cette fièvre obsidionale qui l'obsède sa vie durant a naturellement conduit des Français à vouloir agir contre lui. Les vaincus du Général De Gaulle sont uniquement de nationalité française et toute sa politique ne s'explique non point par l'orgueil comme d'aucuns continuent flatteusement de le penser, mais par l'ambition. Le règlement de compte intestin est sa règle de conduite. Après la première fournée de la guerre et de l'après-guerre, il ne connaît que treize années de répit. Celui que Monsieur de Villepin taxe de conquérant en le hissant au rang d'Alexandre, de César et de Napoléon se singularise hautement : Peu de "conquérants" peuvent se targuer d'avoir empoigné un million d'hommes, de les avoir arrachés aux terres où ils étaient nés et de les avoir précipités au-delà de la mer. Il est vrai que les Pieds-Noirs aussi sont français ! Etre délibérément allé à leur nez et à leur barbe, chez eux, leur répéter que lui. De Gaulle, engageait l'honneur de la France et le sien - que sa mégalomanie associait sans vergogne - dans cette politique d'Algérie française, inviter les combattants du FLN à la paix des braves, tenir pour des menteurs et des usurpateurs ceux qui affirmaient déjà dans une tragique prémonition qu'il mentait, puis les pourchasser, tous autant qu'ils furent, parce qu'ils avaient pris à la lettre ses propos… … mais dans quel cauchemar errons-nous encore ? Et vous, vous voudriez nous empêcher d'honorer nos martyrs ? Vous voudriez nous reprendre des mains NOTRE stèle dédiée à NOS morts ? Mais de quel droit ? Allez- vous enfin nous laisser tranquilles pleurer au fond de nos rares cimetières ! Céline n'avait pas manqué de souligner que "seules les bombes fascistes tuent" . Selon cette nomenclature, il suffit ensuite de désigner "fascistes" tous ceux dont la tête ne vous revient pas. Le tour est joué. Le lendemain de la fusillade du 26 Mars le journal communiste "La Marseillaise" titrait : "Emeute fasciste brisée à Alger" . Les fascistes en question descendaient principalement de Bab-El-Oued dont le député était… communiste depuis des lustres ! Que de dérision, de fausse ignorance, de cruauté, de niaiserie et de formatage idéologique et combien d'indigne légèreté ! Avez-vous noté que le seul mort de l'affaire du Petit-Clamart s'appelle Jean-Marie Bastien-Thiry ? Cette secte que représente votre Ligue préfère ne pas rappeler non plus les mots terrifiants, staliniens, de ce Général qui confie à Alain Peyrefitte : "Chaque peuple doit avoir ses martyrs. Encore faut-il qu'ils soient dignes de cette fonction. Un de ces imbéciles de généraux qui jouent au ballon dans la cour de la prison de Tulle n'aurait pas fait l'affaire. Bastien-Thiry avait quelque chose de romantique. Ce sera un bon martyr." Comment ne pas se souvenir de Pierre Laval, blessé par le résistant Collette et venant à la barre du tribunal pour lui trouver des circonstances atténuantes ? Et si nous vous traitions de "fasciste" nous aussi, qu'en diriez- vous ? Comme le crime commis par le mensonge et la vindicte ne suffisent pas aux valets du menteur et du criminel, 43 ans après sa forfaiture, comme les honneurs ne manquent pas à l'adresse des dignitaires du FLN vainqueur et péremptoire, il faut aussi que nous soit interdite une concession au fond d'un cimetière ? Nous venons 43 ans après, vieux, malades, las, découragés, mais armés d'une sainte détermination ! Laissez-nous tranquilles. Laissez- nous honorer nos morts, nos martyrs et nos héros. Notre Résistance demeure face à l'Histoire, telle que toutes les autres, une et indivisible. Votre combat est nul et non avenu. C'est l'Histoire qui le disqualifie parce que la Vérité éclatante ne peut qu'avoir le dessus sur la haine et le mensonge. Puissiez-vous avoir un jour à l'instar de l'Apôtre Paul l'éblouissement de cette évidence que le peuple trompé et trahi vous clame à la face ! Et puissiez-vous un jour mettre alors votre pugnacité au service des vraies et innombrables victimes de la plus grande imposture de notre Histoire et sans doute de l'Histoire humaine. Veuillez agréer mes salutations. Guy Rolland. Crédit PNHA N° 134 10/2005. Vers Points de vue.
  Lire la suite de la discussion sur france3.fr


252582
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages